Un article sur la monnaie libre dans le prochain "passerelle" consacré aux Low-Tech

Bonjour! J’ai le plaisir de participer au comité éditorial du prochain numéro de la revue passerelle (une publication du réseau Ritimo) consacrée aux Low-Tech. Je suis moi-même utilisatrice de / militante pour les monnaies libres et souhaiterai co-écrire un article qui permettrait de faire découvrir ce système d’échange dont l’esprit, tout comme la technologie sur laquelle il repose, me paraissent critique du rapport à la technologie dans nos vies / la société. Quant à savoir si Duniter / la blockchain peuvent s’apparenter à des logiciels low-tech… nous en discuterons avec plaisir! Je serai particulièrement heureuse de pouvoir présenter un article co-écrit avec une femme (une personne qui se sent genrée comme telle) pour permettre la présence et l’expression d’un maximum de personne plutôt moins interrogées sur ce sujet. Je partagerai la note de cadrage déjà validée aux personnes intéressées! Merci! Amélie

PS : cet article est bénévole en :euro: mais on peut toujours lancer une cagnotte en :g1: :-):stuck_out_tongue_winking_eye:

6 J'aimes

Bonsoir ! Peut-être que ça peut intéresser @mamygeek ou @Neluma ?

Quant à moi, je participe volontiers à une cagnotte pour cet article, à hauteur de 10 DU.

Merci @matograine pour ta proposition de financement! @mamygeek, @Neluma, seriez-vous intéressées?!

Voilà quelques références que nous avons collectées (histoire de vous donner envie :blush: )

Low tech, high tech, wild tech

Article de rue 89 sur un lieu où on répare

Le site Low-Tech de Gauthier Roussilhe

Compilation d’Alexandre Monnin de quelques sites sur d’autres modèles pour le Web

Autre compilation d’Alexandre Monnin : “Quel avenir pour le Web et le numérique à l’ère de l’Athropocène ?”

Entretien de Gauthier Roussilhe et Diego Landivar avec Alexandre Monnin sur l’obsolescence à programmer

Le site de Low-Tech Magazine

A bientôt! Amélie (AmeliepE sur Cesium)

2 J'aimes

Bonjour,

si tu as besoin d’inspiration, tu peux toujours aller lire ce que j’avais écris avec Sybille Saint Girons en 2017. Bien sûr, il y a à réactualiser.

Sinon, je pense ne pas avoir le temps d’écrire là, en ce moment. Et belle initiative, merci

1 J'aime