Pourquoi utiliser la monnaie libre? Quitter les Banques ET les Data Center!

Quitter les Banques et les Data Center !

En ces temps où le data mining prend des tournures de data mind’ing de nombreux individus témoignent de perte de liberté d’expression, souffrent de censure et recherchent des façons de sortir de cette mauvaise situation.

Voici la partie de l’intervention que j’ai faite lors d’une visio publique sur la question. Vous y entendrez parler de la monnaie libre !

J’en ai également profité pour présenter les solutions qu’apportent un réseau P2P et ses blockchains dans la garantie de notre souveraineté monétaire et numérique!

Comme par principe une structure décentralisée est incapable de se connaitre elle-même, il est difficile d’appréhender les services que peuvent rendre ces types de systèmes d’informations sans en faire l’usage.

Glyu


Astroport, Internet des Gens, pour aider à la compréhension, a ouvert la démonstration du « niveau 1 » du data center virtuel en associant un porte-monnaie-libre aux fichiers copiés et mis à disposition.

Comme la qualité (disponibilité, vitesse) de l’hébergement dépend du nombre de stations ayant mis la donnée en cache. La quantité de June versée aux médias influence leur « existence » dans le media-center des amis.

Pour vous faire une idée, le réseau Live TestNet qui comporte une quinzaine de stations (pas toujours alumées et connectées) produit une démo de streaming de vidéos copiées depuis « youtube »

Une autre démonstration se déroule au travers de gchange avec des petites annonces de « film » source TMDB qui peuvent recevoir vos dons ce qui améliore la qualité d’hébergement en augmentant le nombre de stations encouragées à les conserver en cache… Et permet d’offrir de la G1 à leur créateur :wink:

Cette expérience a la propriété de mettre en pratique une sélection naturelle (organique) qui s’applique aux media que nous conservons et partageons. Cela offre aux artistes, créateurs de contenus la possibilité de soumettre leurs vidéos, et collecter de la monnaie libre par les dons qu’elles reçoivent…


Comment stopper le « data mining » ?

Pour affaiblir le pouvoir numérique que nous accordons aux GAFAM. Contact a été pris avec Framasoft et les Chatons pour proposer une infrastructure NextCloud entre amis qui permettrait de quitter le CLOUD et synchroniser son smartphone (contact, agenda, fichiers) chez des amis justement. Cette dynamique permettrait de freiner le traitement de donnée sauvage subi actuellement.

CLOUD ESCAPE GAME
Vous souhaitez participer et étendre les essais? Je vous invite vendredi prochain à 17h pour une Visio de démonstration, questions & réponses (MP pour que je vous envoi le lien)

Bienvenue aux Raspberry Pi aficionados qui voudraient devenir %MAKER et participer à faire grandir le réseau…


QUE FONT-ILS DE NOS DONNÉES?

datacenter_toi

1 « J'aime »

En fait j’ai pas forcément envie que mes amis voient le contenu de mon agenda par exemple.
Ne serait-ce que si j’ai envie d’organiser une fête surprise pour l’un d’entre eux.
Mais aussi parce que il y a certaines chose que je n’ai pas envie de leur dire.
Quand c’est sur un cloud, je me dit que ceux qui y ont accès ne s’intéresse pas particulièrement à ce que je fait, alors que mes « amis » peuvent se révéler trop curieux.

Eveillons la conscience de notre activité numérique et de ses conséquences.

@Maaltir c’est l’idée que beaucoup se font. J’ai l’impression que ta confiance au Cloud privateur est plutôt aveugle. Que tu l’appelle ou non comme cela, Il s’agit d’un « ami » qui cherche à récolter (gratuitement) toutes les données qui te concernent et dont l’existence exige sa capacité à avoir des activités marchandes rentables…

Quand tu autorises Google ou un autre « ami qui s’impose » à stocker ton carnet d’adresse, tu apportes des informations. Ceux qui voient leurs coordonnées embarquées dans ta décision ne le cautionnent pas forcément… Et pourtant tu viens de « vendre » cet ami?

La conscience numérique impose de savoir où et à qui on distribue nos données.

Synchroniser son agenda dans une instance NextCloud ne signifie pas que ceux qui administrent la machine (ou d’autres utilisateurs) regardent ce qu’il y a à l’intérieur !! Pour le faire, il faut faire un partage explicite. Si il y accède malgré tout, c’est qu’il se comporte comme Google, ou ces autres hébergeurs de données personnelles qui vous promettent leur assistance en contre partie de cet abandon de souveraineté numérique. Dans ce cas, ce « tiers de confiance » bénéficie en effet du regard multi-utilisateur qui permet de faire du recoupement de données (data mining) aux résultats spectaculaires, mais aux effets secondaires incertains et dangereux…

"Un ami qui vous veut du bien"?

Actuellement, Astroport prévoit 5 clefs (renouvelées toutes les 24h), qui sont envoyées à ses amis déclarés selon ces mêmes niveaux de confiance. Cela ouvre ouvre 5 canaux ou « sphères » permettant de faire du streaming ou partager des répertoires. On peut s’en servir pour faire des sauvegardes au cas où on perde sa clef ou qu’une station tombe en panne… Il s’agit d’une démonstration en cours d’expérience. Elle mériterait de bénéficier d’une gamme plus large comme proposé avec cet algorithme de confiance décentralisée, mais a le mérite d’exister et rendre concret les avantages d’une solution P2P.

NB: Si on veut garder secret ses « données privées », l’usage de cryptomator, permet de procurer cette sécurité supplémentaire à ce qui est synchronisé dans NextCloud…

La partie la plus intéressante, et celle sur laquelle nous concentrons nos efforts, est le niveau 1. En effet, l’infrastructure réseau décentralisée hyper innovante que fournit IPFS, nous fait disposer d’un « disque dur virtuel unique » dont la taille fait la somme de la moitié des disques de toutes les Stations!

Depuis que les médias qui y sont stockés possèdent des porte-monnaie-libre et peuvent recevoir des dons pour assurer leur hébergement, cela active une économie numérique pour la June, un système d’hébergement dynamique, un système de diffusion pour les artistes qui du coup connaissent l’appréciation et les gains rapportés par leurs productions. Youtube et la SACEM réunis !!

A vendredi pour ceux qui veulent participer à l’escape game

obeissants

FUTURE_IA

1 « J'aime »

Je n’ai aucune confiance dans les cloud privateur, je sais que paie l’hébergement avec la vente de mes données perso.
Mais je ne risque pas de croiser un de ces gars le WE prochain qui vas me charrier sur mes activités. Parfois certains amis sont sympas, mais un peu lourds aussi.

Donc si je suis certains que mes amis ne peuvent pas accéder aux données que je stocke chez eux, alors peut-être que cela peut devenir intéressant.

Et tu vends sans t’en rendre compte les données de tes amis qui s’entremêlent forcément aux tiennes (agenda, carnet d’adresse, photos, documents…). C’est ce qui donne le pouvoir à cette société de contrôle qui se fabrique sans notre consentement, mais réellement dans nos quotidiens !!! C’est cela dont nous sommes responsables…

C’est de cette conscience que beaucoup manquent.
Il est encore temps d’agir pour fabriquer Notre Futur.

Installer LINUX, synchroniser son smartphone, son PC au travers de NextCloud plutôt que du CLOUD fait s’éteindre les disques des Data Center gratuits et privateurs. Petit à petit ces actions forment des trous dans leur panel de DATA.

Petit à petit cessons de nourrir leurs IA, devenons un être souverain, numérique et monétaire!!

2 « J'aime »

Le 6 juillet 2021, MadeInZion a déclaré son indépendance et inaugure l’expérience d’une « Nation Libre » placée sous juridiction interplanétaire.

Vous êtes invité à jouer à ce nouveau JEu de société.
Expérience d’algorithmes p2p évolués mis en démonstration.

Pour contrer l’offensive numérique, le Cloud Escape Game invite les %MAKERS à dupliquer les Stations.

Je viens d’inaugurer le démarrage de la Station TerraPi4 - Astroport/NextCloud.SMS
Elle permet avec un simple SMS de créer un compte Cesium / Gchange / NextCloud / Astroport et s’abonner aux SMS des guildes animées par leur guides.

Après s’être inscrit, il suffit d’obtenir une note supérieure à 4 sur gchange pour créer ses GUILDES et inviter des membres à réaliser de petites actions qui faites à plusieurs changent le monde.

Pour en savoir plus lisez l’article sur le blog d’OASIS.

2 « J'aime »

Et je t’accompagne musicalement (désolé, il n’y a que sur YT que j’ai trouvé les sons correspondant à mon excitation en lisant cette bonne nouvelle)…

Tout excité, je ne suis pas encore sur du 432Hz ( :person_in_lotus_position: ) mais presque… :wink:

@+ :vulcan_salute: :g1: