Taux de change euro, June & June, euro


#1

Bonjour, même si cela ne fait pas partie du concept, est il possible de changer en Banque, des Junes en devise monétaire euro ? et si oui quelle en sont les modalités. Merci de votre réponse !


#2

Cela fait tout à fait partie du concept et rien n’empêche ce type d’échanges.
On trouve d’ailleurs régulièrement ce genre d’annonces sur Ğchanges.
L’impression première qui ferait croire que l’un se débarrasse de valeur Ğ1 faible pour une valeur € forte est toute relative.
On peut aussi considérer que l’autre vend une valeur € en baisse en regard d’une valeur Ğ1 en hausse.

Tout échange implique un bénéfice pour les deux parties, sinon il ne se fait pas.


#3

Il n’existe pas encore de banque qui propose ce type de service. Mais tu trouveras sur gchange.fr des particuliers qui le proposent.

On ne peut pas encore parler de “taux de change”, simplement parce qu’il n’y a pas encore beaucoup d’offre ni de demande, donc il n’y a pas de “prix de marché”. À titre d’exemple, tu peux pour l’instant trouver :

  • d’une part des gens qui essayent de vendre des Junes contre des Euros au taux 10 G1 = 1 €
  • d’autre part des gens qui essayent de vendre des Euros contre des Junes au taux 150 G1 = 1 €

#4

Bonjour Sam , si vous souhaitez obtenir des ğ1 en échange d’ euros en midi Pyrénées les modalités sont simple:

1.Allez sur l’agenda du site monnaie libre occitanie .org

  1. Déplacez vous à un ğmarché qui vous convient d’organisé par le collectif .

  2. Les membres du collectif pourront sur place vous échanger des ğ1 présentes sur leur compte commun MLO ici (6dMVyFtMWYrtHhcqs2YUqMzQW9S6A6q6emXdf7LdP2Es) en échange des vos euros qui permettront alors au collectif de pouvoir faciliter la location de salles pour de nouveaux gmarchés , conférences et ğanimations .

Tout à l’heure , ce dimanche après midi par exemple à lieu un énorme gmarché /conf/rencontre à Cazères /Garonne . Au plaisir de vous y retrouver.


#5

Merci pour votre réponse !


#6

Oui ! je saisis, je posais la question de change ? pour dérider de potentiels patrons d’épiceries et magasins bio dans mon secteur que j’essaie de fédérer pour pouvoir commercer avec eux en june. Par ce que vendre des marchandises en june ne semble pas poser trop de problème, mais pour le commerçant que faire de son fond de caisse en Ğ1, si les fournisseurs ne fédèrent pas (dans l’immédiat) et du change sur “gchange.fr” c’est la cata…la catata…la catastrophe !?! pour l’instant ! enfin… merci de votre réponse.


#7

Matiou, voir ma réponse à BorisPaing (ci-dessus, dessous) et merci pour la proposition & info de gmarché. Dommage ! je suis dans un secteur du Gers, vraiment loin de tout, peut être une autre fois, avec plaisir !


#8

il y a une solution à cela : ne vendre en junes que lorsque l’on peut les dépenser :slight_smile:

L’idée c’est, pour les commerçants qui ne veulent pas prendre le risque d’attendre et d’espérer pouvoir dépenser les junes plus tard, que ces commerçants postent aussi leurs besoins et ne vendent que si on y répond d’abord.

Par exemple une AMAP qui veut vendre des paniers de légumes en junes, mais qui ne sait pas à quel prix et qui ne veut pas prendre de risque, peut poster des annonces où elle demande de l’aide pour avoir :

  • des outils
  • de la main d’oeuvre
  • une location de camionette
  • un nouveau site web

Maintenant si quelqu’un lui propose de refaire son site web contre x junes, si l’AMAP est prêt à se séparer de y paniers pour avoir son site web, elle sait qu’en vendant y paniers à x/y junes elle aura assez de junes pour payer son site web :slight_smile:

A l’inverse, si des gens lui proposent déjà de payer z junes contre y paniers, elle sait qu’elle peut proposer z junes à celui qui s’occupera de son site web :slight_smile:


#9

Entreprise ambitieuse !

Tu veux “commercer” avec eux en tant que particulier, ou bien tu souhaites transformer leurs produits et les revendre ?

Ce qui est souvent dit, par exemple par Stéphane Laborde en interviews, c’est quelque chose du genre : “allez-y petit à petit, ne prenez pas de risque, essayez sans investir trop et essayez de trouver des contre-parties pas trop éloignées dans le temps” (genre avant le prochain équinoxe).

Et j’ai entendu dire que certains commerçants acceptaient les paiements mi-junes mi-euros, pour des paniers bios par exemple.


#10

Nous sommes tous potentiellement acheteur vendeur , producteur fournisseurs et consommateur.

C’est en forgeant qu’on devient forgeron , autrement dit c’est petit à petit que l’oiseau fait son nid.


#11

Vive l’occitanie !


#12

Effectivement, yyy. Il peut y avoir un créneaux, très limitant mais viable pour une première approche en attente d’une démocratisation.


#13

BorisPaing, à ta première question je digresse un peu, souhaitent pouvoir faire fonctionner l’association à but non lucratif de ma fille donc je suis le président, tout en essayant de trouver un cadre d’échange de partage (sans argent) “utopiste !.. oui !.. mais il y à des frais de fonctionnement à pourvoir Ah !..”. Quelle aubaine que cette monnaie “libre” pour l’association, mais d’un autre côté il faut bien trouver une réutilisation (simple & fonctionnel à l’asso) pour cette june capté ? et à moins de 80/100km en périphérie s’est le dessert de june. S’est pour cela que je prêche à un développent dans mon entourage, comme particulier & associatif déjà !


#14

Bonne info, j’en prend note et me renseigne. Merci !