Pourquoi "g1" quelle est l'origine du nom?


#1

Je ne trouve pas d’info sur la question et on me l’a posée…

Ce que j’imagine :

  • “G” première lettre du surnom de celui qui a écrit la TRM (Galuel)
  • “1” C’est la première monnaie libre
  • June parce que c’est plus beau que “JUN” ou pire : “GUN”.
  • En plus féminiser le “1” peut évoquer les monnaies Yang cfr Bernard Lietard.

https://1001monnaies.wordpress.com/tag/bernard-lietaer/


#2


#3

Un tout grand merci !

Mais On En A Gros ! (oui à moi tout seul)

J’ai pas encore terminé de comprendre la TRM et et là je me rend compte qu’après faudra que je me tape le théorèmes d’incomplétude de Gödel pour bien tout comprendre en profondeur… En gros me faudra bien une demi vie pour tout appréhender. (et c’est tout ce qui me reste.)


#4

Et encore, il est possible que la TRĞM voit le jour pendant cette demi-vie restante.

Mais pour cela, il semble qu’il faille réaliser les modules Galilée, Yoland Bresson, Liebnitz, Pointcarré, Einstein et Gödel. Pour l’instant seul Inso a été le plus loin en réalisant le module Yoland Bresson (c’est-à-dire en a publié ses résultats).

Tant que trop peu de monde a réalisé ces modules, ce n’est pas vraiment la peine pour l’auteur de la TRM d’aller plus loin en publiant une TRĞM.

Je suis pourtant le 1er à vouloir voir encore plus loin, mais Duniter prend déjà tout mon temps pour l’instant. Peut-être ferez-vous partie de ceux qui “débloqueront” la publication ?


#5

On peut y travailler !

Le problème de ne pas être très performant en web ralentit les publications des choses aussi.

Consulter http://www.glibre.org/ est une bonne idée en tous cas.


#6

Consulter en vitesse pour rire sans doute, mais sans doute une mauvaise idée de commencer par là. Mais cela vaut surement mieux que des vidéos de chats. Vais en tout cas commencer par découvrir Sakia tenter d’installer Duniter et faire le premier module…

Un jour j’y retournerai pour voir si avec du temps et quelques aspirines je peux en tirer quelque chose, j’imagine que je suis pas le seul à lire cela comme un truc de fou (à tord ou à raison).