Booster la june

Bonjour. Excusez moi du peu, mais j’ai un doute terrible qui me dit que la june se traîne et n’aboutira pas.
Pourquoi ? Je fais le bilan de ma région. Il y a des compte certifié qui se sont éteint ??? Pourquoi?
Il y a eu notamment en Alsace un très beau démarrage, puis plus rien. Dans ma région (champagne) c’est plus simple, il n’y a rien. Il y a eu quelques rémois qui ont vite disparus ??? Alors pourquoi y a t-il un si bel élant, qui fini dans les oubliettes???
Je crois que le problème appartient à la June. Elle est établie en système de croisière, c’est à dire quand l’économie s’est considérablement développée. Les certifié reçoivent leur DU quotidien et tout va bien. Cependant quand il faut démarrer, il faudrait des fonds importants à répartir. J’ai pensé faire un crowfunding, mais il stagne à 49 DU ce jour. Autant dire que c’est ridicule. Les américains n’hésiteraient pas à injecter un argent fou, mais ici on s’amuse à la dinette. De ce fait l’essor de la June ne peux pas démarrer. Les gens se lassent et partent, alors qu’au départ ils ont cru. Il faut savoir en faire le constat et remonter tout ces faits au plus haut niveau, en attendant que peut être une solution viendra.
Ce n’est pas avec des bouts de chandelle qu’on bâtira une économie.

1 J'aime

vous devriez verifier plutôt que de croire.
Le reseau se developpe la où les membres s’activent et inversement.
L’eveil ne se fait pas sans un minimum d’effort soutenu.

1 J'aime

Explique comment ?

Faites comme en Occitanie: de conférence, rencontres, organisation d’événements.

1 J'aime

C’est bien beau d’expliquer, c’est ce que je fais, mais quand derrière tu n’as pas la possibilité d’organiser un gmarcher, parce qu’il n’y a rien. Tu fais comment ? Tu pries pour que ça tombe du ciel ?

bein il suffit de l’organiser…avec une conference apero c’est facile. :slight_smile:

2 J'aime

En fait on a besoin de producteurs et d’artisans, dans l’Est.

Ça va venir, doucement, mais voilà, en Alsace les gens ont encore trop d’argent…

Donc je pense, si on définit des priorités et des étapes on va y arriver. Et ne pas oublier l’Allemagne, la Suisse, la Belgique, et le Luxembourg.

J’ai pensé aussi à un autre truc: avec peu de monnaie il nous faudra dans un premier temps des prix bas. Puis quand des comptes dormants se réveilleront que des choses s’échangeront, ça bougera (ça commence à bouger vers Belfort).

1 J'aime

Tu m’en parle en MP ?

rien à voir avec l’argent . :wink:
l’eveil sur la monnaie libre et le choix de l’experimenter nait simplement de la compréhenion et de la motivation à l’effort de s’y mettre.
NB: la quantité de monnaie dette stockée ou perçue n’est pas corrélée à la qualité de l’éveil sur la monnaie libre.
autrement dit il y a des personnes dites « aisées » en monnaie dette tout autant que des membres au RSA dans le réseau Ğ1.

peu de monnaie par rapport à combien de monnaie ?
prix bas par rapport à quel prix? :wink:
bref, pour stimuler le marché ce n’est pas tant une question de prix qu’une une question de valeur proposée appréciée/recherchée ou peu appréciée/recherchée.
Je vous conseil les crêpes et les nems qui par experience facilitent les echanges. :slight_smile:

2 J'aime

Salut,

oui, n’importe quelle denrée alimentaire va faciliter les échanges, merci pour le conseil!

En Alsace c’est pas seulement le trop d’argent, mais aussi une motivation au ras des pâquerettes quelque soit le domaine militant envisagé; à l’exception de l’écologie où là il y a quelques belles réussites qui font rêver au-delà de notre région!

J’aurai tendance à dire qu’au contraire, ce sont les personnes aisées en UNL-E qui se libèrent plus facilement de cette chaîne. Les « pauvres » acceptent d’autant mieux l’injustice qu’ils sont lésés — ils sont les braves gentils et innocents de l’histoire — tandis que les « riches » peuvent compter sur une certaine culpabilité latente, pour les aiguillonner vers un système jugé plus juste.

Je le sais bien… j’ai toujours été riche ! :wink:

Enfin, je trouve que les crises financières des monnaies-dettes n’arrangeront en fait pas tellement les affaires de la Monnaie Libre. Et qu’il ne faut pas compter sur elles.

À mon avis, c’est comme les libristes des logiciels qui espèrent une vague de migration à GNU/Linux à chaque nouvelle mouture de Windows. Ça n’arrive jamais. Car ce sont les valeurs (ou plutôt les principes) des logiciels libres qui font qu’une personne devient utilisatrice des logiciels libres. De même, ce sont les principes de la Monnaie Libre, et seulement eux, qui attirent et surtout qui gardent les junistes.

8 J'aime

Toute denrée alimentaire n’est pas appréciée pareillement (relativité de valeurs par rapport à l’observateur).
Et par experience j’ai remarqué que certaines valeurs sont bien plus communément appréciées et facile à proposer que d’autres.

par expérience d’animation de Ğmarché et rencontres depuis plus de 4 ans je constate que le niveau de salaire en UNL-E n’est pas significatif sur la capacité d’éveil.
Je n’ai pas trouvé de groupe sociologique plus à même de s’éveiller que d’autres.
J’ai juste remarqué que le bagage ideologique d’autant plus lourd et prononcé est un frein à la compréhension .

1 J'aime

Quelques pistes de réflexion pour booster la G1 dans ton coin basées sur mon expérience à Bergerac.

-Propose des introductions à la G1 lors de tous les évènements où tu vas.
-Que ta voiture devienne un outil de propagande.
-Met pleins de trucs variés sur Gchange et encourage tes amis à le faire( hébergement, vieux vélo qui dort, services vraiment utile)

  • organise une fête et prévois une criée ou un tableau pour rendre public les services de chacun.
    -Fais des dons à ceux qui te font du bien(le don est un lien plus fort que la dette)
    -Encourage tes amis à devenir membre pour creer de la monnaie sur le territoire.
  • développe une affiche claire pour expliquer les rudiments de la G1

Bonne chance

2 J'aime

Peux-tu nous montrer une photo de ta voiture et une de ton affiche, s’il-te-plait ? :slight_smile:

image

Sur la voiture, on peut mettre un message simple au posca, genre: « Reprends le pouvoir, utilise la monnaie libre »

Pour donner un ordre de grandeur, au bout d’un an de gmarché tous les 2 mois (et depuis peu 1/semaine) et de petites introductions, il y a une 50aine de junistes et une 15aine de membres dans le coin de Bergerac . Et là, ca commence à être intéressant, les échanges commencent à être variés.

La visualisation de la carte des membres locaux est encourageante pour le collectif :WorldWotMap Ğ1

Par contre,ça ne se fait pas tout seul , je me suis mobilisé pour aller à la rencontre des gens, créer une framaliste, connecter les gens, les aider avec leurs problèmes techniques sur Cesium. Le développement de la G1 est proportionnel à l’énergie de ses promoteurs.

2 J'aime

quelques remarques vis à vis de ce prospectus:

  • d’abord le titre : toute monnaie est humaine, il me parait plus pertinent de parler de « la seule monnaie équitablement créée ».
  • la monnaie dette n’est pas créée uniquement par les banquiers mais par le crédit bancaire dont les ministres sont « parti prenante » au travers le crédit d’Etat (la dette publique) .
  • chaque membre créé non pas 10 Ğ1 mais 1 DU de Ğ1, c’est à dire un même paquet de Ğ1 dont le montant evolue à la même vitesse que le flux de renouvellement de la vie humaine.
  • co-créér de la monnaie libre n’est pas « recevoir tous les jours de l’argent ».
  • la certification n’est pas une preuve de confiance mais une preuve de reconnaissance.

Chouette initiative en tout cas, au plaisir de nous rencontrer à l’université d’été.

Je suis a peu près d’accord avec tout (sauf la confiance , qui donne une toile…)

C’est un outil de vulgarisation, j’ai simplifié pour que les gens ne trébuchent pas sur les mots.
Merci du retour

le terme de toile de « confiance » devrait s’appeler en fait toile de reconnaissance.
La confiance (fiducia en latin) est inhérente à toute monnaie utilisée.

La toile de confiance, la mal nommée.
Je préfère l’appeller toile d’identification, voire d’authentification.
En effet cette toile sert à identifier de manière unique et décentralisée chaque humain cocréateur de monnaie.
L’humain qui veut devenir cocréateur s’identifie et s’engage, les autres cocréateurs authentifient (plutôt que certifient) l’humain qui s’est engagé.

bonjour @ThierryR,

à mon avis, l’important quand on veut faire quelque chose, c’est de commencer.
ensuite, la confrontation à la réalité émerge !
l’épreuve dans le temps fait que ça se concrétise ou non.

déjà, ça n’est pas parce que tu n’atteints pas le résultat auquel tu inspérais que ça ne fonctionne pas.
c’est peut-être juste une opportunité de revoir le référentiel « ça marche - ça marche pas » ?

car effectivement, ce genre de démarche prend du temps et peut-être que la ML n’aboutira d’ailleurs peut-être à rien dans l’avenir, dans une certaine vision de l’aboutissement ?!

d’où l’intérêt, il me semble de trouver une satisfaction quasi immédiate aux actions concrètes que tu mets en place.

en ce qui me concerne, j’ai comme critère de validation dans le cadre de la ML,
la qualité des échanges que je peux avoir avec quiconque dans cet environnement.

ce qui satisfait, la plus part du temps mon objectif ML, loin d’une volonté qui m’emmènerait à partir en croisade pour convertir de manière dogmatique, dans le but de créer une nouvelle économie (source d’épuisement relative…)

de fait, suivant mes différentes rencontres, je constate que nous sommes loin d’avoir tous le même sens de l’humour :wink: à commencer par la même vision du monde.
je trouve déjà rien que ça, assez intéressant !

est-ce que tu as participé à un Ğéconomicus par chez toi… je sais que j’en ai organisé un dans l’Ain et que c’était très sympa ?!

ce qui ne m’empêche pas de continuer à parler ML tout seul dans un rayon de 30 km autour de mon bled.

autrement, je me participe, dans la mesure du possible, à des rencontres et Ğmarché vers Lyon (à 80 km de là où je suis), sachant que même étant une grande ville, là aussi ça rame.

en résumé il n’y a, à mon avis, pas de formule magique permettant de créer une communauté ML dense et surtout dynamique dans un endroit, si ce n’est que de tester des trucs qui te font plaisir et d’être en lien avec des monnaielibristes avec lesquels tu t’entends.

peut-être regarder ce qui se fait par ailleurs et éventuellement t’en inspirer, sachant que tu obtiendras peut-être un résultat similaire ou tout à fait différent ?!

cordialement,

@HubuH

1 J'aime