Un café virtuel sur les monnaies locales et les cryptos

Je suis tombé la dessus, s’il y a un motivé pour défendre la June…

2 J'aime

Ni attaquer ni défendre , juste expliquer comparativement la création monétaire et la réalité expérimentale :

  1. Les cryptos non libres
  • création du bitcoin : asymétrique, non libre parce que les membres ne sont pas créateurs , seules les machines créent les quelques bitcoin qui restent à trouver.

*les cryptos à Proof of work (preuve de travail) sont energivoraces.
Cryptos à proof of Stake (preuve d’enjeu) et Master node , sont de type ploutocrates (les plus riches dominent la création de la masse monétaire)

  • Réalité expérimentale : presque pas d’utilisation commerciale classique pour beaucoup de spéculation .
  1. Monnaie locale
  • Création de la monnaie locale : asymétrique, non libre parce que les membres créateurs des bons d’achats sont ceux qui déposent de la monnaie dette à la banque en miroir.
    Autrement dit , « si pas d’euro alors pas de monnaie locale. »

  • Réalité expérimentale : quasi toute la monnaie locale convertie (avec des frais payés par les contribuables) est reconvertie en euro dans l’année.
    La monnaie locale ne relocalise rien du tout en réalité et génère surtout de l’intérêt pour les banques, les politiciens démagogues et les associations qu’ils subventionnent.

Problème : Faut adhérer pour participer à l’événement !

1 J'aime

Et l’adhésion n’est pas donnée non plus…

image

Et en plus sur ZOOM… Dommage, car cela m’aurait intéressé : du fait de la participation de « La Gonette »

@+ :vulcan_salute: :g1:

à la vache…

Intéressant la Gonette, j’ai vu que Véolia allait payer ses salariés en Gonette!

Sinon vu cela: Table Ronde - Monnaies locales : levier transversal de transitions territoriales | My Website

À première vu on est toujours sur ZOOM :weary:

Le programme semble bien cadré, mais se focalise possiblement trop sur comment articuler une ESS (Économie Social & Solidaire) autour d’une MLC/MLCC. Sur le principe de base que : 1€ = 1 unité de MLC.
Partant de là on comprend aussi l’intérêt des banques de participer aux projets de développement locaux. et placer éventuellement des micro-crédits via des subventions locales (par exemple).

Je n’ai pas encore pris le temps de lire le PDF sur Repenser la monnaie : Je pense que c’est un préalable avant la visioconférence.

L’intérêt pour ma part serait de voir comment articuler une « banque de temps » à la monnaie libre :g1: dans la mesure où 1DUğ1 = 24 heures.

- Qu'est-ce qu'une Banque de Temps ?

- Les banques de temps et les monnaies temps

- Les « banques du temps » : une échappatoire à l’impôt ? | Contrepoints

- Les banques d’heures: ce qu'il faut savoir - Perreault & Associés

@+ :vulcan_salute: :g1: