Cas concret

Bonjour

Je veux faire un don pour un serveur. La personne qui a le serveur a des frais de fonctionnement. Elle n’habite pas en France et ne connait personne qui a des ĝ1. Elle a ouvert un compte portefeuille et j’ai pu faire un transfert.

Maintenant pour avoir une vraie utilité il faudrait que cette somme puisse pouvoir payer effectivement une partie du serveur. Comment cette personne peut faire ?

Le cas est-il réellement concret, ou s’agit-il d’un exercice d’imagination ?

Cas concret n°1 :

Il m’arrive d’acheter du carburant pour faire fonctionner ma voiture, en utilisant des UNL-UE. Or, je sais que l’entreprise qui me vend ce carburant l’a acheté en UNL-USA.

Pourtant, « pour avoir une réelle utilité », il faudrait que la somme que j’ai versé serve effectivement à financer l’achat de carburant. Or c’est impossible, car cet achat se fait en UNL-USA et non en UNL-UE.

Cas concret n°2 :
il m’est arrivé de donner des cours particuliers en échange de calissons d’Aix en Provence. « pour avoir une réelle utilité », il aurait fallu que les calissons puissent couvrir mes investissements me permettant de donner ce cours. Or c’est impossible, car je les ai mangés.

Qu’en conclure ? Si une personne demande une certaine ĝcontrepartie en échange d’une certaine ĝvaleur, elle sait elle-même l’intérêt qu’elle a à le faire. Le fait que ceci couvre tout ou partie du coût de la ĝvaleur échangée n’est pas nécessaire à l’échange.

6 J'aimes

C’est malin, maintenant j’ai envie de calissons… mais ils ne sont pas assez concrets pour que je les mange :sob: