Une video qui commence à faire du buzz avec la Ğ1 dedans

3 J'aimes

Sur peertube

5 J'aimes

n’hesitez pas à commenter, expliquer, prolonger ce document.

Oui, je l’ai effectivement déjà croisée sur les réseaux, et j’ai trouvé top de voir que ça parlait de Ğ1. « nous voulons vous proposer un plan », « on vous propose donc » -> je trouve que le « nous » le « on » n’est pas bien défini. Là, il s’agit principalement de Julien Wosnitza, J’aurai trouvé intéressant un peu plus de coordination, même si j’adhère très majoritairement aux idées évoquées, et que rien n’empêche la coordination a posteriori Bon… par contre, la musique… je dois carrément être trop vieux ! :slight_smile:

merci beaucoup, je transfère le lien à mes contacts,

pour moi, c’est parfait, concis, clair, positif (bonnes « ondes »)

Pour ma part, j’y entends les salades habituelles dès les premières secondes… On jette encore encore une fois la pierre au Libéralisme et à la Concurrence alors qu’on y a jamais compris une seule ligne.

Car c’est justement la Concurrence qui constitue la solution aux problèmes économiques.

Sait-on dèjà que le premier principe de la Concurrence est « l’atomicité des acteurs sur un marché » ? Sait-on qu’un atome, c’est quelque chose de très petit et qu’il y en a très beaucoup ? Moi je l’ai appris à l’école primaire…

Comprend-t-on alors que les méga-entreprises, à fortiori multinationales, et les indicateurs qui mesurent leur « bonne santé », ne peuvent absolument pas constituer une quelconque forme de Libéralisme ?

Toute tentative de correction des problèmes économiques en faisant pas la part belle aux petites entreprises est contre-productive. Toute proposition n’appliquant pas le premier et les quatre autres principes de la Concurrence est contre-productive.

Il semble en fait qu’aucune politique économique n’a jamais réellement appliqué ces cinq principes, aucune n’a été réellement libérale…

Ainsi accuser le Libéralisme alors que ce sont les protectionnismes (incluant les brevets et le droit d’auteur) ainsi que les socialismes qui sont responsables des déséquilibres économiques actuels du monde, d’une part, ça ne résout rien…

Et d’autre part, c’est injuste.

Si nous voulons réellement plus de justice en ce monde, commençons par réviser notre jugement sur le Libéralisme.

Vive la Monnaie Libre. Vive les Logiciels Libres. À bas l’oppression, l’inconscience, l’ignorance, la misère, et le prolétariat (le fait de ne pas posséder son outil de travail). Tous bourgeois ! Tous capitalistes ! Tous nobles !

2 J'aimes

Salut nflqt :slight_smile:

Effectivement, on y est pas encore à l’économie libre :wink:

Mais déjà permettre à chacun de comprendre qu’il est libre du choix de son système monétaire, qu’il est libre d’exprimer ce qui est valeur pour lui ou pas et que ça n’engage que lui, qu’il est libre de comptabiliser, chiffrer, calculer, afficher et d’échanger comme il le souhaite… enfin bref, défendre les 4 libertés économiques, c’est déjà un bon début je pense :slight_smile:

Et effectivement, imposer une monnaie, une compta, une vision du monde et des règles de ce qui est travail/production/… de ce qui ne l’ai pas… tout ça va semble aller à l’encontre des libertés économiques que défend la monnaie libre.

Maintenant, on ne peut pas non plus imposer la même chose aux autres :wink: Les autres restent aussi libre de leur compta, de s’organiser en associations comme ils le souhaitent… tant qu’ils ne nous imposent pas non plus leur compta, leur organisation du travail… ^^

Ce n’est que mon avis qui n’engage que moi :slight_smile:

Vive les libertés économiques :slight_smile: !

Ne penses-tu pas que les libertés économiques impliquent que les individus soient libres de mutualiser leur outil de travail si ils le souhaitent ?

Tu peux penser que ça n’est pas un bon choix de vie, mais là on rentre dans des discussions qui dépassent rapidement le cadre de ce forum qui n’est pas un forum de politique/économie/philosophie/développement personnel… mais simplement là pour développer la monnaie libre :slight_smile: Expliquer ce qu’elle est et ce qu’elle n’est pas !

2 J'aimes

Si bien sûr, et j’imagine même que c’est parfois nécessaire.

D’ailleurs, un grand auteur libéral écrivait : « […] J’ai vu surgir spontanément des sociétés de secours mutuel, il y a plus de vingt-cinq ans […] Dans toutes les localités où elles existent, elles ont fait un bien immense […] » Bastiat.

Moi, tout ce que je dis, c’est qu’il y en a marre que le Libéralisme passe pour le croque-mitaine. Je dénonce l’illusion généralisée soigneusement entretenue par les auteurs socialistes (les bêtes) et protectionnistes (les méchants) afin que les inégalités perdurent.

3 J'aimes

vous pouvez comprendre le libéralisme et le capitalisme via le prisme de la fable des abeilles de mandeville que rousseau nommait l’ homme diable man devil