Stock et flux : quantité et débit, 2 grandeurs physiques, 2 unités, 2 termes ?


#22

Si je choisis le dt que je veux sans que ça change la valeur, celle-ci ne me sera pas très utile. Un débit de 10 litres par minute, ça évoque quelque chose et ça correspond à 600 litres par heure. Mais si un même achat de bonnet s’exprime indifféremment avec 10 Ğ1/tP et 10 Ğ1/s, ça perd toute signification, non ?
L’achat a beau être un flux, c’est quand-même la perte de stock, en Ğ1, qui le décrit le mieux. On revient aux Ğ1- et Ğ1+ du tout premier post.


#23

Non, c’est exactement la même chose. Ce n’est que pour des raisons de commodité et d’habitude. Par exemple les géomètres comptent en mètres, les astronomes en Parsecs, et les physiciens quantiques en Ångström…

Chacun utilise la portion d’unité de mesure qui permet l’utilisation de petits nombres faciles à manipuler plutôt que de se traîner des puissances de 10, c’est tout, ce n’est donc qu’utile, mais n’élimine en rien le sens, et le géomètre peut valablement compter en Parsecs ou en Ångström, c’est strictement valide et ne perd aucune signification.

Tout changement est la manifestation d’un flux, car le changement est la nature même du temps, seul un environnement où rien ne change est vide d’horloge.


#24

Je pense qu’il est inutile de m’expliquer le système d’unités.


#25

Par exemple, il peut être utile pour une grande surface de compter les flux entrants par heure, pour connaître les périodes de forte affluence.

Pour un particulier en revanche, comptabiliser les flux sortants n’a pas vraiment de sens en-dessous d’une journée. Et il est plutot d’usage de compter les flux au mois.


#26

Oui je vois. Posons ça ensemble à travers un exemple :

Alice achète à Bob un bonnet à 10 DU le 25 janvier à 16h.

Effectivement, tu peux dire que de 15h59 à 16h il y a eu un transfert de 10 DU en 1 seconde, ou que de 15h à 16h il y a eu un transfert de 10 DU en 1h. C’est bien ça ?

Préciser une seconde ou une heure ne change rien.

Par contre je pense qu’il existe un temps significatif et propre à chaque flux : celui qui prend en compte l’arrivée de ce flux.

Ici dans l’exemple, si Alice n’a reçu aucun virement et paye avec les DU qu’elle a co-créés, on doit remonter jusqu’au 15 janvier. On peut donc dire qu’il a eu transfert de 10 DU depuis 10 jours. Le transfert est dit neutre ?

Maintenant si Carole avait donner 7 DU à Alice le 22 janvier à 16h, on peut dire qu’il y a eu transfert de 10 DU depuis 3 jours (Alice a reçu les 3 DU manquants le 23,24 et 25 janvier. Bob lui a reçu les 7 DU depuis le… 15 janvier).

Ce temps lié à un transfert a bien l’air significatif et propre à ce transfert, qu’en penses tu ? :slight_smile:


#27

Après dans mes exemples, je manipule de la même manière les DU d’aujourd’hui DU(0), et les DU d’avant DU(-t).

Sauf que donner 10 DU co-créés les 10 derniers jours, ou que 10 personnes donnent 1 DU chacun co-créés ce même jour, ça n’est pas la même chose.


#28

Donc on stocke les DU en pile (first in, last out), et on utilise en premier le dernier arrivé, d’accord. Mais alors, comment mesurer le flux pour le vendeur ? Mais bon, je creuse la question suivante : notre mesure du flux sortant est-elle propre au transfert et significative ?

Soit S le stock d’Alice le 15 janvier. Si, en plus de ton scénario, Alice fait un achat à 30 DU entre le 15 et le 25, l’achat du bonnet le 25 fait passer son stock de S-20 à S-30. Pour trouver le dt de ce flux, il faut chercher la date à laquelle est arrivé le premier des 30 derniers DU au 15 janvier, n’est-ce pas ? Le dt est donc considérablement allongé par l’ajout d’un achat qui n’a rien à voir avec celui du bonnet. Peut-on dire dans ce cas que cette mesure décrit le flux ? De plus, le dt qu’on va trouver dépend uniquement du profil d’évolution du stock. Imaginons la courbe du stock en fonction du temps. Au moment de l’achat, la courbe descend à un point P. Pour trouver dt, il faut tracer une horizontale passant par P, appeler P’ l’intersection avec la courbe, et dt est le temps écoulé entre P’ et P. Quelle signification donner à 10/dt ?

Bref, on a un problème de dénominateur. Plutôt qu’un rapport, je crois que c’est une différence qui mesure le mieux notre flux. Du coup, le flux redevient égal pour l’acheteur et le vendeur, au signe près. Et bien sûr, pour les différences d’une grandeur, la physique utilise la même unité que pour cette grandeur. Vois-tu les choses autrement ? On peut garnir l’unité d’un + ou d’un moins, et voir si c’est praticable dans les opérations.


#29

On ne “trouve” pas le dt d’un flux.

On mesure un flux habituellement en m³/secondes pour ce qui concerne le flux d’une cascade par exemple, mais pour celui qui voudrait mesurer le flux d’une marée, il va par exemple compter ça en m3 / jour.

L’unité de temps pour mesurer des flux est quelconque, elle est seulement calibrée en fonction de l’objectif suivi par celui mesure, sur une durée fixe, fonction de ce qu’il cherche à faire.

Définis donc ton objectif, ce que tu veux faire, qui aurait besoin d’une mesure de flux, et alors une ou plusieurs bonnes unités de temps de mesure pourra émerger. Une fois l’unité choisie on en change pas, concernant le type de mesure associée, c’est tout.


#30

Et il y a ceux qui cherche le flux, pendant que d’autres rabâche leur stock :stuck_out_tongue:

Matiou, la monnaie libre part initialement d’une réflexion ! :wink:

Je t’invite à éviter de vouloir fermer toute discussion sur ce forum :slight_smile: Notre conception de la monnaie libre est loin d’être terminée ! Et cette exploration n’est pas que empirique !


#31

La monnaie libre est parti d’une réflexion oui et elle est maintenant une réalité. Sa conception est terminée et sous licence libre , reste plus qu’à la faire comprendre connaître et l’utiliser voir la modifier dans son code si vous avez trouvé des paramètres plus parcimonieux.

Je vous invite yyy à ne pas chercher à m’empecher de m’exprimer quand cela n’en vous convient pas.


#32

Oui, mais quand je dis :

Je parle de notre conception mentale des choses ! Je pense sincèrement que nous en sommes qu’au début, que la monnaie libre à encore plein de choses à nous apprendre, qu’il y a encore des choses à découvrir et comprendre, dont une partie dans la TRĞM.

Tu souhaiterais couper court à tout ça ? Les modules d’approfondissements de la TRM n’ont rien à nous apprendre vu qu’il n’y a que l’expérimentation réelle, empirique, sur le tas, qui compte ?

Je ne t’empêche pas de t’exprimer, je dis juste que ton message est inutile à mes yeux : tu rabâche TA vérité absolue, alors que j’attendrais plutôt de toi des arguments ou contre-arguments sur le pourquoi je me tromperais. Ce que j’essaye vainement de faire juste au dessus, en te demandant si tu trouves par exemple souhaitable de couper court à toutes recherches qui ne soit pas expérimentales, empiriques, sur le tas.

C’est toi qui use de la censure en usant de la stratégie de celui qui crie le plus. Donc de la même façon, je t’invite :

Mais je suis ouvert au débat :slight_smile:


#33

Chaque conception mentale est relative à l’observateur et peut changer avec le temps qui passe.

La censure appartient à ceux qui en use, qui censure l’expression ou qui menacent de censurer.