June truck (projet commun)

Hello !

J’ai eu l’idée d’un June truck (pas un food truck) !
Un June truck pour sillonner les routes et sensibiliser les gens sur la monnaie libre.

L’idée c’est de faire ça dans un esprit commun, le camion serait pour tout le monde (dans la mesure du possible) on pourrait mettre en place des plannings pour les tournées, l’idée c’est aussi de vendre des babioles et d’avoir une vitrine mobile, ça offre un tas de possibilités, on pourrait même faire des livraisons.

Perso, je suis prêt à investir des UNL (euros) si il y a un véritable engouement pour ce projet, à titre perso ça serait un bon moyen pour moi de promouvoir ma musique.

Selon vous quel budget il faudrait pour un tel projet ?
Qui serait prêt à investir dans un pot commun ?

Merci à tous !

Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Copie de Breaking Dead

7 J'aime

10 junistes qui mettent 1000 balles et c’est bouclé ! J’ai trouvé un camion sympa sur le bon coin à 9000 UNL : Camion snack food truck - Commerces & Marchés

Encore un ici : Mercedes Sprinter 308CDI idéal Food Truck - Utilitaires

ou 100 qui mettent 100e? mais c’est en euros?
l’idée est intéressante et comment s’assurer que ce camion sera bien affecté à la sensibilisation de la June?

Le mieux pourrait peut-être de monter une asso dédiée, elle pourrait être propriétaire du véhicule, détenir un compte si nécessaire en UNL pour les charges liées au camion non payables en junes, recevoir d’éventuelles cagnottes UNL helloasso (ou autres), se créer un compte portefeuille pour recevoir les cagnottes en ML, et avoir des statuts qui définiraient l’usage du véhicule, la forme de gouvernance liée, les formes de représentation au sein de l’asso (ca collégial etc…) et les éventuelles recommandations en cas de dissolution du projet (transfert de patrimoine, destination des excédents etc)…

3 J'aime

On peut faire un contrat qui engage les concernés à respecter certaines règles. Règles qu’on aura décidé ensemble de mettre en place pour l’utilisation du camion.

Un camion juniste, ça peut être une excellente idée.

Il y a deux choses qui coincent dans ce projet à mon avis.

  1. Parmi les actuelles 3100 pensées de la valeur dans l’économie de la Ğ1, comment va-t-on décider quel système prime sur les autres ? Est-ce que j’ai vraiment envie que ta musique soit promue par exemple ?… Pas vraiment… Mais je comprendrais que tu ne sois pas non plus enchanté que ce soient mes valeurs à moi qui soit promues. Alors, du coup il faudra faire un vote, et rien que pour décider le système de vote, ce sera difficile, ce qui n’empêchera pas l’injustice au final… En bref, la propriété commune, c’est super pour les logiciels, pas pour les camions.
  2. Si ce camion était acheté en Ğ1, ça claquerait vraiment ! Mais si c’est acheté en UNL-E, ça ne fera que souligner le caractère embryonnaire de notre économie, et ce n’est pas une si bonne publicité.

En résumé : En 2021, si tu t’achetais tout seul ce camion, tu démontrerais ainsi ton implication dans la Ğ1 et ça donnerait envie à d’autres de t’emboîter le pas.

1 J'aime

Pas faux. On avait acheté une voiture avec une bande de potes à l’époque et c’est vrai que ça c’est mal terminé. Mais bon là c’est peut être différent.

La question ne se pose pas. C’est un Gmarché roulant, qui va décider ce qui prime sur le reste dans un Gmarché ?

Ou un mixte UNL/ML ça serait sympa aussi.

1 J'aime

Est ce qu’il pourrait pas y avoir deux « niveaux » de contenus ?

Par exemple un contenu « officiel » ou « validé », qui serait produit par la communauté, qui suivrait un processus de validation, et qui ferait office de « voix de la G1 », plusieurs flys, brochures, vidéos qui auraient été validés par la communauté. Une base infokiosque concertée en quelque sorte…

Et parallèlement les contenus des acteurs de la G1, ça pourrait être des produits vendus en G1 par le camion (possiblement avec un système de pourcentage qui va au camion et un pourcentage au créateurice). La personne qui ainsi pendant un temps aurait le camion en charge (si il est commun il passe donc d’une personne à l’autre) pourrait profiter de sa période de gardiennage du camion pour faire la promotion de son propre travail en parallèle à la diffusion des contenus validés… C’est une sorte de contrepartie qui peut justement motiver des gens peut être…

Question ouverte…

L’autre question sous-jacente est effectivement comment faire en sorte que la communauté décide quoi que ce soit…

3 J'aime

Celui, celle ou ceux qui décident quoi stocker dans l’espace fini du camion.

Ainsi, l’idée de l’association d’@Echo me parait plus adaptée, car les statuts vont clairement stipuler le fonctionnement et car toute cette affaire n’engagera plus que les membres de cette association.

Mais je crains que ce soit trop lourd à gérer, par rapport à la possibilité d’un unique propriétaire du camion, qui en fera ce qu’il veut, quitte à ce que celui-ci emprunte des UNL-E (éventuellement à taux 0) pour se l’offrir.

À mon avis, il faut tenter le coup d’une demande sur Ğchange ! Car ce n’est pas impossible qu’un camion rouille dans le garage d’un juniste, qui serait très content d’aider à concrétiser ce projet… contre un max de Ğ1 en plus ! ^^

1 J'aime

@rimek

Juste un petit mot pour te dire que ce camion existe déjà : c’est celui de Fanch, alias @fanchlecolporteur qui arpente les routes de France pour rencontrer les junistes et faire connaître la G1.

8 J'aime

D’autant que si le but de ce « camion » est d’arpenter les routes de France pour promouvoir la monnaie libre, il vaut mieux qu’il soit « habitable » pour ceux qui l’occupe pour aller d’un point à l’autre.

Donc plutôt qu’un FoodTruck pour vendre de l’alcool (pblm de licence ?) et organiser des ğApéros ouverts au publique (à tous); il vaudrait mieux un camping-car : Ce qui existe déjà avec @fanchlecolporteur.

Donc plutôt que de se lancer dans un projet d’achat, ne serait-il pas plus simple de financer @fanchlecolporteur pour qu’il puisse éventuellement se rendre, d’un endroit à l’autre pour prendre l’apéro :wink: Faut voir avec lui évidement, mais cela me parait moins complexe que le projet du FoodTruck collectif (qui reste aussi une bonne idée).

@+ :vulcan_salute: :g1:

2 J'aime

D’accord avec toi et peut-être d’autres possesseur de camping-car qui ne peuvent pas le faire à cause des frais.
Mais l’idée de vendeur ambulant, livreur de colis…etc, en même temps que bureau mobile est une bonne idée.
A voir avec ceux qui pourrait intégrer ça ce qu’ils en pensent.

2 J'aime

L’université d’été deuxieme edition à la Bouzigue du 10 au 14 juillet est en capacité (comme pour la première edition 2020) de recevoir les camping-car ainsi que les foods trucks.

nb: historiquement, lors des RML (rencontres monnaie libre) de Montreuil, de Laval , du Havre, de Douarnenez, de Montpellier, de Toulouse et de Bordeaux plusieurs camping-caristes étaient présents .

2 J'aime

Ah cool ! ça serait bien d’avoir un retour d’expérience. Pour savoir ce qui est bon ou pas de faire.

Outre les problèmes justement exposés par @nflqt

La base du projet #FoodTruck est intéressante, mais amène de nombreuses difficultés. Mais tu peux déjà oublier tout le coté apéro avec vente d’alcool pour commencer ( :beers: :tumbler_glass: :champagne: :wine_glass: :cocktail: :tropical_drink: ).

  1. La vente ambulante est réglementée et encadrée :

Du coup, ce qui est possible de faire par un simple particulier en camping (comme par exemple @fanchlecolporteur ) l’est beaucoup moins en FoodTruck du simple fait de l’apparence du camion.

  1. Pour les ğApèros, le FoodTruck peut oublier la vente d’alcool ambulante (sur place autour du camion ou même à emporter). Encore une fois à cause de la réglementation en vigueur :
  • Titre II : Boissons (articles L3321-1 à L3323-6) du Code de la Santé Publique (CSP), et particulièrement l’article L. 3322-6 du CSP : « Il est interdit aux marchands ambulants de vendre au détail, soit pour consommer sur place, soit pour emporter, des boissons des quatrième et cinquième groupes. »

  • Quelles obligations pour la vente ambulante de boissons ?

Plutôt que d’acheter un FoodTruck (sous forme associative :wink: ) : Ne vaudrait-il pas mieux commencer par louer un Camping Car de particuliers à particuliers et faire l’expérience dudit projet.

Il existe de nombreux sites de location de Camping Car, c’est pas mal pour commencer et voir quels seraient les possibilités et la faisabilité d’un tel projet.

@+ :vulcan_salute: :g1:

Attention ce n’est pas un food truck le projet mais un June Truck ! Il ne faut pas confondre.

June Truck n’est pas destiné aux marchands ambulants de vente au détail ou autres.

pour l’événement de l’université d’été de la Ğ1 à la Bouzigue, l’association est en droit de proposer des boissons alcoolisées.
Les foods trucks sont bienvenus pour proposer de la nourriture en monnaie libre et en monnaie non libre europeenne (qu’il est d’ailleurs impossible ,enfin interdit , de refuser en europe).

1 J'aime

Donc ton projet est de vendre quoi ? :thinking:
De la June ? :roll_eyes:
J’ai pas compris le projet pour le coup (désolé :pleading_face: ), tu peux préciser.
@+ :vulcan_salute: :g1:

Il suffi de me lire :

Apéros = Rencontres (sans connotation de nourriture)

2 J'aime

Seulement aux membres de l’association mais toujours pas au grand public.

Et cela n’empêche pas que si c’est une vente d’alcool type évènementielle, idem tu ne peux vendre d’alcool « fort ».