Service et legalité

Bonjour, Je n’ai pas trouvé de sujet similaire. Nouveau venu, je n’ai guere de bien ou denrees a vendre pour obtenir mes premieres junes. J’ai donc proposé ce que je savais faire, en l’occurence un avis medical. Je me demandait si ce genre de proposition etait sujet a imposition, a declaration, URSSAF, etc… je trouverais ca totalement contre productif mais bon il faut bien en etre certain parce que mes coordonnees sont sur un espace publique desormais avec ma proposition de service…

Merci par avance pour vos reponses !

Bonjour,

C’est à votre libre choix de consentir à un impot/déclaration/taxation, libellé en junes ou en UNL quelconques. Il y a plusieurs sujets sur le … sujet :sweat_smile: et ce dernier est tout à fait instructif :

Si tu offres un service libellé en G1, tu ne peux être imposé sr cette monnaie qui n’est pas reconnue le droit français, en terme fiscale notamment.

Par contre, si tu salaries quelqu’un, tu te dois de respecter le droit du travail et les cotisations sociales si tu comptes le faire travailler dans le cadre de ce pays. Ce qui n’empêche pas que tu dépasses la rémunération minimum pour y ajouter un complément en G1.

Je ne serais pas aussi affirmatif, surtout pour une activité professionnelle.

À lire, c’est très instructif: http://choppinet.eric.free.fr/sel_orsay/appel_1.html

2 J'aimes

Instructif certes mais qui ne me concerne pas puisque je suis inscrit a l’ordre des medecins de maniere reguliere :slight_smile: Du coup je ne tombe pas sous le coup d’un exercice illegal de la medecine puisqie rien ne m’interdit de pratiquer a titre gratuit en euro une consultation qui sera finalement payée en ğ1

Je sais pas, moi je lis quand même ça sur cette page :

Procéder aux déclarations exigées par les organisations de protection sociale et par l’administration fiscale ;

Après il y a peut-être une faille que je ne connais pas et que j’aimerais bien qu’on m’explique.

1 J'aime

Salut à tous,

Alors je ne sais pas si ça va faire avancé le Schmilblick :grinning: mais il y a la vidéo de présentation de Cédric qui peut être intéressante.

Il y explique, en tant qu’entrepreneur, comment il se protège du fait qu’effectivement, la Ğ1 n’est pas reconnue en tant que devises.

Edit : Tête en l’air, j’ai oublié le lien lol, le voici :

La June dans mon entreprise

A ++

Marc

1 J'aime

Donc pour résumer, une compta en euros, une compta en Ğ1 et en cas de contrôle fiscal tous les justificatifs sont là, que les contrôleurs des impôts se débrouillent avec (et ils sont bien embêtés). On ne peut pas lui reprocher de « cacher » (ce qui est quand même l’un des principaux critères).

1 J'aime