Le mot citoyen est un nom, pas un adjectif


#1

Les mots citoyen et citoyenne sont des noms, désignant des personnes, pas des adjectifs.

Une langue étant un outil d’échange de messages, si on ne respecte pas le protocole on risque de ne pas être compris.

Alors bien sûr, vous me direz, une vague de novlangue est apparue où le mot citoyen-ne est utilisé à toutes les sauces. Mais le mot, à l’origine, désigne une personne, pas un objet.

Les académicien-nes l’ont constaté comme moi :

http://www.academie-francaise.fr/citoyen

Donc en résumé, transformer le nom d’une personne disposant de droits civiques dans la cité, en adjectif sur des objets me laisse perplexe. Je soupçonne parfois une ignorance de la langue, mais toujours une tentative de éthico-washing sur l’objet en question…

J’invite (je n’oblige pas) les communicants de la monnaie libre à proscrire ce terme pour notre monnaie. Elle est libre au sens défini par la TRM. Et cela suffit à sa qualité.


G1 et gilets jaunes - opportunité pour le déploiement de la monnaie libre
Weserve.io: gestion de projets collaboratifs
#2

bien vu ! Ca m’a échappé je crois dans l’article sur Nexus. ou ailleurs, je sais plus…


#3

Depuis quelques temps le réseau de bon d’achat de monnaie dette dit «monnaie locale complémentaire » est nommé «monnaie citoyenne».