Introduction à la monnaie libre | blog Hugo Trentesaux


#1

Bonjour, je viens de publier un brouillon d’article de vulgarisation sur la monnaie libre. J’ai voulu faire extrêmement simple et le plus court possible, donc c’est forcément simpliste et incomplet. Je voulais juste avoir des retours pour savoir ce qui pourrait être amélioré selon vous. https://blog.trentesaux.fr/duniter.html


#2

Une remarque, si tu permets :

J'introduis ici duniter, une cryptomonnaie

Coquille : duniter, est un logiciel. Sinon, je trouve ça bien.


#3

Ta manière de présenter le sujet me plait bien :slight_smile:

même remarque que gérard. Tu aurais pu dire aussi “un logiciel générateur de monnaies libres”…


#4

Ouf merci ! Je ne sais pas comment j’ai laissé passer une imprécision comme celle-ci, c’est justement ce que je voulais éviter ! C’est remplacé par :

J’introduis ici duniter, un logiciel implémentant les principes d’une “monnaie libre”, et ğ1, la première cryptomonnaie libre en production à l’utiliser.

Je vais pouvoir commencer à partager cet article en dehors du cercle du forum, alors ^^


#5

Pour obtenir un crédit auprès de la banque, il faut que celle-ci ait confiance dans notre capacité à créer de la valeur pour compenser le crédit. Et si elle n’a pas confiance, elle n’accorde pas de crédit. En fait, c’est la banque qui décide ce qui représente une création de valeur ou pas.

La banque mise plutôt sur la capacité à rembourser l’emprunt. On peut créer zéro valeurs et tout de même rembourser cette dette.

Un bon exemple pour te prouver le contraire. La rente obtenue par la location d’un logement ne créer pas de nouvelles valeurs pourtant elle permet de rembourser la dette qu’une entité a contracté envers une banque.

La monnaie n’a pas été inventée

La monnaie ne s’invente pas : elle se créer !


#6

Il existe aussi les subventions européennes d’imports exports données à des entreprises qui envoient et recevoivent des containers vides aller-retour à Hong-Kong. Pour ça aussi le crédit est accordé puisqu’il sera remboursé. On peut en effet se demander s’il y a création de valeur ou pas dans ce cas.

Toutefois, la valeur étant relative, on peut trouver un référentiel où cela crée une valeur qui reste à définir : par exemple est valeur ce qui génère un sentiment d’indignation lequel provoque une volonté de changer les choses.

C’est logiquement tenable.


#7

Merci Moul et Galuel, j’intégrerai ces remarques !