Un Fork de la June


#21

… et cette phrase est donc réductionniste à souhait. :slight_smile: C’est vrai pour la constitution française de 1958 mais certainement pas vrai pour n’importe quelle constitution.

Là encore, c’est vrai pour celle de 1958 mais pas dans l’absolu (reste aussi à définir « pouvoir »… lequel ?).


#22

Bonjour,

Si si Etienne l’explique très bien l’histoire du contrat constitutionnel. Et il précise bien que les constituants ne doivent pas être des politiciens ou représentants mais bien des citoyens lambda. Le pouvoir prend les formes et prérogatives que la constitution précise exactement, avec toutes les conditions de rotation des pouvoirs et de destitution éventuelle pour que le peuple garde le pouvoir sur ses représentants. Toutes les constitutions actuelles ne respectent pas ou peu ces principes, il faut que ce soit clair… Bref le mieux a priori est un système de nomination aléatoire des représentants sans reconduction de mandat. Reste donc toujours ce que je disais: comment nommer les représentants ou voter des lois de manière distribuée, sûre et transparente. Le vote en ligne et signé (pourquoi pas avec l’identité Ğ1) via la blockchain comme une transaction me semble pas mal, reste à voir l’implémentation…je sais !

Bon 1er mai ! Fabrice


#23

Si tu as un extrait de vidéo où il explique ça clairement je veux bien un lien parce que je ne sais pas ce que signifie " citoyen lambda " ?

Merci bon 1 er mai également :wink:


#24

ce n’est pas vrai pour laquelle par exemple ?

celui-ci


#25

Quelques exemples où il n’est nulle part question de « président » :

Il y en a plein d’autres. Toute nation n’est pas une République et n’a pas forcément de Président.

Pour faire un peu plus générique, on pourrait dire plutôt que la Constitution est, pour un ensemble d’humains qui la reconnaissent, l’expression de leurs valeurs et de la manière dont ils veulent se gouverner - potentiellement par eux-mêmes, tout le gouvernail n’est pas forcément aux mains d’une personne, parfois même pas d’une minorité, et encore moins obligatoirement d’un « président » - et comment les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires doivent être exercés. Les transferts de pouvoirs divers y sont exprimés, oui, mais il n’y a pas forcément besoin de fiduciaires pour cela, typiquement dans la constitution du plan C c’est l’ensemble de la population qui a le pouvoir législatif en votant les lois. Et dans la constitution athénienne différents pouvoirs sont dilués dans des personnes tirées temporairement au sort.


#26

Je n’ai jamais dit le contraire :wink:

Tu penses quoi du droit naturel ?


#27

La constitution reste un contrat. (même si j’ai cité un article précis qui fait référence au droit en France)

Quoi qu’il en soit au milieu du 17eme siècle l’idée de société est devenu le fruit d’un contrat.

Pour faire un peu plus générique, la notion de droit naturel équivaut à un retour au vivant, la reconnaissance du vivant, ce qui rejoint cette volonté de la monnaie libre de remettre l’être humain au centre de l’économie, l’être humain vivant et non pas " une entité juridique " d’où ma question, est-ce qu’une personne physique telle que définit dans le droit français peut devenir membre de la june ? Si la réponse est oui ! alors même pas besoin de faire un fork puisque mon identité civile peut suffire pour être certifié. (je parle de toute évidence pour la France)


#28

Tu semblais parler de constitution en général, d’où ma remarque :

qui ne t’avait pas fait tilter.

Tu réponds toi-même à la question. :slight_smile: Une personne physique telle que définie dans le droit français est « un truc » rattaché à un être humain qui lui donne une personnalité juridique (et que chacun d’entre nous peut reconnaître comme le représentant… ou pas). Donc comme tu le dis toi-même, c’est bien l’être humain et non sa personne physique qui a le droit de créer des Ğ1. Et comme la carte d’identité ne représente que la personne juridique et non l’être humain, non la carte d’identité dans ce modèle ne peut pas servir. En tout cas c’est ma vision des choses. Après quand on parle de « personne physique » dans la vie de tous les jours, tout se confond, mais comme tu fais clairement allusion au droit je me permets d’être puriste. (tout en étant totalement ignare dans le domaine du droit, je fais ce que je peux…) :slight_smile:

Par ailleurs, on a déjà parlé sur ce forum à de nombreuses reprises du danger de se fier aux cartes d’identité pour repérer un être humain au sein de la toile de confiance.

etc.


#29

D’où l’extrême importance de ne pas utiliser un langage juridique de manière inconsciente quand on parle de la monnaie libre, le jargon juridique se mélange au langage courant de manière intentionnelle, les exemples ne manquent pas. Plusieurs fois j’ai entendu des intervenants sur la monnaie libre dire que " la monnaie libre est réservé aux citoyens uniquement " " Seules les personnes physiques peuvent devenir membres " si on ne comprend pas les mots et si on ne reprend pas les gens là dessus on va créer un égrégore qui va prendre la forme du sujet de cette discussion.


#30

J’en connais un qui a fait ça il a fini en hôpital psychiatrique, avant de faire ça le mieux c’est d’aller voir un médecin qui atteste de votre bonne santé mentale pour éviter les désagréments .


#31

Pour la petite histoire, ce n’est pas moi qui ai écrit cela. :slight_smile: La citation peut prêter à confusion (et merci discourse :stuck_out_tongue: ).


#32

Voilà, l’essentiel est résumé ici: https://youtu.be/oN5tdMSXWV8 Ne pas bloquer sur le terme citoyen lambda, je veux dire tout un chacun, le peuple au sens le plus commun, Chouard dit que nous ne sommes pas des vrais citoyens puisque les constitutions n’en sont pas des vrais et que la démocratie n’est donc pas réelle… C’est là qu’il est fort !

Mais écoutes-le plutôt. Bonne soirée !


#33

Les mots sont vraiment importants surtout de nos jours où tout est confondu tout est mélangé. Merci pour le partage en tous cas, voici une vidéo sur le sujet qui rentre un peu plus en profondeur que peut le faire Étienne (que j’apprécie beaucoup) https://youtu.be/rLe_Zp4B1mc


#34

Bonjour salut, ici Gépi pour le service “vigilance idéologique” !

Je suis désolée, je dois être dans ma période relou…

Ce message juste pour parler vite fait du lien que vient de poster @rimek sur M. Pichot-Bravard et son organisation “Le Rouge & Le Noire”. Une rapide recherche montre qu’il est relayé par media-presse.info et radio courtoisie, tout deux classé extrême droite. Pour faire simple j’ai trouvé ici et les article de wikipédia a citer comme source pour ce classement dans le spectre politique.

Puis la 1ère info que je trouve sur le site Le Rouge et le Noire est " Peut-on être royaliste en 2019 ?" avec une vidéo du secrétaire générale de l’Action Française, une organisation notoirement infréquentable.

Peut-être que M. Pichot-Bravard est quelqu’un de très intéressant et pertinent. Juste, vous savez maintenant d’ou il parle et à quelles intérêts il travaille…

Désolée, je m’éloigne du sujet “un fork de la June”. Du coup pour en parler vite fait, je dirais que trouve génial que la G1 passe par la toile de confiance et qu’il n’y ait pas besoin d’avoir recours à la carte d’identité qui est une création de l’Etat. L’identité, c’est le socle même qui donne une emprise aux Etats sur nos vies. D’ailleurs, les révolutionnaires doivent souvent avoir recours aux pseudos et se retrouve parfois à changer plusieurs fois “d’identité”…


#35

Tu viens surtout de révéler d’où tu parles toi même.

Du fait même du trivial principe d’action réaction…


#36

Je souffre terriblement d’attaque ad hominem de ta part.

En fait non ça va, je n’ai aucune honte a afficher d’où je parle, d’ailleurs les personnes qui m’ont lu avant ce sujet doivent en avoir une bonne idée.

Mais sinon, compte-tu t’appliquer ce principe de réaction à chacun de mes post? Car vois-tu, je suis du genre à ne pas me laisser faire, ce qui ajoute un hors-sujet de ma part à ton attaque hors-sujet précédente. Dommage pour ce sujet…


#37

Une révélation n’est pas une attaque, et je n’ai émis aucun jugement moral sur ta position clairement révélée par toi même.

Je te signale juste qu’en attaquant des êtres humains (“une organisation notoirement infréquentable”), en émettant des jugements de valeur, tu ne fais in-fine que révéler comment tu juges toi-même, et donc d’où tu te positionnes.

Ce qui est très exactement hors sujet concernant la Ğ1.

Car la Ğ1, ni dans son code, ni dans sa réalisation, ne considère aucun être humain comme “faisant partie d’une organisation notoirement infréquentable” d’une organisation “notoirement fréquentable”, ou d’une organisation particulière quelconque, et n’émet aucun jugement moral sur quelque être humain que ce soit.

L’espace où se développent ni A ni non-A n’est pas accessible à qui conçoit A.


#38

J’aurais aimé avoir un avis sur ce fameux droit naturel et qu’on fasse des recherches sur ce droit naturel plutôt que sur la personne (qui n’a aucune importance).

Stéphane Laborde a été traité d’extrême droite sur un groupe facebook anarchiste alors bon…

Pour prendre une autre référence qui parle du droit naturel :

" Il est, en effet, une loi véritable, la droite raison conforme à la nature, immuable et éternelle qui appelle l’homme au devoir par ses commandements et le détourne du mal par ses défenses et dont les commandements ni les défenses ne restent jamais sans effet sur les bons, ni sans action sur les méchants. On ne peut - ni l’infirmer par d’autres lois, - ni déroger à quelques-uns de ses préceptes, - ni l’abroger tout entière. Ni le sénat, ni le peuple ne peuvent nous soustraire à son empire ; elle n’a pas besoin d’interprète qui l’explique. Il n’y en aura pas une à Rome, une autre à Athènes, une aujourd’hui, une autre demain, mais une seule et même loi éternelle, inaltérable qui dans tous les temps régit à la fois tous les peuples. Et l’univers entier est soumis à un seul maître, à un seul roi suprême, au Dieu tout-puissant qui a conçu et médité cette loi. La méconnaître, pour un homme, c’est se fuir soi-même, renier sa nature. "

La loi naturelle, par CICÉRON (106-43 av. J.C.)

Selon John Locke, c’est par nature que l’homme est social. Aussi est-il pourvu de droits naturels, qu’aucun législateur n’a créés.

Du droit naturel à l’état de droit.

Propriétaires en leur domaine vital, les êtres humains sont tout aussi naturellement portés à l’échange. John Locke, bien avant Smith, souligne la complémentarité des talents et l’importance de la division des savoirs. La monnaie joue un rôle très utile dans les échanges car elle permet la conservation des droits dans le temps et dans l’espace.


#39

Certes mais tu en as une :wink:


#40

La Ğ1 considère les membres et les non-membres.