Compte rendu du jeu Géconomicus de FestiJune à Mayenne du 18 mars 2018

ğeconomicus

#1

bonjour

je mets en pj : le compte rendu du jeu, les tableaux et histogrammes, un exemple de “papier” utilisé par les joueurs-banquiers, et une photo.

Ce compte rendu sera en ligne prochainement sur le site du Sou.

Nous avons préparé le jeu, et “formé” les différents animateurs, la veille.

(Tous les animateurs avaient joué 1 fois). .

Sur le papier utilisé par les banquiers, j’ai inscrit quelques exemples de notation. J’ai utilisé LibreOffice Calc juste pour me servir des lignes et colonnes; il n’y a pas de formules mathématiques.

J’ai essayé de simplifier les règles au maximum. Ceci n’est qu’une proposition.

CR-jeu-festiJ-18-03-18.odt (27,9 Ko)

compta-banque-exemple.ods (10,6 Ko)

-jeu-Géco-FestiJ-18-03-2018- .ods (35,9 Ko)


#2

Dans le compte-rendu :

"Les gains de la banque sont : les intérêts + les frais.

La revente des cartes par la banque n’a pas grand intérêt pour la finalité du jeu, et elle complique la tâche du banquier."

Ça complique c’est vrai, un truc de plus à faire, mais dans la vraie vie les banques valorisent au maximum les biens qu’elles saisissent pour défaut de remboursement… et y gagnent probablement souvent.

Dans le jeu, cela augmenterai donc notablement les gains de la banque. Peut-être pas nécessaire “pour la finalité du jeu”, mais quand-même intéressant si possible, les joueurs devant passer régulièrement à la banque voir les cartes valeurs qu’elle met en vente.

Merci, à bientôt !


#3

Tu as tout à fait raison, j’ y réfléchirai pour un prochain jeu.

Sur l’atelier de la veille, à Mayenne, nous avons passé tout le temps disponible à expliquer,

comprendre les règles d’écritures des banquiers (sur papiers). Et ton idée de plusieurs banquiers est

“génial”, car cela permet de raccourcir les pauses entre 2 tours…

Mais nous n’avons pas eu le temps d’expliquer comment noter sur les tableaux mort-naissance, ce qui a mis Maxime un tantinet dans l’embarras.

Je souhaite que les personnes organisant des jeux puissent faire un bilan, après le jeu, de ce que le ou les banquiers ont écrit. Compte tenu de ma “petite” expérience en la matière, je pense qu’il y a beaucoup d’erreurs.

J’ai gardé les papiers des banquiers des 2 derniers jeux que j’ai organisés (Flers et Mayenne), et, dès que possible, avec quelques camarades, j’étudie cela.

Le fait que des joueurs, à Mayenne, aient des soldes négatifs, ne perturbe-t-il personne ?

est-ce pas pareil dans les autres jeux ?

L’assèchement monétaire, avec un crédit de 4 au lieu de 3, est arrivé très vite, alors que je pensais que cela faciliterait “la vie”, achats-ventes, des joueurs.

Je reviens à la formation des animateurs : pour moi, le but d’un tel atelier, est que des personnes puissent être autonomes pour organiser des jeux “chez eux”. Maud et Cécile sont reparties, prêtes à organiser un jeu à Nantes.

Depuis mon 1er jeu à Laval aux RML7 (en tant que joueuse), je galère pour essayer de comprendre les règles. Certes, je ne suis pas très “rapide”, mais…je ne suis pas la seule…

Ce qui paraît évident à Stéphane ou d’autres, ne l’ai pas pour tout le monde.

Je suis très contente de cet atelier à Mayenne.

Quand tu as désigné des banquiers, à Montpellier, t’ ais-tu demandé s’ils allaient correctement noter les “scores” ?

Ce jeu me passionne, parce que, dans 90% des fois, les gens voient qu’il y a une différence entre les 2 monnaies. Ensuite, le chemin qu’ils font pour s’engager, choisir la monnaie libre, est plus ou moins long. Parfois, ils préfèrent rester “comme ils sont”, ne pas bouger : c’est pas leur heure…

Bon, et merci encore pour les perfectionnements à apporter, ça va m’éviter d’arrêter de cogiter.:wink: