Certification pour ma venus en France

Bonjour, Je vie en Italie , je vient en France la semaine prochaine et a cette occasion j’aimerais trouver des personnes qui puissent me certifier, mon parcourt est tous le sud de Nice à Pau merci thierry

Encore cette course à la certification!
Si j’ai bien compris la licence Ğ1, on ne doit certifier une personne que si on la connait bien. Donc certifier une personne qui passe me voir comme çà une fois, me semble contraire à là licence Ğ1.

Quel est l’intérêt d’être utilisateur Ğ1 si tu est tout seul dans ton coin? Si tu ne peut pas faire des échanges, la Ğ1 ne sert à rien à mon humble avis (je me trompe peut-être)

J’ai l’impression que beaucoup de gens voient le DU comme un “saint graal” qu’il faudrait obtenir. Mais comme je l’ai dit ailleurs ce DU c’est pas le plus important, ce qui doit surtout te permettre de gagner des Ğ1 c’est les biens et services que tu “vends”.

Personnellement j’avais entendu parler de la monnaie libre début 2018, mais à l’époque c’était concentré en Occitanie. J’ai donc préférer attendre, car il n’y avait aucun intérêt pour moi.
J’y suis revenu il y a 2 semaines, car j’ai découvert qu’il y avais des rencontres apéro pique-nique près de chez moi.

Je ne suis pas certifié, et ne suis pas pressé de l’être, ce qui compte pour moi c’est les échanges et les rencontres.

.

Et si tu as vraiment envie de créer un groupe d’échange autour de chez toi, je suis persuadé que tu pourras obtenir par crowfunding un grand nombre de Ğ1 à partager entre les membres du groupe que tu aura constitué, pour commencer à faire des échanges. Et quand ça tournera bien vous aurez la visite de membres référents qui pourrons vous certifier, et à ce moment vous pourrez rendre les Ğ1 reçu en les investissant dans un autre crowfunding ailleurs.

3 J'aimes

Je n’est surement pas compris la philosophie de la monnaie libre,

  • Est ce de concevoir la monnaie comme un logiciel libre ?
  • Est ce pour expérimenter un nouveaux système de création monétaire ?

Tu dit “on ne doit certifier une personne que si on la connait bien” alors j’ai aucune chance d’être certifier comme “humain” sur le territoire Français .

Alors ma solution est de créer une autre monnaie la Ğ2 avec d’autre paramètre de certification , cette nouvelle monnaie serais européenne, est ce possible ?

Salut Thierry.

Bienvenue.

Tu as plusieurs possibilités :

  1. Faire des confs chez toi pour motiver tes amis à utiliser la Ğ1. Éventuellement enregistrer des vidéos et les poster sur Youtube. Éventuellement créer des ressources en ligne, style monter un site web d’information sur la monnaie libre. Aider tes amis à créer des comptes simple portefeuille sur Cesium. Éventuellement nous aider à traduire le site de téléchargement de l’application cesium.app en italien de sorte que ce soit plus facile pour des italiens de télécharger Cesium (contacte-moi si tu est motivé pour ça). Emprunter des Ğ1 pour fonctionner en mode crédit mutuel fixe dans un premier temps. Aller à plusieurs rencontrer des gens en France dans les villes limitrophes de l’Italie. Les inviter chez vous. Et enfin, après quelques rencontres, une fois que la confiance est nouée, vous faire certifier tour à tour et petit à petit.
  2. Créer ta propre monnaie libre et essayer d’en faire une monnaie libre “européenne”. Tu peux en effet l’appeler Ğ2 si tu veux. Ceci dit, si choisis de faire une monnaie libre via Duniter et sa Toile de confiance, tu risques de ne pas étendre ta toile de confiance beaucoup plus rapidement que la Ğ1 actuellement. La seule chose qui te permettrait de faire ça, c’est de connaître très bien plein de gens partout en Europe.
  3. Créer ta propre monnaie, qui partirait d’Italie et s’étendrait peut-être petit à petit tout autour.

Tu peux faire une monnaie libre de mille façons, même avec un système de papiers et crayons (mais là difficile de garder la confiance, et honnêtement c’est pas hyper pratique).

Par curiosité, tu vis dans quel coin de l’Italie ?

Tout dépend de ce que tu appelles “philosophie”. La monnaie libre, c’est aussi :

  • avoir un outil de mesure des échanges dont on comprend comment il marche, et donc auquel on peut se fier, ce qui suppose que cet outil de mesure en soit réellement un, et qu’il ne soit pas modifié arbitrairement par un tiers (typiquement : une banque) par le biais d’une création monétaire arbitraire, qui fait changer sa valeur à l’outil de mesure
  • permettre à tous les membres du système, quelque soit l’époque à laquelle ils naissent, d’être égaux face à la création monétaire

Et, oui, c’est une expérimentation :wink:

Salut BorisPaing, oui mon ambition serais d’introduire la Ğ1 en Italie (je ne suis pas trop pour la créations de plusieurs monnaie), je suis sur Rome , mon soucis est la certification … Le DU est un bon argument pour démarrer des échanges, surtout dans le sud, les Italien n’ont pas de RSA …

Ma philosophie c’est une société “From Scratch” :wink: que ce soit au niveaux constitutionnel que monétaire…

Oui si Ğ1 prend pied en Italie ce seras avec plaisir que donnerais ma contribution pour des traductions en Italien :slight_smile:

1 J'aime

Salut Thierry, ça te dis de venir avec des spécialités italiennes et de les proposer en G1 à Toulouse ?

1 J'aime

Oui Je ne manquerais pas le RML14 de Toulouse au mois de novembre :wink: si il y a un lieu de rencontre sur Toulouse avant novembre je suis preneur :slight_smile:

1 J'aime

Il y en a toutes les semaines sur Toulouse (prochaine le 17). Tu peux créer un compte porte-feuille sur Cesium sans être certifié et commencer à faire des échanges avec des produits italiens en venant en France. Tu peux même faire une annonce de tes produits sur le site Gchange (ma fille Joséphine sera interessée : elle fait un stage dans une pizzeria de qualité sur Toulouse : tu peux la trouver sur Gchange, elle propose des fruits séchés)

1 J'aime

Oui ça m’intéresse , pas ce samedi ni l’autre (je serais a biarritz) mais le 31 pourquoi pas , j’ai déjà mon compte sur Celsium

1 J'aime

C’est clair que ça fait une trotte… Tu n’as pas des potes ou de la famille à Turin que tu pourrais brancher sur le sujet, pour qu’ils créent un groupe ML près de la frontière et puissent rencontrer les membres de Grenoble ? De cette façon, tu pourrais essayer d’amener la G1 jusqu’à Rome, de proche en proche (en espérant que la règle des moins de 5 pas ne pose pas problème à un moment).

Je ne suis pas sûr de ça. C’est une question que je me pose aussi, car je cherche à monter un groupe local par chez moi (celui dont je vais aux apéros est à 110 km de chez moi). En réalité, on peut très bien imaginer que vous démarriez avec 1 G1 chacun, et que vous décrétiez qu’un pot de confiture vaut 0,01 G1, une BD 0,02 G1, un livre 0,005 G1. Bref, vous échangez avec une “déflation locale” (les prix seront plus bas chez vous qu’en France parce que vous avez relativement moins de monnaie). Stéphane Laborde parle de ce phénomène de déflation locale à un moment dans la TRM. La seule différence avec le fait d’avoir le DU, c’est que vous n’aurez pas la symétrie temporelle. Aussi, il faut que 2 conditions soient réunies pour que ça ne pose pas de problème :

  • Personne n’échange avec des zones où la monnaie est beaucoup plus abondante, car alors il y aurait un déséquilibre énorme dans le pouvoir d’achat, et alors un individu pourrait s’accaparer toutes les valeurs économiques en circulation (genre acheter toutes les confitures) sans rien apporter à votre économie en retour. En gros, ça suppose que, dans un premier temps, personne chez vous n’échange avec la France.
  • Mais comme, tôt ou tard, certains d’entre vous feront des échanges avec la France (voire seront certifiés), et que ça risque de changer totalement la valeur d’une G1, assurez-vous, lorsque l’un de vous vend un bien ou un service en G1, pour éviter qu’il se sente trop lésé au moment de la transition, qu’il cherche à obtenir rapidement des contre-parties (sous forme de valeurs économiques, c’est-à-dire d’autres biens ou services : confiture, livre, cours de guitare, heure de jardinage, etc.).

Voilà, je pense que ça devrait se passer comme ça au niveau des prix. Peut-être que quelqu’un peut confirmer ou infirmer ce que je raconte. @yyy ?

Bref, si tu es chaud pour fonctionner comme ça, ce que tu peux faire très concrètement c’est :

  1. créer un simple portefeuille que tu appelles “Groupe local Rome” (je te laisse le soin de traduire en italien :slight_smile: ),
  2. tu nous envoies la clef publique,
  3. on te fait un virement d’un montant arbitraire (que ce soit 0,1 G1 ou 100 DU ne change pas grand chose)
  4. tu essayes d’estimer combien de gens tu vas réussir à motiver pour échanger en G1 sur Rome
  5. tu divises la somme qu’on t’a envoyé par ce nombre, et tu répartis également la monnaie entre les membres
  6. c’est parti, roulez jeunesse, vous pouvez maintenant commencer à échanger dans un système de “crédit mutuel fixe”, et vous familiariser avec ça, en attendant d’être certifiés et de passer dans le système “monnaie libre”

EDIT : Un autre truc qui va se produire, c’est qu’un moment où vous aurez soudainement plus de monnaie, vos prix, si vous les exprimez en G1, ou même en DU, vont normalement être multipliés par 2, 5, 10, 100, 1000 ou je-ne-sais-combien (tout dépendra du montant qu’on vous aura prêté ou filé pour démarrer). Du coup, comme @yyy a tendance à le faire, vous conseillerais d’exprimer vos prix en %M/N local. Par exemple, si vous avez 1 G1 chacun, et que vous avez décidé de vendre un pot de confiture au prix de 0,01 G1, alors vous pouvez dire qu’une confiture est vendue 1% M/N local. De cette façon, quand vous serez certifiés et que votre masse monétaire augmentera beaucoup, vos prix ne devraient pas bouger. Bon, on n’a pas encore l’option %M/N dans Cesium, et encore moins les %M/N local (ce serait très difficile à faire je pense, voire impossible, parce que comment définir que l’argent se trouve à un endroit ?). Donc à vous de voir si c’est facile ou non pour vous de fonctionner comme ça (vous pouvez très bien aussi vous dire “bof, on va tout exprimer en DU, et on s’adaptera à l’évolution des prix au moment où elle aura lieu”.

EDIT :

En fait quand tu présentes la monnaie libre aux gens il ne faut surtout pas que tu compares le DU au RSA français. En France, avec le RSA, tu peux assez systématiquement manger à ta faim, parfois même te loger ou acheter de du carburant pour te déplacer. En revanche, il va falloir attendre plusieurs années (peut-être même des décennies) avant qu’on puisse faire tout ça avec un DU en France ou ailleurs. Évite de créer des attentes irréalistes chez les gens ; ils risqueraient d’être déçus et de t’en vouloir après :wink:

Don’t let your mouth write a check that your back can’t cash”, comme disent les anglo-saxons.

1 J'aime

Duniter limite les fractions de Ğ1 au centième, soit 0,01 minimum. Donc le livre ne passera pas…

Attention, rappel d’une limitation de Duniter pour des raisons techniques : les transactions inférieures à 1 Ğ1 sont détruites, donc on à zéro Ğ1 à l’arrivée sur le compte destinataire. @elois, tu confirmes ?

2 J'aimes

En fait ça c’est la nouvelle règle qui entrera en application dans le protocole v12. Actuellement nous sommes encore en v11 donc encore sous l’ancienne règle qui est que : on peut envoyer le montant que l’on veut (minimum 0,01 G1) mais si le compte de l’émetteur se retrouve avec un solde strictement inférieur a 1 G1 sur son compte alors le solde restant est détruit.

1 J'aime

Il y a un rituel qui émerge : par affinité, on offre plein de G1 à un nouveau qui montre de la motivation, tout en l’accompagnant à offrir ses premiers services. De toutes façons, comme on a tous plein de G1, autant que ça tourne et que ça encourage ceux qui sont désolés et frustrés de ne pouvoir accéder aux quelques offres proposées. C’est génial, parce que ça crée une chouette émulsion avec tout de suite des rapports de connivence. Et ça booste l’objectif de changer son rapport à l’argent ! L’argent peut être un facteur d’intégration…Il n’est plus un objet (une masse qu’on possède), mais du vocabulaire qui exprime sa capacité à échanger avec fluidité. Ou d’être dynamisant pour que le réseau soit fluide : Que ça circule ! Que les compétences soient reconnues et utilisées ! En caricaturant : si je possède beaucoup de G1, c’est peut-être que je suis pauvre en capacité à échanger, à reconnaître mes ressources et compétences et à les valoriser… ou pauvre en temps… Sauf si j’ai un gros projet en G1 et que j’ai besoin de thésauriser un peu…

2 J'aimes

Ah, apparemment en été, y a pas tant de RDV. Je me renseignerai demain.

1 J'aime

A ma venu en France je vais essayer d’intégrer la philosophie de la communauté Ğ1 , ensuite j’en référerai à des amis Italien et j’analyserais leurs ressentiment .