Je croyais qu’on était censé ne pas faire

JE CROYAIS QU’ON ÉTAIT CENSÉ NE PAS FAIRE

Voici mon dernier article monnaielibriste de cette année 2023 qui s’achève. J’ai plusieurs fois déjà partagé avec vous lecteurs de forum monnaie libre point fr, des moments de ma vie. Des réponses que j’entends ou des répliques qui sortent toutes seules. Si je les partage, c’est que souvent la situation est cocasse. Chacun pense savoir mais l’idée qu’il se fait est parfois loin de la réalité. Je ne m’arrête qu’au secteur de la monnaie libre, je pense que dans d’autres secteurs ce doit hélas être pareil.

Cette année, en 2023, trois personnes à des moments différents m’ont fait une remarque identique alors que j’expliquais le comportement calculé de certains acteurs de la monnaie libre. Alors que la plupart des monnaielibristes sont endormis, d’autres essaient de s’en sortir financièrement dans cet écosystème. C’est tout à fait normal et cela prouve que c’est vivant. Certains se font rapidement un petit paquet d’argent.

Alors, par trois fois, j’ai entendu cette réplique:

«JE CROYAIS QUE DANS LA JUNE ON ÉTAIT CENSÉ NE PAS FAIRE DE PROFIT.»

Il s’agissait une fois d’une juniste, une fois d’un juniste et une dernière fois d’une personne qui n’est pas dans la monnaie libre mais qui gravite autour. Je me demande comment une contre-vérité si énorme peut être pensée. Est-ce des gens qui ont dit cela? Est-ce chaque fois la personne qui invente? Mais qu’est-ce qui peut bien lui faire penser cela?

Je connais la théorie relative de la monnaie, je connais la licence G1 et j’ai lu moult discussions sur forum ou autres. Jamais un aspect moral n’a été stipulé si je ne m’abuse. Quand c’est libre, c’est libre, chacun en fait ce qu’il veut. Si on ne peut pas faire de profit, c’est qu’on viendrait là pour perdre de l’argent, on ne peut pas rester longtemps comme ça. Ce serait un comble pour une monnaie si on ne pouvait pas faire de profit!

2 « J'aime »

ça ressemble à une heuristique et profit ressemble à profitage. t’ as dû mal interpreter le pas de profit et d’ ailleurs selon la culture, c’est péjoratif donc ce ne sont que des mots à quoi des gens s’ accrochent pour exprimer quelque chose, c’est du cas par cas.
ensuite il y a le fameux mythe de la convergeance que l’ on présente allègement en graphique tandis que personne ne la connaitra de son vivant puisqu’ il faut 1o%an au D.u pendant des années pour celà et que beaucoup faisant confiance aux présentations se persuadent entre eux qu’ il y a une moyenne à viser tel qu’ en monnaie pleinement libre de la trm
disons pour faire simple, qu’ en monnaie pleinement libre il n’ y a plus du tout la même captation possible

@nessbyz :

Les trois personnes n’ont pas connaissance de la convergence ni même de la TRM. Ce sont des gens qui ne connaissent que le commerce de base d’un gmarché.

Pour faire société il faut de tout alors les gens qui ne pipent rien en théorie des réseaux, en mathématique et ou en économie, on les accepte volontiers s’ils font vivre notre monnaie en étant présents, en achetant en produisant et en vendant, l’économie réelle quoi!

3 « J'aime »

demande leur et tu verras qu 'on leur en a parler, à coup sûr, la convergeance y est pour quelque chose

Lors de mes présentations, j’ai des fois des gens qui me pose la question :
Est-ce qu’on peut devenir riche en june?
La plupart du temps c’est par peur que certains s’accaparent la richesse, à l’image de Bernard A., Elon M. ou encore Jeff B. :wink:

Je répond bien sûr par l’affirmative, car celui qui vends (en valeur) plus que ce qu’il achète, va forcément accumuler plus de monnaie.

Les peurs biaisent notre manière de voir un monde meilleur, mais en changeant un petit truc, ici la création monétaire, ça change beaucoup plus de chose que l’on pourrait le penser.
Mais comme tous les petits changements, il faut du temps pour en voir les conséquences concrètement.

5 « J'aime »

Pour moi, ça parle uniquement de la relation à l’argent de ces personnes. Elle ont elle mêmes un regard négatif sur le profit, rejettent les comportements et/ou les personnes qui en font.
Ça ne parle évidemment en aucun cas de la monnaie libre, seulement de ce qu’elles voudraient que soit la monnaie libre, ou plus axectement ce qu’elles voudraient que soit une société qui fonctionne avec la monnaie libre.
Elles projettent sur la monnaie libre le remède à qqch qui les insupporte.
Et ça a probablement une origine dans leur histoire, avec un événement douloureux, ou en ayant entendu de personnes influentes (parents ou autre) des choses négatives sur le profit, et donc des choses positives sur des comportements opposés…

Et c’est clair, les peurs biaises notre manière de voir le monde.
Et on peut aussi se leurrer (un peu, bcp, passionnément, à la folie ou pas du tout) sur ce que serait un monde meilleur.
Et bien sûr, je pense aussi que créer la monnaie différemment aura un impact différent sur les comportements. Lâcher ses peurs peut prendre du temps.
C’est tout le sens de mon travail d’accompagnement sur la relation à l’argent que je souhaite apporter à la communauté de la monnaie libre, pour clarifier ce qui a trait à la création monétaire, et ce qui a trait aux casseroles que chacun de nous trainons individuellement, et certainement aussi pour une part, collectivement, et qui nous empêche de jouir pleinement de la liberté bien plus grande qui nous est offerte par la monnaie libre.

7 « J'aime »