Une June "tout physique"?


#1

Qui a envie de concourir à un projet pédagogique itinérant: faire essayer la June, dans les lycées où les jeunes sont intéressés et où la direction est d’accord, et créer un réseau entre les lycéens (partout en France ou ailleurs) qui ont envie de se mettre en réseau sous cette forme “vitale”.

Les profs n’y croiront pas, prendront ça pour une simulation abstraite, mais rien n’empêche les jeunes de faire du rêve une réalité tout simplement par envie d’y croire. Et donc de se créer une monnaie libre entre eux, qui marche vraiment, dont ils se servent vraiment, juste parce que ça leur plaît.

Moi, je suis prête à vivre en itinérance autour de cette idée (et d’autres parallèlement, de façon nomade aussi), mais cela ne peut pas se faire seul.e, il faut être une équipe, soit deux très libres, soit plus de deux, jusqu’à l’infini, de gens assez libres à pas libres du tout de leurs mouvements; c’est-à-dire que je peux coopérer avec beaucoup de gens différents selon les régions, et pour ma part circuler partout, donc chaque fois avec qqn d’autre…

Merci pour toute volonté de participer et/ou d’ouvrir la porte de vos lycées et collèges…


#2

Étant lycéen, j’essaye de parler sous plusieurs approches aux gens de la monnaie libre, ou même seulement de la création monétaire en €, mais comme tout sujet politique ou scientifique un peu poussé, ils sont vite ennuyés et pas intéressés. Alors je suis plutôt pessimiste.

On ne fait pas d’économie à part en ES, et encore ce n’est que du bourrage de crâne. Quand j’ai parlé de création monétaire à un 1ère ES il m’a répondu en récitant son cours que Marx était keynésien.

Cependant on ne perd rien à essayer, et il y aura probablement quelques personnes plus intéressées. Ça se ferait sous quelle forme : exposés en classe, interventions de gens extérieurs (ateliers, conférences, Ğeconomicus, module Galilée pour plaire aux profs de maths/physique) ?


#3

J’aimerai bien voir le dossier pédagogique à faire tamponner par l’institution pour monter un tel projet. C’est la première étape pour rentrer selon moi.

Après pour intéresser un public jeune, il faut du jeu.


#4

Dites leur qu’on peut acheter et vendre des cartes Magic The GatheringTM, Yu gi ohTM ou PokemonTM et vous allez voir la ruée sur les certifs ! :wink:


#5

@Paulart tu n’avais pas un système pour expliquer / utiliser la monnaie libre avec des bouts de papier?


#6

C’est moi ! Ce sont mes démos minutes. Mais tout le monde peut le faire, il suffit d’aller sur mon site, d’imprimer les billets et de suivre les instructions.

@Paulart m’a aidé à les améliorer et le fait souvent en mode warrior, griffonnant des billets à l’arrache, mais ça marche !


#7

Ouais c’est la démo-minute de @vit.

mais ça fonctionne de faire ça à l’arrache.

Il suffit de reprendre les valeurs de la demo minute, car ce sont des chiffres uqi ne sont pas trop grands et qui permettent de nous rendre compte de la différence entre "compter en quantitatif / soit en June " et “compter en relatif au DU / soit en DU”.

Ca a fait flancher une prof de Maths lorsqu’on était avec @vit à draveil. !!! Et ca a interpellé Etienne Chouard visiblement, donc ça doit marcher. :grinning:


#8

merci Tuxmain pour ton retour: ça fait plaisir!

mais ne dis surtout pas: “on ne perd rien à essayer”!!! car si! on peut perdre beaucoup à essayer : on peut inciter les copains, en les ennuyant justement, ou en passant à côté de leurs questionnements à eux, de leur curiosité à eux, à “archiver le dossier”, je veux dire à se désintéresser une fois pour toute de la monnaie libre voire de toute libération de la monnaie.

Je dirais qu’il serait utile, du coup, de vérifier s’ils ont compris comment fonctionne l’argent dont nous sommes tous obligés de nous servir pour survivre (alors qu’il n’est pas du tout fait pour ça), mais d’abord partir sur la définition qu’une monnaie, c’est un ACCORD: l’essentiel est que les participants sont d’accord pour faire confiance à cette monnaie et donc s’en servir. Sinon elle ne marche pas… Sauf que… objection…!!! Euh, on nous demande notre avis? bien sûr que non! Obligés de faire confiance alors??? Oxymore…

Avec cette mini définition en introduction, tout est ouvert et tout est mis à plat. Car ensuite vient : bon, et c’est quoi l’accord sur lequel fonctionne l’argent bancaire dont nous nous servons comme monnaie exclusive? euh, euh… eh bien voilà: nous ne savons pas tous la même chose sur cet accord: cet accord se conclut sans que nous le sachions, en fait. Euh euh… C’est encore un gros pavé dans la mare.

Du coup, après, on peut passer à: et si on inventait une monnaie entre nous, quel accord prendrions-nous pour que tous soient d’accord pour s’en servir? Réactions en grand groupe, puis ils se mettent en petits groupes pour imaginer des règles d’accord pour une monnaie, juste pour qu’on ait plusieurs modèles à comparer, pour améliorer ensuite.

Voilà les premières phases que j’imagine. Bienvenue à imaginer la suite ensemble. Par une sorte d’aller-retour, je dirais, entre des phases de création/expérimentation dans la classe (sur plusieurs semaines) et phases d’observation du fonctionnement de la monnaie telle qu’elle existe aujourd’hui dans le monde, et des monnaies alternatives existant aussi.