Test d'une monnaie locale adossée à la ̣̣Ğ1 en Pays de Fayence

Comme certains d’entre vous s’en sont rendu compte, il arrive parfois que le réseaux téléphonique ne soit pas assez bon pour pouvoir effectuer les transactions de façon fluide via nos smartphones. C’est pourquoi j’aimerai tester une monnaie locale adossée à la june que nous appellerons le « Croco ».
Et oui! nous aurons donc la possibilité d’échanger des « Crocos » lors du 3ème Ğmarché de demain!

Le principe?

1 June = 1 Croco

On fait une pré-commande de « Crocos » en versant la somme que l’on souhaite avoir à notre disposition pour faire les échanges sur le compte ci-dessous:

G1stock du pays de fayence

9oQFm7CvhauPeHgA1PKzn4DsmQCKvaYFQg5zTfaKF9De

Pour chaque versement effectués, j’imprimerai des Crocos du montant correspondant et vous les remettrai à votre arrivée chez Carole

Avant votre départ, vous me remetrez les crocos qu’il vous reste, je note les montants correspiondant et vous les renvoie dans les 48h sur votre compte césium.

Easy!

3 J'aime

Je pense que tu voulais dire « adossé à la Ğ1 » :wink:

Si tu imprime des billets comme les G1billets ou G1dons, tu n’as même pas besoin de reverser dans les 48h, chacun peut récupérer les Junes directement à partir du qr-code ou id et mdp sur le billet, ce qui simplifie les choses.

Alors, ce coupon d’achat existe déjà à Nîmes :wink:

1 J'aime

En fait de « monnaie locale », il s’agit plutôt de titres (ou coupons) d’échanges temporaires (utilisables le temps d’un événement).

2 J'aime

Ben pourquoi? :rofl: :rofl: :rofl:

Vous avez quelques longueurs d’avance par rapport à nous! Sais tu ou il y a un retour d’expérience quelque part? Ca pourrait être interressant…

En fait j’ en ai déja parlé par chez moi et ça n’a pas été adopté pour le côté « trop technique », du coup je me suis adapté…

1 J'aime

Je n’y habite pas !

Je ne pense pas. A part le nom, il n’y a pas grand-chose de commun entre le bon d’achat que je mentionne (UNL) et celui que tu prévois.

http://monnaielocale.nimesentransition.org/

:+1:

Lorsque l’acces internet n’est pas possible sur un gmarché il est plus judicieux de noter les échanges (prix et clefs publiques et coordonnées ) sur un carnet afin de régler plus tard.

Cela est beaucoup plus simple ,parcimonieux écologique et responsabilisant que de faire appel à un tiers de confiance central sur du papier/encre à usage unique ou presque.

Pour les gros gmarchés toulousains nous avons testé les ğbillets en masse .
J’en ai accepté beaucoup en échange de crêpe et boissons.
Le retour d’experience est négatif : je me retrouve avec plein de billets polluants , qui nécessitent une lourdeur informatique centralisee pour être vérifiés , enregistrés et réutilisés.

Conclusion: Il est préférable le simple petit crayon/carnet de note pour les cas de difficulté d’acces À Internet. :slight_smile:

Aussi sur Toulouse/ Cazeres , nous sommes entrain d’expérimenter avec le travail passionné de @Olivier_Fontes d’Altsysnet/Occitanet, un système de facilitation de paiement en Intranet lors de grand gmarché avec QRcode de comptes portefeuilles et douchettes/ enregistreuse sur logiciel spécifique qui permet de faire passer les paiements progressivement dans la blockchain et d’eviter l’engorgement.

3 J'aime

Petit retour d’expérience:
Je n’ai pas réussi à imprimer à temps, du coup nous avons fait papier crayon et comme on se connaissait tous pas de problème nous sommes en confiance, meme si ça peu mettre quelques jours. Par contre je penses que ça peut rester intéressant pour un concert ou autres manifestations locales, meme si ça fait du taf en plus…

1 J'aime