Suite du sujet Monnaie libre Ğ1 secte? :

Suite du sujet Monnaie libre Ğ1 secte? :

Je crée une nouvelle publication ici car on ne peut répondre sur le sujet précédent.

Je trouve intéressant que @scanlegentil réponde point par point aux accusations de sectarisme, et je suis d’accord avec lui. Et comme il propose d’ouvrir le sujet, je m’y attelle.

L’accusation de sectarisme est une pratique courante aujourd’hui dès qu’il s’agit de décrédibiliser un sujet ou une personnalité. On est sur la même méthodologie que celle de la victimisation qui consiste à éluder les sujets par le fait qu’on enlève toute rationalité à leurs auteurs.

C’est extrêmement pratique et efficace, et remonter la pente lorsque son image est salie demande une énergie considérable. Et l’immoralité de cette méthode utilisée autrefois uniquement par les puissants a aujourd’hui gagné toute la société.

Aux camarades militants de la monnaie libre : j’ai déjà évoqué le fait que vouloir changer de monnaie pouvait à terme nous faire passer de l’autre côté de la bienpensance. Aujourd’hui nous jouons à la dinette et certains médias sont venus nous interroger sur nos pratiques avec un œil amusé, bien intentionné voire protecteur.

Je prédis à tort peut-être (et je souhaite me tromper), que si la ML prend de l’ampleur et devient dangereuse, nous ne serons plus alors des gentils utopistes mais des dangereux complotistes.

Aussi il est possible que les accusations de sectarisme se multiplient, ou du moins se banalisent. C’est pour ça que je pense qu’il est indispensable que nous, militants, soyons bien formés et que nous évitions de penser avec le logiciel de nos « adversaires ». Ca a été l’objet de discussions récentes avec @hypericum notamment.

Et la remarque de @scanlegentil qui indique avoir aussi « manipulé » son auditoire, je pense que cette assertion est fausse car on vit dans un monde où on tente de nous faire oublier la notion de responsabilité individuelle qui est donc l’opposition de la victimisation.

Voilà donc une piste de réflexion quant à la qualité de notre engagement : toujours remettre la responsabilité individuelle au premier plan, et sortir de toutes les idéologies de victimisation. C’est une nécessité absolue sous peine de se tirer une balle dans le pied

1 « J'aime »

ok, pense que c’est faux. Moi je crois que c’est moins simple que ça. Responsabilité individuelle n’empêche pas la prédestination sociale.

1 « J'aime »

Dans le même ordre d’idée, je voudrais dire que chaque mot à un sens. Ce mot peut être perçu d’une manière différente suivant l’éducation de chacun.

Ainsi, le mot « cryptomonnaie » est souvent employé pour expliquer la monnaie libre. On pense que ce terme technique est gage de sérieux. Mais les gens normaux qui entendent ce mot ont tendance à penser le contraire, que c’est un truc pour se cacher (la crypte) car on fait quelque chose de malsain. C’est pourquoi dans mes explications j’évite ce mot et j’insiste sur un terme qui a la cote, « éthique », pour moi la monnaie libre est une monnaie éthique.

3 « J'aime »

Je te rejoins sur le fait que le terme « cryptomonnaie » fait peur mais pour ma part, pas pour les raisons que tu évoques mais plutôt pour le côté numérique = contrôle et/ou non résilience.

Les gens sont attachés à leurs bouts de papier € comme s’ils pensaient que ces objets auraient encore une valeur même après un effondrement bancaire. Certes quelques jours peut-être mais pas bien plus

2 « J'aime »

L’accusation de sectarisme est une pratique courante aujourd’hui dès qu’il s’agit de décrédibiliser un sujet ou une personnalité. On est sur la même méthodologie que celle de la victimisation qui consiste à éluder les sujets par le fait qu’on enlève toute rationalité à leurs auteurs.

C’est parfaitement vrai qu’il est dangereux d’utiliser la métaphore de la secte, alors qu’il ne s’agit que d’un différend idéologique que l’on soupçonne d’être simplificateur.
Le débat est donc uniquement sur la question de savoir si le(s) principe(s) du MLET est/sont opérationnels/utiles/apporteurs de sens.
On peut estimer qu’ils ne le sont pas et qu’il n’y a pas besoin de parler de secte pour autant.

2 « J'aime »

En effet, toujours s’attacher à parler du fond, bien avant la forme

Bien sûr que non, MLET n’est pas une secte.

Mais je ne parle pas des principes, mais plutôt des pratiques.
Si ce forum n’est pas vraiment le lieu idéal pour discuter des risques d’emprise de tel ou tel acteur de tel ou tel collectif. Néanmoins, je crois qu’il est raisonnable de s’informer de ce qui se fait ailleurs au nom de la G1 dés lors qu’on est un peu impliqué dans sa promotion. Ne serait-ce que pour savoir se distinguer d’un éventuel amalgame abusif si nécessaire.

2 « J'aime »