Questions de détail sur la licence

Bonjour,

J’ai besoin de savoir pourquoi la licence est un document texte.
J’avais cru comprendre que c’est pour le « mettre » dans un des paramètre de Duniter…
Comment expliquer cela correctement?

J’explique la petite formule permettant de calculer le nombre de certification que l’on doit donner et recevoir pour devenir membre référent. J’ai deux question :

  • Pourquoi ce nombre est représenté par « Y[N] »?
  • « Plafond » est-ce vraiment une convention utilisée en mathématique dans des formules? Pas encore trouvé de confirmation…

C’est des broutilles mais cela me sera utile pour améliorer mes explications…

Exemple :

Sans les limitations d’un fichier textes, si on réécris la formule de façon plus classique et que l’on remplace “Y[N]”, qui est la valeur que l’on recherche, par “x” nous obtenons une formule fort simple :

x = N^1/5
Le résultat devra être arrondi au nombre entier supérieur.

« Y », je ne vois pas pourquoi, mais « [N] » pour indiquer qu’il dépend de N. Si on s’autorisait à utiliser du texte plus enrichi (HTML) ça permettrait de mettre N en indice : YN.

En programmation on a la fonction ceil qui signifie « plafond » et qui arrondit au supérieur. En maths je ne sais pas s’il y a une convention, j’ai vu une fois la notation ⎡·⎤, mais elle nécessite aussi des explications.

Je dirais tout simplement « YN ≃ N1/5 (arrondi au supérieur) ».

Et aussi remplacer Y qui n’a rien à faire là, par R (comme référent) par exemple.

Du coup je vois aussi « c = 4,88% / équinoxe » qui est bizarre, car « équinoxe » est un instant ou un jour, mais pas une durée. On a là un mix entre la phrase intuitive « augmente de 4,88% à chaque équinoxe » et l’énoncé formel « c = 4,88% / 6 mois ». (mais à voir comment expliquer la discrétisation aux équinoxes alors)

1 « J'aime »

Et il est difficile aussi de déterminer quand il faut réévaluer le DU. Le jour de l’an ? Celui du quel calendrier ? Pourquoi favoriser le nôtre alors que l’on cherche à réaliser une monnaie aussi neutre que possible ? Il a été choisi d’utiliser le moment des équinoxes, le DU est donc réévalué deux fois par an.

Et si quantité de la monnaie existante augmentait de 10 % en une fois chaque année la stabilité de la monnaie serait bousculée. La création de la monnaie Ğ1 se fait donc quotidiennement, en douceur.

Est-ce que cela explique la discrétisation? Je vois que c’est un terme mathématique, mais là ce matin j’ai l’impression que l’article wikipédia est hors de ma portée…

1 « J'aime »

La discrétisation c’est rendre discret un phénomène continu, c’est-à-dire que le DU devrait être créé en permanence (chaque seconde, chaque milliseconde…) pour coller aux équations, mais que pour pouvoir le calculer en pratique il faut choisir un intervalle de temps.

C’était donc simple. Merci…

Est-ce que tu sais expliquer la nécessité que la licence soit un fichier texte?

Je dirais que c’est parce qu’elle a été écrite comme ça au début et que c’est resté comme ça…

Ou peut-être pour qu’elle soit affichable partout facilement (y compris en terminal).

Cependant ça ne nuirait pas d’avoir une version toute jolie avec des jolies formules (genre LaTeX/MathML) et plus de mise en forme, en plus de la version texte quasi-brut.

En effet… Je fait cela… Avec Libre office.
C’est déjà cela de gagner sur l’image que l’on donne de la monnaie libre à la première présentation.

C’est un début si qqun faire mieux… Ces modifications restent des détails fort superficiels.
Je pense que l’on peut considérer que la licence est toujours inchangée et la diffuser ainsi.

Licence.pdf (72,5 Ko)
Licence.odt (45,4 Ko)

J’ai obtenu une réponse de professeurs de math, mais pas certain de la retransmettre sans perte. N’hésitez pas à compléter et me corriger :

Pour en faciliter la transmission, les programmes sont souvent accompagnés d’un fichier txt genre readme.txt il est peut être normal, voir préférable que la licence soit partagée en fichier txt.
Mais partager un document imprimé tout jolis avec une belle édition de formule serait utile aussi.

« N » parce que Y dépend d’un nombre naturel. Les crochets sont une bonne notation, identique au fait de mettre N en indice (en petit à droite et décalé vers le bas).

Oui et non, normalement le format international voudrait que cela soit en anglais mais je ne sais pas quel mot devrait être utilisé (peut-être « CEIL » ou « CEILING »?). Il est possible aussi d’utiliser des crochets genre ⌈ ⌉ pour arrondi au nombre entier supérieur.