Article du Monde : Les monnaies numériques sont aussi un sujet de souveraineté

Voici un article de ce jour (mercredi 28/04/2021), intitulé « Les monnaies numériques sont aussi un sujet de souveraineté ».
L’essentiel : Les banques centrales envisagent de créer une monnaie sur la blockchain.
e-euro le Monde du 28.04.2021.pdf (75,1 Ko)

Extraits :

  • Les MNBC (monnaie numérique de banque centrale) pourraient être détenues directement par ces derniers (je crois que ça se rapporte aux particuliers et aux entreprises), sans passer par les banques (commerciales).
  • Au contraire, un un « e-euro » « renforcerait la con!dentialité des paiements numériques », a assuré Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE, le 14 avril, devant le Parlement européen. Et cela, bien plus que les solutions de paiement privées se multipliant, comme celles d’Apple Pay ou Google Pay. Oui, c’est certain : la BCE veillerait bien mieux sur notre vie privée que les géants de la tech américains.
  • que se passerait-il si, en cas de crise, les particuliers délaissaient massivement leur compte en banque pour détenir uniquement leurs euros ou dollars auprès de la banque centrale ?
  • Pour l’éviter, les instituts monétaires pourraient limiter la quantité de MNBC que chacun peut détenir. Ou encore, réserver son usage exclusivement aux échanges entre banques.
1 J'aime

l’essentiel des euros que nous détenons aujourd’hui sur nos comptes et livrets d’épargne sont créés par les banques commerciales,par le jeu du crédit.

quand le monde reconnaît que l’Euro est une monnaie dette !

par contre, si toute les monnaies bancaires sont convertie en cryptomonnaie, c’est l’explosion assurée des consommations énergétique …

vive le progrès !

L’intérêt d’une blockchain c’est d’être une base de donnée décentralisée. Si cette base de donnée reste centralisée et gérée par un seule organisme, ici la BCE, bah c’est une base de donnée comme on en fait depuis toujours. Et je ne pense pas que la BCE ne découvre que maintenant les clés de chiffrement.

Du coup je dois louper quelque chose, je vois toujours pas l’intérêt d’utiliser une prétendue blockchain :confused:

1 J'aime

Ça sert à avoir des financements, c’est comme « soigner le cancer ». Dis à tes supérieurs ou financeurs que ton projet leur permettra de soigner le cancer grâce à une blockchain et pourquoi pas du deep learning, et ils achèteront.

1 J'aime

Ce que je trouve intéressant, c’est la perspective de donner accès à de la monnaie banque centrale à M. et Mme tout le monde. Ce serait sortir en partie de la monnaie dette. Ils en parlent en fin d’article, mais évoquent tout de suite la crainte de la ruine des banques privées, d’où l’éventuelle restriction citée dans mon dernier extrait.

Oui, je trouve cela aussi intéressant :slight_smile: Par contre il faut savoir qu’actuellement le taux de rémunération des réserves obligatoires est négatif. Du coup si la BCE permet aux particuliers d’avoir son propre compte, il faudra peut-être payer x% périodiquement :stuck_out_tongue:

En partie, puisque la BCE a même fonctionnement qu’une banque commerciale : promettre des dépôts via l’acquisition d’actifs, les dettes publiques et privées étant considérées comme des actifs (qui représente la moitié de ses actifs aujourd’hui je crois ?).

La différence avec la BCE, c’est que si ses fonds propres sont dans le négatif, ya pas de faillite :stuck_out_tongue: Au pire si ça perturbe vraiment des comptables, les États de la zone euro (qui en sont actionnaires) peuvent toujours s’endetter pour la recapitaliser ^^

:crazy_face: :grin: