Juste pour ne pas oublier…


#1

Juste pour ne pas oublier que nous sommes ici entre nous. Et que nous discutons entre gens globalement d’accords entre eux. Le véritable challenge sera de sauver la planète des 10% (voir commentaire de C Warren) qui n’ont aucune attention pour les 90% autres, même au delà d’une destruction consumériste globale.
Que faudra t’il faire pour ne pas disparaître ? Car nous avons les recettes, mais le pouvoir est à eux, pensez vous qu’ils adopteront la Ğ1 si avec ils perdent le pouvoir ?
Je ne parle pas de se décourager, mais bien de comment ne pas être empêchés.
La question est peut être un peu trop politique bien que non partisane. Mais ne mérite t’elle pas d’être posée ?

Traduction du commentaire en lien : C Warren -

Je veux dire, je ne me soucie pas de 90% des gens que je rencontre de toute façon, donc je suis littéralement d’accord avec ce sentiment sans ironie. En fait, je méprise carrément certaines personnes. Pour moi, c’est plutôt une question de ce que font les 10 p. 100 avec cet argent qui, à mon avis, est la clé de tout cela. Je n’aime pas ce que font les 10 p. 100 actuels, alors je veux aller là haut où je peux faire autre chose à la place. La qualité de vie des autres personnes augmentera probablement à la suite de mes actions et même si ce n’est pas le cas, je m’en fiche. En l’état, les impôts contrebalancent fortement le revenu passif des 10% les plus riches de toute façon, et la plus grande partie de cette somme va à 0,0000001% des personnes ayant des liens avec les politiciens qui votent sur les impôts, avec un salaire dérisoire allant aux plus pauvres. La classe moyenne se met à vomir à tel point qu’il ne vaut pas vraiment la peine de s’efforcer de sortir de la pauvreté (puisque l’aide gouvernementale vous maintiendra généralement en vie) à moins que vous ne puissiez tenir la distance et atteindre les 10%. C’est exactement ce que je veux faire. Je veux dire, pensez-y. Cela signifie 1 sur 10. 1 sur 10 est totalement faisable. De plus, je trouve qu’un grand nombre de pauvres et de gens de la classe moyenne méritent d’être là où ils en sont, soit par stupidité, soit par manque d’ambition. Vous pouvez suivre votre propre chemin si vous le souhaitez, il y a beaucoup d’alternatives au “système”, mais comme… la plupart des gens ne savent pas et ne s’en soucient pas et ne feraient rien de différent même s’ils savaient juste parce qu’ils sont paresseux. Et c’est la même raison pour laquelle ils sont pauvres. Bon sang, il est encore tout à fait possible d’aller en Alaska ou dans les territoires nordiques du Canada, mais les gens ne le font pas parce que c’est trop difficile. Les personnes qui font partie des 10 p. 100 supérieurs sont soit nées dans ce milieu, soit y ont travaillé fort, soit y ont eu de la chance. Et la plupart de ceux qui n’ont pas travaillé dur pour cela ont tendance à dépenser tous ces revenus passifs sur un tas de conneries stupides qui maintiennent les fabricants de produits de luxe en affaires. En d’autres termes, les stupides riches oisifs sont en fait bénéfiques à l’économie en raison de leur consommation ostentatoire. ) Le PIB serait beaucoup plus faible sans eux, car il ne serait plus rentable de produire toutes sortes de biens. Le vrai problème, c’est le jeu de pouvoir politique de certains riches ambitieux et les complots au plus haut niveau à des fins différentes. Je ne sais pas si je pourrai un jour pénétrer ces échelons supérieurs, mais je peux au moins faire ce que je peux pour aider les autres et m’aider moi-même. Je veux être riche parce que j’ai des choses à faire avec l’argent.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator


#2

La confiscation du pouvoir (celui de créer l’argent) au 10%, ne garantie en aucun cas que les 100% feront le “bien”.

Bien que la monnaie libre limite le pouvoir de nuisance de certain, ça ne le fait pas disparaître.

On peut très bien imaginer des multinationales très puissantes en monnaie libre.

La monnaie est l’un de aspect, le droit en est un autre, la propriété encore un, etc… etc…


#3

… les canaux d’information, l’élection, et bien d’autres encore. C’est bien pour ça qu’au-delà de la monnaie, j’ai fini par écrire « Le Président Providentiel » pour avoir un aperçu un peu plus global même si le livre reste superficiel et ne fait principalement que donner des pointeurs et idées à développer.


#4

S’organiser, et ça passe par avoir un système monétaire indépendant.

Je retourne le commentaire dans l’autre sens : c’est facile de se plaindre que 10% maîtrisent nos vies, alors qu’on continue de travailler pour eux tout les jours… On peut leur demander de nous libérer des chaînes de la servitude, d’être plus sympa… mais j’y crois pas :stuck_out_tongue:

A nous de nous émanciper, d’arrêter de travailler pour eux… et quand les 10% verront que les chaînes disparaissent, et chercheront à en imposer d’autres, là faudra se défendre :slight_smile:

Ça sera une lutte de moyens, et leurs moyens dépendra du nombre de personne encore asservis, y compris dans les autres pays :confused:

Tout se résumera (et se résume déjà) à la théorie des jeux : il faut trouver le moyen qu’il soit moins rentable de former une minorité qui asservi la majorité que de faire parti de cette majorité. La domination et la trahison doivent coûter plus cher / être moins rentable que la coopération.

Je vous invite vivement à regarder cette vidéo : https://youtu.be/rStL7niR7gs :slight_smile:


#5

Ouais alors attention, sur la planète, on fait très vite partie des <1%… Et en comptant juste en France, il faut plus de 3000€ par mois environ pour être dans les 10%.

Vous pouvez visualiser votre revenu en dans la répartition mondiale ici : http://www.globalrichlist.com/

Bref, juste pour dire : attention donc avec ce genre de discours…