Ludovic [présentation]


#1

Bonjour forum :slight_smile:

J’ai découvert la monnaie libre grâce à des ateliers constituants. En effet je fais partis des gentils virus depuis quelques années et l’un des projets des gentils virus (Mumble constituant) nous amène collectivement à écrire une nouvelle constitution (pas plus difficile que de créer une monnaie duniter à mon avis ^^). On se réunit tous les jeudi soir à distance via Mumble pour rédiger cette constitution lors d’autant d’atelier de travail en sociocratie. nous avons déjà écrit les 9 premiers titre de la constitution et nous démarrons le titre 10 sur le pouvoir monétaire. On ne compte pas se laissé gouverner par des banques privées ni par de l’argent dette.

Ce titre, comme tous les autres, nous avons du le préparer en se documentant sur l’existant et sur les alternatives possibles. C’est pendant cette préparation que j’ai découvert les horreurs du système monétaire existant d’une part, et d’autre part la beauté de la TRM.

Sinon je soutient aussi le mouvement MAVOIX et j’ai essayé d’aider LaPrimaire.org pendant les présidentielles. Ces initiatives sont pertinentes même si je sais qu’elles sont vouées à l’échec tant qu’on aura pas écrit nous-même notre constitution. On y rencontre des gens vraiment super.

Enfin j’aime beaucoup l’idée du logiciel libre et du libre en général car ça permet de contourner les monopoles. Je boycot avec iBoycot car là aussi on peut agir sans attendre des lois providentielles qui ne viendront pas (tant qu’on aura pas écrit nous-même notre constitution ^^ aille je radote). J’ai lu la TRM (sauf les formules j’avoue) et j’ai eu le sentiment là aussi qu’on pouvait agir sans attendre et agir là ou ça fait mal. J’ai trouvé le podcast et écouter une dizaine d’épisodes passionnants. J’aimerais vraiment faire une partie de Géconomicus, boire des apéros et poser pleins de questions. Je vais déjà essayer de me libérer le mercredi 6 décembre pour descendre à Lyon.

Si on pouvait organiser une conférence sur Mumble avec un spécialiste ou si tout simplement vous pouviez participer à nos ateliers constituants au moins pendant le titre 10 sur le pouvoir monétaire, ce serait super. C’est ouvert à absolument tout le monde en tout cas.

A bientôt


#2

Bonjour Ludovic,

bienvenu!

Pour Lyon, tu devrait trouver ton bonheur sur cette carte pour des rencontres physiques: https://g1.duniter.fr/#/app/wot/map?c=45.7522:4.8503:12

Pour le mumble constituant, pourrais-tu partager quelques liens? Je suis de loin un groupe FB qui fait des mumbles, mais je ne suis pas sûr qu’il en existe pas plusieurs…

Effectivement, il me semble judicieux d’intégrer les liberté de la monnaie dans une future constitution …


#3

salut et bienvenue ! rh


#4

De quelle région es-tu, pour “descendre à lyon”?

J’ai moi-même des relations avec mavoix et j’ai participé à laprimaire. Quand à la constitution, elle doit, certes, être réécrite pour établir une 6ème république, mais je ne suis pas sur la même “longueur d’ondes” que les gentils virus…

Ceci dit, si tu passes par paris, nous avons des rencontres tous les premiers mardis du mois, la prochaine étant le 5 décembre prochain.

Par ailleurs, si tu as des questions ou des besoins particuliers pour “le titre 10 sur le pouvoir monétaire”, n’hésites pas à nous (pour moi en tout cas) solliciter. :slight_smile:


#5

Bonjour,

Voici le lien vers la constitution Mumble :

La page commence par un plan complet de la constitution puis enchaine avec la constitution rédigée jusqu’au titre 10 pour le moment. C’est un gros travail qui a commencé en février 2016 à raison d’un atelier toutes les 2 semaines, pour ensuite passé à un atelier par semaine dès le mois de juin. Vous trouverez beaucoup de ressources sur le même site tel que les comptes rendus de chaque titre, les schéma et le lexique. Mais aussi la méthode qui est décrite dans la section A propos. Le colhor (collectif horizontal) à mis en place une méthode spéciale pour la tenue de ces ateliers constituants en ligne, inspiré de la sociocratie et de l’holacratie. Il y a aussi une page pour la configuration du logiciel Mumble afin de se connecter :

C’est indiqué que les ateliers ont lieu tous les jeudi soir à 20h30. Or depuis quelques semaines, avec l’arrivée du pouvoir monétaire, nous avons rajouté une soirée discussion libre les mercredi à 20h30. Si ça vous dis de participer ce soir je serai ravi mais dans ce cas prévenez moi car d’habitude je ne participe que le jeudi :slight_smile:

D’ailleurs voici l’évènement de la semaine programmé sur Facebook :

Sinon perso j’habite le Beaujolais à Saint-Vérand pas loin du Bois d’Oingt (ok ça ne parle à personne logiquement^^). A 40 minutes de Lyon en voiture.

La 6ème république j’aurai adoré voir ça mais tant pis c’est pas pour tout de suite, on continue d’y croire et de travailler pour. On pourra peut-être partager nos rêves de monnaie libre et de constitution via le nouveau Media (https://www.lemediatv.fr/) qui arrive en janvier :slight_smile:

Bonne journée à tous et peut-être à ce soir ou demain soir.


#6

En terme de processus, il faut comprendre une chose : il est difficile de se mettre d’accord à un nombre important d’individus sur un contenu complexe. L’effort à fournir et le temps nécessaire pour arriver à une bonne compréhension du sujet est trop grande.

Exemple : bien que Duniter soit complexe en terme de code, la monnaie libre elle s’énonce simplement : “Tout membre est co-producteur de la monnaie via un Dividende Universel dont la somme sur 40 ans permet à tout membre de rejoindre la moyenne monétaire”.

Pour une constitution ce qui importe le lecteur averti c’est uniquement son processus Consituant, lequel doit être simple, compréhensible, et doit permettre d’être révisé lui-même, en gardant sa propriété de révision par et uniquement par un référendum, les modalités de vote étant elles-mêmes modifiables de la même façon (par exemple la méthode Condorcet n’est pas la majorité absolue, laquelle n’est pas la majorité des 2/3, etc…).

Exemple de Constitution Libre.

Conclusion : se mettre d’accord d’abord, en priorité, sur le processus Constituant lu-même, est déjà un travail colossal, dont le succès peut-être assuré par la plus grande simplicité possible de ce qu’il est demandé d’accepter ou de refuser.


#7

Tout à fait d’accord avec Galuel.

Il sera à priori plus simple qu’une grande quantité d’être humains puissent se mettre d’accord sur “la façon dont la constitution est accessible, modifiable, et comment y entrer et en sortir” autrement dit “le processus” plutôt que sur la constitution en elle même, qui sera les consensus trouvés entre humains tous différents.

On peut lire quelques extraits sur Wikipédia, de différents penseurs comme John Locke sur l’Etat de Nature

“L’État que préconise Locke doit s’instaurer par un double contrat social. Un premier contrat, horizontal, lie les individus entre eux et constitue la société civile dans laquelle ils vivront. Autrement dit, le premier contrat social institue le peuple en tant que peuple. Le deuxième contrat, vertical celui-là, lie le peuple fraîchement formé à l’État, ou encore au gouvernement. La légitimité de l’État repose sur le consentement des individus. De plus, il importe de noter que la dissolution du deuxième contrat ne dissout pas le premier. Si le gouvernement ne répond pas aux besoins et aux attentes de la population, le deuxième contrat se dissout, et le peuple recouvre le pouvoir de se doter d’un gouvernement. De plus, pour Locke, quiconque a bénéficié du pouvoir stabilisateur de l’État sur sa propriété privée consent, par cet acte, à la légitimité du pouvoir de l’État.”

“…le peuple en tant que peuple”

Avec une Constitution Libre, le “peuple” qui en émane est un ensemble d’êtres humains qui font “peuple” pour la seule raison qu’ils ont TOUS accepté le processus qui encadrera l’écriture, la modification, l’adoption et le rejet des règles communes qui régiront ces êtres humains, avant même que lesdites règles soient rédigées, donc avant même d’espérer pouvoir trouver une espèce de consensus sur des idées politiques ou économiques précises.

Ce qui n’a rien à voir avec le fait de faire partie d’un peuple “parce qu’on est né ici ou là”, quand bien même on serait en total désaccord avec nos règles communes.

Et en plus, une constitution libre peut être utilisable à toute échelle, nous en avons commencé une autre avec mes colloc, afin de déterminer de la manière la plus précise nos règles de vie. C’est d’ailleurs la manière la plus efficace de démarrer cette idée, en la mettant en pratique dès maintenant, sans attendre quoi que ce soit de qui que ce soit !

Merci @Galuel pour cette idée, de nouveau.


#8

Coucou Ludo,

Ne t’inquiète pas, dès que j’ai trouvé un disque dur, je vais mettre le nez dans le code aussi donc j’aurais une meilleure visibilité des limites et du potentiel de l’outil même si je ne suis pas une geek. Par exemple, j’ai lu que le nombre d’utilisateurs pouvaient évoluer…

Mais arrêtez moi si je me trompe, messieurs, la 1ère chose à bien comprendre de vos travaux pour écrire un code monétaire cohérent et objectif, c’est que les valeurs sont toutes relatives et qu’il faut arrêter de lutter contre l’inflation en mettant les gens au chômage alors que le problème vient d’une définition du taux de change pas plus “orthodoxe” que les taux d’intérêts.

Par la suite, ce projet pourrait justement nous apporter des informations très utiles pour redéfinir le terme croissance économique et donc taux de change. Mais comme m’a rappelé M. Laborde, va falloir être un peu patients, Rome ne s’est pas construit en un jour mais on s’entraîne.

A +, Karine


#9

Salut Kreen :slight_smile:

Je ne suis pas inquiet rassure toi. Conférence après conférence je me rapproche de la compréhension globale de la monnaie libre et tout comme le logiciel libre, je me sens attiré par la monnaie libre. Donc l’idée du libre dans son ensemble.

A +


#10

Je comprend tout à fait l’idée et j’aime beaucoup. J’ai vu beaucoup de monde se casser les dents sur la question du processus constituant lors de la période Nuits Debout, probablement car ils compliquaient trop les choses justement. De mon côté je ne souhaite que participer à l’écriture d’une constitution, donc constituer. Sans attendre qu’on m’autorise à le faire ni sans attendre un résultat de la constitution qui sera écrite. Les réflexions induites par cette expériences sont très riches, tout comme les rencontres et les débats qui ont lieu pendant les ateliers.


#11

Je te comprends Ludo. Tu as l’air d’être le seul de la “troupe” avec la tête sur les épaules. Mais tu aurais du être présent à la dernière assemblée. Je m’en suis pris plein la figure parce que j’essaie de les obliger à définir leur objectif de “stabilité” vu que pour l’obtenir, ils sont prêts à interdire toutes les monnaies complémentaires qu’elles soient libres ou non. A la fin, on m’a carrément traitée de “débile mentale”. Ce n’était pas la 1ère insulte gratuite depuis que j’ai commencé à lire la TRM. S’ils n’avaient pas déjà insulté toutes les autres personnes qui l’ont compris, je ne me serai pas retrouvée seule à leur expliquer comment on fait une division.

Ca fait plusieurs semaines que je fais ce que je peux pour les sortir du labyrinthe où ils se sont enfermés en essayant d’y jeter les responsables de leurs problèmes mais ils s’y sentent très bien et ne veulent en sortir sos aucun prétexte. Donc s’ils ne veulent pas travailler avec des gens qui comprennent des choses qui les dépassent et qu’ils sont juste là pour décider qui est le chef de la bêtise humaine, je ne vois pas trop l’intérêt si ce n’est de prouver qu’effectivement la démocratie tourne toujours à la dictature.

Je suis la 1ère navrée, crois moi mais ce n’est pas pour rien que m. Chouard ne veut rien avoir à faire avec leurs travaux. On aura peut-être l’occasion d’en parler même si ça ne me paraît pas utile d’aller plus loin

Passe de joyeuses fêtes. Karine


#12

Salut Karine,

Désolé que ça se soit si mal passé pour toi. Perso je n’ai pas le sentiment de savoir des choses que les autres ne sauraient pas. Je doute toujours de ce que je crois savoir. Je n’essayerai donc pas d’imposer mon point de vue, juste l’exprimer me semble déjà bien. Je ne crains pas les décisions qui seront prises lors du titre sur le pouvoir monétaire plus que pour les autres titres. Déjà parce que cette constitution n’est pas vouée à être appliquée d’une part, et d’autre part même si c’était le cas elle est pensée pour être agile et évolutive (les premiers titres sont pour moi les plus importants). Ce n’est pas facile mais je pense qu’il faudrait que tu viennes avec un peu plus de recule en faisant plus confiance à l’intelligence collective. On fera des bêtises, mais on fera aussi des choses bien. J’espère à demain soir, si tu veux et si je me sens suffisamment en forme. Ce soir j’ai mal au crane donc je vais me coucher tout de suite comme les poules :slight_smile:

Si je ne te croise pas passe d’excellentes fêtes aussi :snowman_with_snow::snowflake:


#13

Salut Ludo,

Encore une fois, je suis d’accord avec toi, c’est dommage qu’Etienne Chouard ne s’est pas intéressé à leurs méthodes, elles pourraient être très utiles. J’ai trouvé ça beau de voir tout le monde travailler sur la même phrase en coeur pour construire un texte qui a du sens. Mais tu as dû voir toi même qu’ils s’en servent pour écarter les “cerveaux productifs et créatifs” du débat. A partir de là, rien d’étonnant qu’on en arrive à interdire les monnaies complémentaires sous condition de je ne sais quelle stabilité. Merci d’ailleurs d’effacer mon nom partout ou de noter en gros que j’ai prévenu qu’on ne promet pas la stabilité économique si on est pas capable de la définir. Ils ont fini par admettre qu’ils comprenaient mais qu’ils refusaient de changer. C’est normal d’avoir peur quand on ne comprend pas ce qu’il se passe mais ce qu’ils écrivent est pire que les propos de la BCE !

Si tu veux avancer, rends toi aux RML. Tu trouveras sûrement comme à Paris, des gens capables d’étudier toutes les solutions proposées, peu importe qui les a pondues pour mixer les plus efficaces. La vérité, comme dit Gérard Foucher, c’est qu’on est tous très malades et qu’il n’existe aucune médecine terrestre ou céleste capable de nous soigner. En tous cas, pas de manière aussi globale et rapide que la blockchain développée par l’équipe de Stéphane Laborde pour mettre en oeuvre la TRM. C’est pas seulement une innovation technologique qu’ils sont en train de mettre en oeuvre, c’est une thérapie de groupes gratos sans contre indication médicale. A moins de savoir faire fonctionner le moteur à eau ou te détacher de ton corps terrestre, le mieux que tu puisses faire pour assurer la liberté de tes enfants, c’est de choisir un ou des moyens d’échanges décorellé(s) des monnaies non libres et t’arranger pour que tout ton entourage s’en serve. Même si ça doit prendre toute ta vie.

Si en plus, tu es assez patient pour apprendre à ces gens à se repsecter, c’est tout le bien que je leur souhaite et ce sera très courageux de ta part de te lancer dans une telle tâche. Parce qu’on essaie pas de faire de la politique quand on sait pas compter, on ne déclare pas de guerre aux personnes qui essaient de vous aider et on insulte pas les gens quand on est pas capable d’évaluer leur profil ni professionel ni psychologique. Ces gens sont dangereux, c’est pourquoi personne de responsable ne les laissera jamais prendre la parole devant une quelconque assemblée. Tu n’as qu’à leur dire qu’on leur enverra Mathieu s’ils ne sont pas sages. Ca fera 2 dangers de moins à circonscrire. Même si je prends toujours tout à la rigolade, j’étais très sérieuse en leur conseillant de commencer par danser et chanter un petit peu tous les jours s’ils veulent aller mieux. En plus c’est de saison donc profitons !

Bon réveillon ;-p Karine