Un système enfin démocratique à portée de main?

Ça fait un moment que je me prends la tête pour savoir comment réaliser un projet de société horizontale sur le modèle du Libre. Un système à la fois réellement démocratique, d’intérêt public et qui soit applicable.

Plus j’y réfléchis, plus je me dis que nous avons aujourd’hui tous les outils Libres à disposition pour lancer un tel projet : outils techniques logiciels autonomes rendant possible l’info, le débat et la prise de décision collective, outil d’échange monétaire indépendant et populaire avec la G1, il ne reste plus que la volonté commune à organiser (et ce n’est pas rien).

Rêvons un peu : imaginons une commune, au sein de laquelle on introduit une série d’outils accessibles aux citoyens facilement. Un outil d’information (site local), un outil de débat (riot/matrix local?), un outil de partage (nextcloud), un outil de vote local sécurisé (blockchain locale ?), un outil d’action collective (Mobilizon?) et bien sûr la ML pour tous et pour les projets locaux à développer en commun.

Imaginons ensuite qu’on fédère ces différents outils entre toutes les communes, on obtient alors la possibilité de décider en commun aussi bien au niveau local que national, et ce sans avoir à passer par une quelconque représentation « politique » ou une hierarchie. Il devient aussi plus facile de s’organiser entre communes fédérées, de lancer des projets communs, des actions, de s’entraider etc… Sans passer par l’état, qui de fait deviendrait autre chose que ce que nous connaissons actuellement. De toute façon il est en train de se liquéfier sur place…

J’ai torché à la va vite une petite mindmap, c’est bien sûr une vague idée non restrictive :

On peut tout imaginer sur ce modèle : des ateliers constituants, des espaces de contestations, des espaces de créations de vrais projets citoyens…

Dites-moi ce que vous en pensez… Croyez-vous une démocratie directe numérique possible et souhaitable aujourd’hui ? Le voyez vous comme un rêve ou un cauchemar ?

10 J'aimes

croire ou plutot investir et ce qu’ à notre êchelle individuelle faisons déjà; l’ anarchie absence de hiérarchie institutionnelle, organisation horizontale tel que tu l’ exprimes parfaitement (merci pour le boulot réalisé), l’ écroulement des états nations au bénéfice des unions fédrées telle que l’ ue était aussi une volonté des penseurs anars, principalement détruire l’ état, la fédêration comme simple outil maintenant devenu une super puissance incontrôlable, jugements de valeurs mis de coté;

pour établir un rapport équitable entre peuple et gigas institutions il nous faut déjà la volonté de celui ci et par là je pourrais citer la boétie…

…montrer l’ exemple, exercer l’ alternative partout, tout le temps et gardant bien à l’ esprit que les solutions de destructions telles que l’ europe envers les états, amènent aussi leur lot de problématiques lourdes #lessisbest.

la votation par courrier physique me semble la plus contrôlable, à condition qu’ elle soit un réel pouvoir par le nombre , un rapport ‹ ‹ équitable › › en terme de force face à ce qui est aujourd’ hui 3ooM de citoyens automates dirigés par une poignée de lobbies privateurs légalement parlant (législativement)

La première question qui me vient est celle de l’accessibilité à l’outil numérique: dans une petite commune on peut facilement imaginer qu’elle sera en mesure de distribuer des tablettes ou des pc et de mettre en place des espaces type « cyber-café communal » pour que chaque citoyen-ne puisse intervenir. En revanche ça risque d’être bien plus compliqué dans une mégapole…

En tout cas, l’idée me semble intéressante et à creuser.

et qui aura la capacité et la compétence pour vérifier le comptage surtout? une appli relayée par deux serveurs (entrées strictes, sorties strictes) serait légitime avec une passassion d’ info ‹ ‹ à la main › › et ‹ ‹ contrôlable par tous › › entre les deux mais cette technique n’ est pas ecore développée.

ps/2serveurs ou 2chaines de blocs

ps2/ une chaîne tv nationale m’ a demandé d’ exposer cette technologie or pour l’ instant je trie les points de raccords avec la june et donc projète d’ introduire la monnaie indépendante comme source d’ inspiration principale dans la présentation

1 J'aime

Avec la blockchain on a tous cette capacité. On peut aussi s’inspirer de LiquidFeedback

pas pour des votes anonymes

ps/ échantillonnage de la participation avant proposition , échantillonnage de marge d’ erreur rendent l’ information anonyme et la votation moins coûteuse

Ah, oui ça implique une totale transparence, comme pour la ML. N’importe qui pouvoir tout checker et vérifier. Après, c’est peut-être le rapport au débat et au conflit qu’il faut apprendre à gérer. Ils sont nécessaires pour arriver au compromis.

1 J'aime

« accessibilité à l’outil numérique »

Smartphone, ordis, espaces associatifs communaux équipés… Tout est imaginable. Mais faudrait privilégier le low tech pour réduire la conso d’énergie (pour les particuliers surtout).

Des petites instances persos sur raspi pour faire tourner le p2p, c’est parfait si on n’est pas pressé.

2 J'aimes

compromis, compromissions…

… il y a divers méthodes tel que le consentement etc…

mais perso, je fais partie de ceux qui voient la technique materielle comme origine des comportements et non l’ inverse

ps/lowtech papier recyclé #amidon

Compromis et compromission ne signifient pas du tout la même chose :

Un compromis c’est une négociation avec les autres qui débouche sur une possibilité d’arrangement acceptable par tous : "Un compromis est un arrangement dans lequel deux parties font des concessions mutuelles dans le but d’arriver à une collaboration, ou en vue d’obtenir une majorité dans un groupe. C’est le résultat d’une négociation entre les parties en présence où chacune aura fait des concessions pour arriver à une solution commune "

Une compromission, c’est abandonner ses principes fondamentaux : « Fait d’exposer quelqu’un, de s’exposer à un préjudice moral ou d’engager sa réputation dans une affaire douteuse ; arrangement conclu par lâcheté ou intérêt. »

1 J'aime

à cette échelle une licence (loi) est soit libre soit non libre

ps/ concrètement nous en sommes là ; article 3, constitution fr 1958 ‹ ‹ Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice. › ›

ce qui ne signifie pas du tout que nous sommes pieds et mains liés à la latente létargie populaire, juste que les régions sont des sections et que l’ europe chapote le tout.

sonder scientifiquement le taux de participation sur un échantillon pour une proposition de loi populaire avant de lancer un réfé national reste la solution démocratique ‹ ‹ basse consommation › › légitime et légale en première instance

Pour revenir a la question de depart: oui, c’est possible, les outils existent déjà et sont améliorable. Ensuite, est-ce souhaitable? Pour ça seule l’experimentation peut convaincre. Les questions d’Europe/pas Europe, loi/pas loi, lobbys, etc. sont du domaine de la politique politicienne et ce n’est pas le propos ici. Expérimentons d’abord a petite échelle et tant que ca fonctionne renouvelons l’expérience…

« Sous quelque Empire que ce soit, Liberté entière! »

experimentons avec des réglements interne oui et en ayant aussi conscience des limites actuelles comme la constitution sans être partisan des partis politiques, l’ exemple de la destruction des états nations qu’ évoquait attilax est un cas d’ école anarchiste et pas politicienne

je répondais à la questions ‹ ‹ croyez vous à une démocratie directe numérique › › avec les problématiques que plus personne n’ ignore au niveau légal et légitime #pyramidedesnormes

c’ est quoi pour toi le cadre légal et légitime ? on attend de se prendre une balle pour comprendre ce qui nous avait pourtant bien été éclaircit.

c’ est quoi une démocratie numérique à part voter des lois dans le cadre contemporain du bloc de constitutionnalité et des traités internationaux ?

C’est ce genre de réponse très « gilet jaune » qui est inhibitrice et bloquante. Et du coup, au lieu d’essayer de décider ensemble de projets au niveau local, associatif, communal, plutôt que de « voter des lois », on préfère râler après Macron, l’Europe, etc.

1 J'aime

tu ne réponds pas donc je vois que t’ aimes bien balancer des étiquettes gratuitement, politicien, gilet jaune…

… je me limiterai donc à écrire que tu projètes tes pensées ici, personne n’ a raler sur macron où l’ europe , nous essayons justement de comprendre les manière de faire société autogérée

ps/ pour ta gouverne une démocratie réelle et numérique ça rédige des textes de loi en toute conformité , rien d’ autre, absolument rien

le copyleft est un copyright mais le copyright n’ est pas copyleft

jte prirai donc de ne plus te projeter mentalement sur ma personne

Une democratie réelle ne fait pas qu’ecrire des textes. Je t’invite a te renseigner sur le LiquidFeedback, Ça existe depuis des années et ceux qui y participent ne font pas que des lois. Avant de penser politique internationale, peut-être serait-il plus pertinent d’experimenter au niveau local, puis de passer a plus important si ca fonctionne. Du plus simple au plus compliqué … C’est, de mon humble point de vue, la meilleure façon de garantir le plus d’horizontalite.

1 J'aime