Les personnes physiques peuvent-elles devenir membres?

Les personnes physiques en droit français ne sont pas des êtres humains mais des fictions juridiques :

Cet article de loi ne concerne donc pas la ML :

1 J'aime

Oui c’est juste les membres de la monnaie libre sont des êtres humains uniques, pas des « personnes physiques ».

D’ailleurs rien dans leurs clés membres n’est en rapport avec leur « personne physique » si d’aventure ils avaient choisi d’en avoir une.

2 J'aimes

Donc, les êtres humains oui pas les personnes physiques.

Il est donc préférable d’utiliser comme identité un pseudonyme ou au moins de ne pas utiliser les majuscules comme NomPrenom. Un petit détail qui fait une grosse différence. Ou pas. Car l’essentiel de la population s’identifie à sa personne physique pour l’instant - elle ne sait même pas qu’il y a une différence. Pour l’instant.

1 J'aime

Je ne vois pas en quoi cet article ne concerne pas la monnaie libre. On parle dans l’article d’un moyen d’échange accepté par des personnes physiques ou morales. C’est bien le cas de la ML, non ?

Elle est effectivement crée par des êtres humains uniques, mais elle sert bien d’échanges pour des personnes physiques et morales, tout comme pour les êtres humains uniques.

1 J'aime

Pas forcément. Il ne faut pas oublier que c’est d’abord et avant tout une oeuvre d’art.

Sinon ce serait comme dire que la fontaine de Marcel Duchamp sert à uriner… C’est contre l’intention de l’artiste, et il s’agit d’un dévoiement du droit d’auteur.

3 J'aimes

image

Ah oui, je ne connaissais pas ce chef-d’oeuvre…

C’est curieux de comparer la Monnaie Libre à ça.

Donc son œuvre d’art sert pas à pisser et la notre pas à échanger ?

Pour la sienne, ok, c’est « pour de faux », de la représentation, et comme ça vaut très très cher faut pas faire pipi dedans, mais la notre, si elle sert pas à échanger, elle sert à quoi exactement ?

Si on arrêtait tous de faire des échanges par respect de l’œuvre d’art, tu crois pas qu’elle disparaîtrait assez rapidement ?

Ou alors c’est un fake comme les chiottes et on va se retrouver à Beaubourg et à la FIAC ?

Je ne pige pas.

2 J'aimes

On s’échange une œuvre d’art :wink:

1 J'aime

L’art n’est pas exempté du système juridique légal : L’Art (du point de vue légal)

Oeuvre d’art et impôt

Marcel DUCHAMP n’est pas l’auteur de cet urinoir renversé mais R MUTT (Elsa von Freytag-Loringhoven) …

image

@Attilax

La mystification est connue dans le monde de l’art …

Voici un passage de Wiki :

La controverse de l’œuvre « Fountain » (1917) Certaines sources tendent à démontrer que la baronne serait l’auteure de l’oeuvre d’art « Fountain », attribuée à Marcel Duchamp2,3.

Duchamp a toujours maintenu qu’il avait acheté l’urinoir du magasin J. L. Mott à New-York. Or, ce magasin ne vendait pas ce modèle particulier d’urinoir. En outre, le 11 avril 1917, soit deux jours après le rejet de l’œuvre, Duchamp écrivit à sa sœur Suzanne Duchamp, à l’époque infirmière de guerre à Paris, que l’une de ses amies avait envoyé un urinoir en guise de sculpture et sous le nom de R. Mutt:

Raconte ce détail à la famille : les indépendants sont ouverts ici avec gros succès. Une de mes amies sous un pseudonyme masculin, Richard Mutt, avait envoyé une pissotière en porcelaine comme sculpture. Ce n’était pas du tout indécent, aucune raison pour la refuser. Le comité a décidé de refuser d’exposer cette chose. J’ai donné ma démission et c’est un potin qui aura sa valeur dans New York. J’avais envie de faire une exposition spéciale des refusés aux Indépendants. Mais ce serait un pléonasme ! Et la pissotière aurait été « lonely ». à bientôt affect. Marcel4

Marcel Duchamp n’avait aucune raison de faire référence à une « amie » s’il avait été l’auteur de l’oeuvre. Par ailleurs, le fait que Duchamp parle de sculpture est déjà en soi révélateur, puisque depuis 1913, Duchamp avait cessé de produire de l’art sous l’impulsion du travail de Raymond Roussel, mais produisait déjà des « readymade », destinés à être lus, et non pas vus. Le contenu explosif de cette lettre ne fut rendu public qu’en 1983 lors de sa publication dans la revue "Archives of American art journal"5.

2 J'aimes

Très intéressant. Merci Oumi !