Réflexions sur la certification

Bonjour, je suis dans un département ou il y a peu de certificateurs. La G1 est un concept « presque parfait » d’un point de vue monnaitaire sauf le principe de certification qui exclut, par principe, les personnes des zones rurales. Seules les personnes ayant « des moyens » pourront faire des centaines de kilometres pourront se faire un réseau et rentrer dans « le club ». Je n’ai pas la solution miracle mais une monnaie comme la G1 devrait déjà, à mon sens, avoir plusieurs centaines de milliers de membres et non 3500. Ce système de certification ralentit énormément le développement de la monnaie dans une société qui aurait plus que besoin d’elle avant l’effondrement de l’euro…c’est vraiment dommage…

1 « J'aime »

Affirmation fausse.
Les individus en zones rurales n’ont pas plus de difficultés pour se rencontrer qu’en ville.

Le constat du déploiement de la monnaie libre montre au contraire qu’il n’existe pas d’injustice territoriale.

Il vous suffit d’organiser des rencontres autour de vous.
Nb: les Landes 40 et le pays basque sont juste un peu plus lent à réagir qu’ailleurs. :wink:

Dit autrement, une arrivée en masse et régulière d’utilisateurs de la Ğ1 non certifiés (ce qui serait tout de même une sacrée bonne nouvelle!) va raréfier la monnaie le temps que la création monétaire suive, et donc que les certifications suivent.

Beaucoup de gens ne comprennent pas bien les paramètres de certifications et les raisons pour lesquelles ces derniers sont là, et quand il y a des rencontres physiques et plein de gens motivés les certifications bouchonnent parce qu’il y a beaucoup beaucoup de membres qui n’ont pas compris et qui certifient 3, 5, 8, 12 nouveaux en avance.

Je pense qu’il serait vraiment intéressant de prendre le problème globalement, la lenteur extrème que pointe boubou40 a plein de causes.

Autre chose qui pourrait être faite, en plus d’inciter à créer d’abord un compte portefeuille, c’est d’inciter à créer un compte gchange (ou équivalent) à l’inscription dans Cesium.

1 « J'aime »

Gchange est il une bonne vitrine pour les nouvelles personnes sensibilisées par la G1.???
Je peux prendre mon exemple et celui d’autres qui , emballés par la G1 ont ouvert un compte adhérent et ensuite découvert Gchange … avec déception parce que l’impression qui se dégage est plus de nature vide grenier et friperie qu’un vrai site d’échange et de vente .

Peut-être laisser le temps au temps ? Quand on a pas de DU, on cherche comment engranger des Junes et nous ne sommes pas tous artisans, créateurs, commerçants ou en possessions de biens de valeur. Alors, on tente avec ce que nous avons …
Il y a beaucoup de proposition d’échange de graines ou plantes mais si on a pas de jardin ?
Je crois qu’un peu de tolérance, ne nuirait pas à la monnaie. :wink:

La monnaie libre, c’est comme l’auberge espagnole ; on y trouve ce qu’on y apporte.
Si vous avez mieux à proposer faites le !

Nous sommes actuellement un peu moins de 4000 membres, plus un gros millier d’utilisateurs (à la louche).
Imaginez vous dans un village de 5000 âmes, que trouveriez vous, si vous ne pouvez pas faire appel en dehors du village?
Peut-être des vendeurs de denrées (pain, légumes…etc) mais auriez vous systématiquement des agriculteurs pour fournir le blé au boulanger, les légumes… etc.
Ces agriculteurs trouveraient-ils des fabricants d’outils dont ils ont besoins, des maçons pour faire leurs granges…?
La June est jeune, chaque jours des nouveautés apparaissent, pas forcément ce qui vous intéresse, mais ça avance.

1 « J'aime »

Bon jour @Pommalan,

Mieux vaut apporter sa pierre à l’ édifice et participer à son évolution :wink:

1 « J'aime »

Oui, c’est vrai.

Il nous faut tous être producteurs de quelque chose.

C’est pour cela qu’il faut encourager à regarder la catégorie « pages » dans gchange, aux nouveaux utilisateurs d’écrire leur « page », etc… c’est bien plus intéressant que les annonces ponctuelles.

bof, avec 30 millions de Ğ1 existantes, on est très loin de la raréfaction même avec plein de nouveaux utilisateurs non membres.

Tout est bon mais je partage le fait qu’à la campagne ça ne se développe pas . Je viens de passer du 49 au 39 et là c’est le désert ! Et puis a mille membres supplémentaires par ans ! On est 60 millions ? Même nos petits enfants verront où ne verront pas le développement de cette monnaie . Réfléchissez plutôt au développement rapide plutôt qu’à gardez ça en petit comité . Perso j’ai trois milles gune depuis plus d’un ans et aucune certification
Quand j’aurais tout vendu je serais riche d’une valeur proche de zéro si je suis seul à avoir des gunes . Une plante ne crois que parce qu’elle produit des graines en abondance .

Tu as raison, il faut rendre la certification obligatoire ! Il faut aménager des certificodromes !

Il faut aussi instaurer un passe « certification » qui interdirait l’accès aux spectacles, évènements, bars, restaurants, et hôpitaux aux non certifiés.

Et tous les ans, il faudra une dose supplémentaire d’adhésion !

Je vais en parler au Ministre ! :mask:

3 « J'aime »

Si c’est juste pour être agressif ton commentaire ne va pas faire avance l’affaire . Essais plutôt de trouver quelques choses qui tire vers le haut
Bonne journée

Que fais-tu toi concrètement pour améliorer la chose ? Combien de personne as-tu réussi à motivé pour utiliser la June ? Combien de rencontre as-tu proposé ?

On en voit plein des gens qui voudrais que cela aille plus vite ! Mais beaucoup moins qui agissent pour cela.
Je participe à 3 ou 4 rencontre par mois, et j’ai du mal à écouler mes certifications, le problème n’est pas la certification, le problème, c’est la motivation des gens.

Alors ne soit pas étonné de voir des commentaires agressifs, mais les idées miracles, on en voit trop, et trop peu de gens réellement motivé pour diffuser l’utilisation de la June.

1 « J'aime »

c’ est un systeme de Ğlivraison qu’ il manque pour des échanges vertueux, sujet tres souvent abordé, depuis tres longtemps, qui pose bcp de questions mais qui pourrait débuter par une openstreetmap cartographiant les colis en attente de passages réguliers ou pas; une poste libre constituée d’ utilisateurs sérieux je dirais.
en attendant de co-créer l’ alternative il y a des coopératives de co-voiturage qui acceptent la Ğ1 sur leurs annonces.

pour en discuter il y a des visios tous les soirs par exemple aujourd’ hui à 19h talk.fdn.fr/g1

Je ne peux rien dire de la conclusion, mais on ne peut pas extrapoler le nombre de membres en fonction du temps aussi simplement (aucune raison pour que ce soit linéaire, en tout cas). L’échantillon est trop petit, et les facteurs trop nombreux et complexes. Ce genre de phénomène serait plutôt exponentiel, mises à part les limites de la toile. Mais expérimentalement on ne peut pas conclure.

2 « J'aime »

Simplement, il faut déjà trouver localement les gens qui seraient les plus à même à être intéressés et participer, qui se débrouillent avec l’informatique, sont convaincus, pensent que cette monnaie est plus solidaire; donc pour ça il est bien de distribuer des tracts chez des petits commercants, des bars, des pressings, avec le petit mail de contact, et quand on a assez de gens qui nous écrivent par mail on organise une réunion, et on démarre quelque chose.
C’est pas grave si c’est informel et complètement improvisé: c’est même mieux car ça laisse les gens être à l’aise pour s’exprimer.

Quand on est vraiment isolé et parce qu’il faut bien démarrer, on peut faire des formations à distance, vendre des biens et services sur gchange et ne pas oublier de mettre des annonces de demande, et donc ça passera par beaucoup de Mondial Relay.
On a intérêt à être tous producteurs de quelque chose, une fois qu’on est connus pour cette production souvent on passe plus par gchange mais par bouche à oreille (c’est bien, mais penser à mettre encore des annonces gchange pour garder une visibilité pour les nouveaux qui arriveraient dans la région, ou les gens de passage).

Ensuite, pour amener des Ğ1 dans notre région locale, comme on connaît tous des petits paysans ou artisans chouettes, souvent en difficulté même s’ils le disent pas, on peut leur acheter des produits en € pour les revendre en Ğ1, ponctuellement à la mesure de nos petits moyens en €.
Ça a pour conséquences:

  • d’aider des petits producteurs à se faire connaître (voilà chez moi en Alsace je peux vous dire des petits viticulteurs galèrent bien, il y a des suicides), à écouler des choses,
  • d’amener certains de ces producteurs à vendre en Ğ1 par la suite,
  • de mettre sur gchange des annonces de produits très demandés, pour permettre à des gens pauvres en € et/ou très impliqués dans la Ğ1 de s’acheter des produits en Ğ1, et donc convertir un peu plus de leur économie quotidienne en Ğ1
  • de réduire sur gchange et ailleurs la pénurie de l’offre, ce qui va amorcer les échanges d’autant mieux

Ce n’est pas une solution dans la durée, pour moi c’est un moyen intéressant d’aider au démarrage.

Il y a aussi la nécessité d’expliquer gchange, penser à regarder les rubriques « pages » et « financements » qui sont importantes, et là on y trouve plein d’artisanat et de choses intéressantes!
Les annonces régulières souffrent du même problème que leboncoin: quand votre annonce est « enterrée » sous le flot des annonces récentes, vous n’avez plus assez de visibilité, c’est pour cela qu’il faut expliquer les catégories, comment faire une annnonce correctement, etc…

Quoi faire encore!?

Ah oui les certifs.
Être membre certifié permet d’expliquer à son tour aux autres, d’être vigilant et de s’assurer qu’il y a respect des principes de la monnaie et pas de triche ou de dévoyement, de participer à la création monétaire, d’héberger un noeud…

La création monétaire et le DU sont un repartage, on peut décider localement de la valeur qu’on veut que ça aie (et du coup ça change les modes de vie et l’économie si pour prendre un exemple extrème 1Ğ1 serait égale à 2€), mais l’idée (pour moi!) est de favoriser les échanges en ayant une bonne solidarité; ça ne sert à rien les Ğ1 qui dorment (il y a assez de financement participatifs auxquels donner, là hier j’en ai encore discuté, 300 personnes pourraient être intéressées et rejoindre le réseau et donc ont besoin de dons d’accueil!)

Le DU permet aussi que la monnaie se crée automatiquement localement, et ça évite qu’il en manque (si les gens certifiés ne dépensent pas tout leur DU à l’international au moins dans un premier temps!), donc quand il y a beaucoup de nouveaux et que ça bouchonne à l’entrée pour les certifs, c’est bien de commencer par 5 membres, et dire aux gens qu’on peut certifier qu’un nouveau tous les 5 jours (dans ma ville je ne les ai pas facilement dispos au même moment, les 5 membres, je suis aussi dans une région « paumée »).

Une fois qu’il y a plein de rencontres, plein de gens vont se certifier, il faudra simplement dire aux gens de ne jamais certifier plus d’un nouveau en avance et plus d’une personne tous les 5 jours, et que parmi 5 certificateurs de quelqu’un il en faut toujours un qui a des contacts via les certifs qu’il a reçues avec l’extérieur (pour que ça passe avec la règle de distance).
Souvent le certificateur qui a les contacts avec l’extérieur est un peu « l’animateur », mais on peut faire autrement, par exemple si chaque certificateur parmi les 5 a un contact avec une autre région: ça évite de trop polariser de responsabilité sur une personne.

Voilà on peut faire de différentes manières mais il y a besoin d’un peu d’organisation pour pas perdre du temps inutilement.

En Alsace j’ai un peu de chance d’un côté, plein d’amis (dont des junistes) partent dans d’autres régions, ça me fera de la règle de distance :slight_smile:

Je suis d’accord sur beaucoup de points
J’ai réussi à faire assister une dizaine de personnes en une seul fois à une rencontre malgré les restrictions c’est pas beaucoup mais 50 km de rayon . Résultat après avoir participé aux échanges tous sont repartie vers d’autre cieux . On n’a pas pérennisé , on reste avec nos gunes sur la cheminée . Donc oui il y a un problème . Et c’est vraiment un problème de croissance d’après moi . Ques que tu en pense ? Quel solution pour un développement ? J’avais espéré .

1 « J'aime »

On voit certains repartir comme ils sont venu au bout de deux heures, en disant trop compliqué.
On revoit certaines personnes revenant 1 ou 2 ans plus tard en disant « ok je m’y mets ».

Je me bats depuis deux ans pour informer par chez moi, et enfin ça semble prendre, d’autres le font depuis la naissance de la June et commencent seulement à récolter les fruits.

@vit à été sur le ton de l’ironie, mais son message est juste, chacun est libre d’adopter la monnaie-libre, c’est d’ailleurs un des principes de base.

Certes l’augmentation paraît lente mais elle existe.
Si tout le monde y mettais autant de cœur que les plus actifs, nous pourrions faire rentrer dans la toile de confiance environ 750 membres tous les 5 jours, sachant que ce nombre augmenterais au fur et à mesure.
Est-ce souhaitable (pour la monnaie), je pense que non car la confiance envers la toile serait fragilisé avec un risque trop grand d’entorses à la licence.
Mais rien n’empêche les gens de devenir utilisateurs, la co-création est à l’heure actuelle insignifiante dans la plupart des échanges.
Pour exemple, certaines personnes sur un Gmarché on accumulé 9000Ğ1 en une journée, soit environ 2ans et 3 mois de création monétaire.
Exemple 2, le mien sur un Ğmarché ce dimanche j’ai cumulé 450Ğ1 en n’étant jamais sur mon stand, avec beaucoup de débutants n’ayant pas forcément de monnaie, et des produits qui ne sont pas dans les plus prisé. Là encore bien supérieur à la création individuel.

1 « J'aime »

Votre problème sera résolu en étant plus perspicace.

1 « J'aime »