Visio conférence - le change parlons en

Je vous propose de faire une visio-conférence ce samedi soir (18 mai) de 20h à 22h sur jitsi pour échanger sur ce sujet du change afin de partager nos informations, nos points de vu, discuter des possibilités, quel sont les bénéfices et les risques de mettre en place un change entre la June et une autre monnaie.

La réunion est ouverte à tout les junistes intéressés. (Il vous faudra un smartphone avec l’application jitsi d’installée ou un ordinateur avec un micro (+ webcam éventuellement) et un navigateur genre firefox.)

Si vous avez le temps de lire avant la réunion les différents arguments pour/contre exprimés récemment sur ce forum c’est mieux :

Courtoisie et respect des différents point de vu pendant la visio svp. :pray:

Si le moment ne vous convient pas on peut décaler. Manifestez-vous dans le fil ci dessous.
Si le moment vous convient et que vous pouvez participer manifestez-vous dans le fil également. :grinning:

Le lien d’accès :

2 « J'aime »

Coucou,

je suis partant pour cette visio thématique (merci encore ;-), mais ce soir je suis pris.
si vous décalez à demain, fin après midi ou soir, je me rendrai dispo.

Ok, bon je vais maintenir tout de même la visio de ce soir, mais on peut en faire une seconde à un autre moment. (Par contre demain après midi (dimanche) je ne suis pas libre.)

Pour ce soir voici le lien :

Je vais essayer de faire une synthèse des échanges que nous avons eu ce soir. (A trois ce qui est peu il est vrai !) Je vais me concentrer sur les raison de ne PAS faire un change vu que j’ai déjà exposé ailleurs les raisons de le faire.

Sylvain ainsi que d’autres junistes (un pourcentage important partage cet avis) serait déçus et démotivés de la mise en place d’un change G1/Fiat ou G1/crypto.

Ceci serait contraire à l’éthique avec laquelle ils pratiquent la june actuellement. Cette éthique se décompose en trois parties :

  • Produire en local / circuit court
  • Ne pas nourrir le monstre avec des impôts
  • Devenir producteur et pas simple consommateur passif

La présence du change enlèverait une grande partie de cette éthique et changerait totalement leurs motivations a utiliser la june ou même à en faire la promotion.

-La présence d’un change rallongerait les chaines d’approvisionnement et fragiliserait la résilience de notre production en june.

-La collecte d’impôt soit avec la flat tax ou avec une législation à venir serait renforcée et accélérée.

-L’incitation à devenir producteur serait réduite il suffirait de faire du change pour accéder aux ressources ce qui réduirait notre résilience.

Tous les intervenants sont d’accord UNANIMEMENT sur le fait que le désaccord actuel sur ce sujet du change fait resurgir de manière flagrante le besoin d’avoir une gouvernance de tout les junistes pour trancher sur de tels sujets. Une technocratie de développeurs ne parait pas acceptable ni souhaitable.

Avoir la possibilité de poser une question par référendum à l’ensemble des junistes membres parait être une solution intéressante pour aider à piloter ce gros bateau qu’est la G1. Nous avons une toile de confiance qui est un outil génial utilisons là.

L’échange de vive voix à permis de beaucoup mieux nous relier en tant qu’être humain :heart: et de partager nos expériences locale de gmarché par rapport à des échanges d’argumentaires déshumanisant sur le forum.

2 « J'aime »

Je suppose que cette réunion regroupait uniquement des personnes de la minorité très contributive à la june (soit producteur au delà de sa part d’offre dans l’économie libre soit évangéliste de la june) et que donc il y a une distorsion de perception entre ce que vous êtes par rapport à la june et ce que sont les membres logiciels dans la moyenne par rapport à elle à ce moment de l’histoire.

En règle général, demander à des personnes qui font peu (le membre logiciel moyen de la june à ce moment dans l’histoire) leur opinion sur ce que doivent faire des personnes qui font beaucoup (les développeurs bénévoles / les modérateurs / les producteurs / les évangélistes / les forgerons / etc.) serait, à mon très humble avis, quelque chose de malsain. Ce serait donner le pouvoir à des personnes de décider en matière qui implique lourdement d’autres personnes et qui les implique beaucoup moins eux-même (comme de demander aux personnes vivant en France ce qu’il doit être fait en Roumanie, à des chauffeurs de poids lourds de décider comment doivent être construites les colonnes de raffinerie, ou bien aux pâtissiers comment les apiculteurs doivent construire leurs ruches; non pas que ça ne les concernerait pas du tout, mais parce qu’ils agissent peu en ce domaine).

Devenir membre logiciel de la toile, par définition, est à la portée de tout le monde et ne constitue pas en soi un choix à coût majeur. Donner une majeur partie de ses ressources spirituelles (son temps et son esprit) au fait de participer à ériger l’édifice multidimensionnel qu’est l’économie libre, en revanche, est un choix majeur, lourd de conséquences personnelles. Aussi je crois que tout en favorisant la communication entre les partis actifs, il faut veiller à préserver la liberté de chacun de contribuer comme il l’entend.

À l’opinion de personne, surtout lorsque celle-ci est légère d’implications personnelles, l’on doit, je crois, donner un poids au delà de sa juste valeur.

Je ne vois pas en quoi une plateforme de change quoique ce soit sur ces points-là.

1 « J'aime »

Et ces 3 points n’apparaissent pas la TRM, alors que pouvoir acheter/vendre des euros en junes sont une des libertés défendues.

La TRM défend un intermédiaire des échanges sans privilèges de création monétaire.

Elle défend le commerce, la propriété, elle est pas contre produire ailleurs et importer, elle est pas contre une classe d’individus qui louerais des moyens de production en junes et pourrais que consommer sans jamais produire directement.

La TRM n’est pas non plus contre la spéculation, c’est à dire le fait d’acheter pour revendre plus tard et en tirer un profit. Si j’ai bien compris, ceux qui utilise cette argument que la ML serait contre la spéculation mais qui ont compris la TRM défende juste que certains ne peuvent créér de la monnaie pour acheter puis revendre ce qu’ils veulent avec profit. Pour avoir pluss de monnaie dans la ML, il faut que d’autres en ont moins, on ne peut pas « voler des part relative de monnaie » via la création monétaire.

Cette éthique semble donc contraire à la TRM et donc la ML.

Qui plus est, on peut en discuter autant qu’on veut, faire des votes et tout, n’importe qui, extérieur ou intérieur à la june, peut rajouter ce change euro-june sur n’importe quelle plate-forme, même plusieurs, et personne ne pourra rien y faire.
C’est complètement vain de vouloir l’empêcher, si vous pensez que la ML n’est pas résiliente face à ça, je vous invite à plutôt vous pencher sur des solutions pour permettre cette résilience.

Pour ma part, je pense que la ML n’est pas résiliente, et que son apparition sur une plate-forme de change démontrera qu’il manque des choses à mettre en place.

3 « J'aime »

Je crois que ce sont deux excellents points.

Premièrement, ne pas se concentrer sur ce qui semble être un problème, mais plutôt sur le fait d’y apporter une solution (surtout quand le « problème » est au delà de notre contrôle).

Deuxièmement. La constance du temps est une illusion. Il est relatif. Et dans l’économie libre au stade actuel il y a une énorme distorsion du temps par rapport aux marchés financiers, ou même aux « petites » plateformes de changes, car les faits, quoi que l’on puisse en dire, sont que la monnaie libre reste relativement stagnante.

C’est ce que disent les chiffres. « Numbers don’t lie » = les chiffres, eux, ne mentent pas).

Plus la vélocité monétaire est importante plus rapidement se révèlent les justes rapports de valeur actuels. Plus elle est faible, plus longtemps on peut rester dans des mensonges de valorisation qui nuisent à son essor. Non pas qu’elle doit être valorisée d’avantage à 1:10 ou d’avantage à 1:10 000, mais que c’est dans l’intérêt de son développement que sa valorisation tende le plus rapidement à chaque instant t vers le rapport de valeur qui représente la situation réelle des temps présents (qui évolue en permanence), justement pour que nous puissions œuvrer sur ce rapport de valeur (le faire évoluer).

Par exemple: Si le rapport entre la valeur réelle échangée et la quantité de monnaie existante sur une période de temps donne une valorisation de 1:500 entre la valorisation euros et junes et que la monnaie circule peu, il suffit de s’accorder sur le mensonge que le rapport de valeur serait de 1:30 pour qu’il soit impossible (ou extrêmement coûteux) à qui que ce soit de changer la situation en apportant plus de valeur réelle à l’économie.

Comme la monnaie circule peu il y a une distorsion du temps qui fait qu’on peut rester dans le mensonge plus longtemps (ce qui nuit à tout le monde car la finalité sera la même, puisqu’il est une loi de la vie qu’en temps et en heure la vérité triomphe toujours, il ne faudra que plus de temps pour que tout le monde se rende à l’évidence).

Si la vélocité monétaire est importante en revanche, comme la vérité triomphe en temps et en heure on va beaucoup plus rapidement vers la valorisation qui représente la situation réelle à ce moment dans le temps, et ça change tout, car la vérité (le rapport réel appliqué) permet d’agir sur la situation: Là où celui/celle qui aurait bien voulu apporter beaucoup de valeur à l’économie libre devait, à faible vélocité monétaire, attendre une éternité que le mensonge se dissipe, à forte vélocité monétaire il peut agir immédiatement de toute sa capacité car la juste valorisation facilite qu’il/elle le fasse et cela permet à la situation d’évoluer, de manière concrète et tangible, rapidement, sur ce qui compte (d’une part la valeur réelle échangée dans l’économie libre augmentera beaucoup plus rapidement et ses utilisateurs en seront réellement, plus que fictivement, plus « riches » et de l’autre chacun sera amené à réfléchir au « pourquoi » du rapport de valeur réel actuel de la june par rapport au fonctionnement initial qu’avait le système et de faire, s’ils le veulent, évoluer le fonctionnement du système vers ce qui semblera rapidement à tout le monde avoir toujours été l’évidence même).

Ces réactions entraineront une poussée inverse dans la valorisation de la june (c’est paradoxal mais plus longtemps on reste dans le mensonge d’une valorisation bien plus forte que le rapport réel de valeur, plus le rapport réel tend inexorablement vers une valorisation « en clopinettes » / terriblement faible de la monnaie, et inversement: plus rapidement est communément admise la vérité du rapport actuel « en clopinettes » de valorisation de la monnaie, plus rapidement la tendance de valorisation s’inverse.

The Truth Will Set You Free est une loi de la vie. Plus rapidement on arrête de se mentir sur une situation donnée, plus rapidement on commence à se libérer de la situation actuelle pour évoluer vers la situation souhaitée.

1 « J'aime »

Alors je vais essayer de détailler. Je précise qu’explorer à fond le coté « inconvénient » du change ne signifie pas que ma position est contre le change. Je souhaite juste bien en saisir tous les aspects.

Je propose actuellement de la lessive à base de cendre depuis environ deux ans de manière constante sur les gmarchés je n’ai jamais refusé un seul client en deux ans et j’ai vendu plusieurs millier de litres de lessive. J’ai pu faire cela car auparavant j’ai pris soins de faire une production ou je peux m’approvisionner en local pour une grande partie vu que j’achète la cendre en june.

Par contre si ma recette comportait beaucoup d’intrants euro que je me procurerais via le change ma proposition serait moins locale. En effet la zone euro étant intégrée à l’économie mondialisée, mes ingrédients viendrait probablement d’Asie, bref pas du local.

Une personne sur nos gmarché a fait un stand 100% june depuis le début en proposant des sacs et de la maroquinerie en chambre à air. Pareil elle a put créer toute cette richesse en 100% june grâce à approvisionnement local.

Donc l’absence de change oblige à faire avec pas grand chose. On à presque rien en 100% G1 mais ce qu’on a, on sait le faire en l’absence de commerce international. :sweat_smile:
Notre économie est donc très pauvre mais résiliante car antifragile.

Sans change chacun se retrouve ainsi au pied du mur de devoir arriver à créer quelque chose avec les ressources immédiates a proximité, son jardin, la forêt d’a coté etc, il est complexe de créer beaucoup de valeur ajoutée. (Et beaucoup de gens n’y arrivent pas faute de connaissance ou de motivation.)

Plus le change fonctionnera entre la G1 et l’économie mondialisée et plus il sera facile de créer de la richesse en G1 mais à contrario plus l’économie de la G1 sera fragile car dépendante du bon fonctionnement du commerce international.

Pour la partie par rapport aux impôts, l’absence totale de cotation rend extrêmement complexe toute tentative de taxation. La june est en fonctionnement étanche. A partir du moment ou le coté monétaire devient plus évident et que les montants vont devenir important forcément l’administration va chercher à prélever une partie de la richesse.

Mon avis est qu’il y a une gradation de changes possible, aujourd’hui on a le change décentralisé qui existe de gré à gré.
-L’étape suivante est un change avec une cotation sur un DEX (G1/crypto),
-Le cran d’après un change G1/€.
-La aussi il y a plusieurs cran au sein du change G1/€ le niveau de taxation et la facilité d’usage du change rendra celui ci plus ou moins attractif et donc connectera la G1 plus ou moins fort à l’économie mondialisée. Un change avec des frais de 20% et une limite de change très basse n’est pas du tout pareil qu’un change avec une grande fluidité, des frais très faible et des distributeurs « G1 » dans la rue.

Placer le curseur sur un compromis intermédiaire est probablement la meilleure solution.