10 juin 2018 : VOTATION SUISSE NEGATIVE POUR LA MONNAIE PLEINE


#1

Simple billet de réaction de ma part au sujet de la votation négative de la SUISSE pour la monnaie dite « pleine » : « … pour déterminer si les banques commerciales pourraient encore émettre de la monnaie. L’initiative a été rejetée par 75,7 % des votants, mais elle a rendu possible un débat passionnant et revigorant visant à repenser la question monétaire et sa place dans l’économie… »

Il faut se féliciter de la sensibilisation grandissante (mais encore nettement insuffisante) de l’opinion publique qui consiste à expliquer puis remettre en cause le pouvoir exorbitant des banques commerciales qui gouvernent l’économie. Les libristes que nous sommes n’adhérons pas au projet monnaie pleine qui était en votation en Suisse. Mais nous avons là un excellent exemple d’éducation populaire servant la compréhension puis la remise en cause du système actuel de création monétaire dette.


#2

Que se soit le projet de revenu de base par financement , de taxe Tobin, de salaire à vie , de monnaie pleine , de monnaie locale complémentaire : décidément aucun de ces projets centralistes ne se développe véritablement.

alors que la monnaie libre ğ1 croit crescendo en production et en utilisation décentralisées. Est ce étonnant ?


#3

Pour pas mélanger avec le concept de monnaie pleine pour une monnaie libre, on peut aussi appelé cette proposition le “100 % monnaie”, c’est connu sous ce nom sur Wikipedia.


#4

http://www.centpourcentmonnaie.fr/


#5

précision sur le vote : sur l’ensemble des cantons, avec un taux de participation de 33,8%, 442.387 suisses ont voté POUR la monnaie pleine, c’est-à-dire 442.387 OUI pour quitter le système actuel des banques commerciales.


#6

Y a t il moyen de retrouver les coordonnées de ces 442 387 individus afin de leur faire part de la monnaie pleine sans nécessité de vote qu’est la ğ1?


#7

Ah non désolé, j’ai perdu mes crédits chez Cambridge Analatyca depuis sa fermeture


#8

Cela veut dire aussi que les amis libristes de Suisse ont un boulevard devant eux pour promouvoir la ğ1 ! :wink:


#9

Il existe déjà (suite à mon activité soutenue de lobbyistes ) un groupe facebook suisse de cryptorelativistes dont certains sont coproducteurs de ğ1. Ils ont encore quelques difficultés à concevoir une societe libérée des frontières historique issues de l’utilisation de monnaie Non libre , mais la compréhension avance. :wink: