Réseau électrique et énergies renouvelables

Alors c’est carrément hors-sujet mais je ne peux pas m’en empêcher ^^ Ça fait l’impasse sur autre chose encore le Ilek.

L’ensemble de nos clients ont une électricité 100 % renouvelable en circuit court. Lorsque vous passez chez ilek, chaque unité d’électricité que vous utilisez correspond à une unité qui a été produite et achetée sur le réseau par une source renouvelable solaire, éolienne et hydroélectrique.

Comment ilek te fournis de l’électricité quand il n’y a ni vent ni soleil ? Avec quelle énergie le train va-t-il pouvoir partir à l’heure ? Je n’en trouve nulle part notion sur leur site.

Sous leurs phrases alambiquées c’est de la compta. Ils doivent injecter sur le réseau autant de wh que ce que consomment leurs clients, même lorsque ces wh ne sont d’aucune utilité. Auquel cas, ce qu’il se passe en général pour l’Allemagne, les prix de l’électricité deviennent négatifs (on est payé pour la consommer, c’est à dire faire tourner des machines, même inutilement si nécessaire, puisqu’on ne sait pas la stocker. Écologiquement c’est un peu bizarre comme concept).

J’ai le sentiment que ces fournisseurs « green », tant qu’ils n’expliquent pas comment ils gèrent l’intermittence, manipulent leur clientèle. Sans pilotage de la consommation (par les fameux linky entre autre !), et sans stockage (techniquement improbable à court terme) ils servent avant tout à développer le gaz de Total et le charbon Allemand…

Fin du HS, faudra peut-être splitter le topic :laughing:

Puisque le réseau est le même pour tous les producteurs, j’imagine qu’un producteur n’est pas tenu de coller à la demande, donc que n’importe qui peut faire du stockage.

Les producteurs inconstants s’appuient donc probablement sur les infrastructures de stockage des autres producteurs.

Ce qui nous amène à une autre possibilité : un service de lissage cofinancé en Ğ1. Il suffit de moteurs, d’engrenages et de poids…

Normalement c’est de l’énergie à partir de biogaz.

Non mais vous n’avez pas compris du tout en fait!!

Les producteur d’énergie sont branchés sur EDF et leur revendent du KWH produit et éventuellement des certificats d’origines, et votre « fournisseur » (revendeur) vous vend du KWH avec ou sans certificat provenant d’un flux d’électron mélangé d’EDF !! (ou GRDF je sais plus, le réseau d’acheminement)

Tout le monde est branché sur le même réseau, il n’y a pas de Ilek ou autre qui te fourni du courant éolien ou solaire en fait, ce flux d’électrons est complètement noyé dans l’ensemble du réseau et pour la traçabilité il produisent aussi des certificats vert.

Mais l’électricité utilisé par le consommateur final ne sera de toute façon pas le même flux d’éléctron! C’en sera un autre, mélangé, un mix de nucléaire, de charbon, de hydro, de éolien, de biomasse (à proportion des différents ratios de techno utilisées). Le seul flux que vous contrôlez un tout petit peu c’est le flux monétaire qui par les certificat, dirige votre monnaie-dette vers le producteur vert.

Donc le seul et unique moyen d’utiliser un flux d’électron chez soi, mis en mouvement par une installation respectueuse de l’environnement est d’avoir sa propre installation.
Dès qu’il y’a raccordement au réseau super-national d’acheminement de flux d’électrons il y’a mélange des sources.
Vous n’achetez en fait pas d’électricité verte, vous acheter un certificat de provenance verte, en espérant que si tout le monde fait ainsi la production de mouvement d’électrons passera en majorité se genre d’installations dans le futur.

Ilek est producteur et fournisseur revendeur, mais pas achemineur/distributeur. Donc Ilek produit une certaine quantité de KWH en fonction du vent/soleil et le vends à EDF, et lorsque il te vend à toi du KWH il demande à EDF de t’acheminer un flux mélangé, et te revends en même en temps du certificat vert des chez eux. Donc qd y’a pas assez de soleil, Ilek te vend tjs pareil un mix énergétique provenant de partout, et un peu moins de certificat peu être (ou bien ils ont du « stock de certificat » d’avance qu’ils épuisent) mais tjs est-il que s’il devaient ne plus produire du tout du tout pendant assez longtemps, tu aurais tjs du courant chez toi, mais tu pourrait plus payer de certificat de vert au bout d’un moment…

Ils gérent pas l’intermitence, c’est EDF qui gére ca et lance ou arrête des centrales à charbon, ou nucléaire (ou encore hydro, en fait ce sont les centrales les plus facile à allumer/arrêter) pour faire face à la demande énergétique.

Non il n’y a rien de caché, il n’y a pas manipulation, vous pouvez trouver l’info, à partir du moment ou vous comprenez que le réseau électrique continental est un objet unique sur lequel sont raccordés pleins d’acteurs.
Mais après oui, en un sens, les clients sont manipulés par de la pub green washing qui fait que les gens pensent que les flux d’électrons font un chemin direct entre producteur vert et chez eux…


Pour les question d’énergie il y’a aussi la chaîne du Réveilleur qui est un puit sans fond de connaissance! :wink:

4 J'aimes

17 messages ont été scindés en un nouveau sujet : Réseau mesh et autonomie

Ben c’est la conséquence directe des EnR justement : tu dois faire correspondre à un instant « t » la demande à la production.

Le mode actuel, pilotable, fait correspondre la production à la demande via le contrôle de la fréquence du réseau.

Mais les EnR ne sont pas pilotables : conséquence directe, c’est la demande qu’il faut piloter. D’où Linky. Les matériels électriques connectés seront éteints à distance lorsque le réseau ne pourra pas vous fournir le courant. J’imagine qu’on verra apparaitre des systèmes de priorité où ceux qui ont payé plus cher sont éteints en dernier.

Sinon +1 @dig, regardez les vidéos du Réveilleur.

1 J'aime

Pour ce qui est des certificats verts, c’est une arnaque car ces certificats verts s’achètent et se vendent sur le marché de gros à des prix qui ne garantissent pas du tout qu’une quantité d’électricité d’origine renouvelable équivalente soit produite. Perso, pour ceux qui ne produisent pas eux-mêmes leur électricité, je vous recommande la SCIC Enerccop, qui ne passe pas par ces certificats verts bidons, mais achète directement aux producteurs (uniquement ceux qui produisent de l’électricité d’origine renouvelable). Ok, l’électricité du réseau est une grande baignoire, et aucun électron n’est vert. Comme lu plus haut, c’est donc bien via notre porte monnaie (bientôt en Ğ1 ?) qu’on est consomm’acteurs ! Et parmi les fournisseurs, Enercoop a le meilleur profil pour être le premier à accepter la Ğ1 et payer ses fournisseurs avec !

5 J'aimes

L’énergie éolienne est tout sauf verte ! Je vous invite à vous renseigner pour découvrir le MASSACRE éolien. (Exemple pas loin de chez nous dans l’Aveyron, avec la destruction d’un éco-système complet pour l’implantation d’un gros transformateur pour exporter la soit disant élec « verte » vers l’étranger …)

L’énergie solaire est un peu plus propre, mais il faut noter que selon le mode de production, les panneaux solaires peuvent demander énormément de terres rares (donc esclavage pour les extraire + pollution) et la plus part ne sont pas recyclable. Heureusement ,les dernières avancées ont permis de créer des panneaux bien plus clean. Il faut donc bien les sélectionner.

Ilek et Enercoop ne sont donc pas des fournisseur verts !!! C’est moins pire que EDF certes, mais Enercoop accepte l’éolien non clean, et Ilek accepte les gros projets destructeurs d’écosystème tels que les récents projets éoliens (vendu comme vert avec un bon greenwashing). Et tous deux acceptent le solaire, sans regardes sur la production et la capacité de recyclage du panneau.

Je vous conseille donc : Energie d’ici : 100% energie verte ET locale ! C’est un groupement de producteurs de barrages hydroélectriques. Pas d’éolien, pas de panneaux solaires.

Aussi ça répond à la question "Comment ilek te fournis de l’électricité quand il n’y a ni vent ni soleil ? "

Je propose ce lien, afin de faire la part des choses : https://www.greenpeace.fr/impact-environnemental-solaire/

En résumé, 90% des panneaux solaires ne contiennent pas de terres rares et les filières de recyclage se développent en Europe depuis 2007. Depuis 2014, c’est obligatoire pour les entreprises vendeuses de les reprendre, sachant qu’ils se valorisent à 94,7% (source : https://www.pvcycle.fr/recyclage/).

« Cette offre est réservée aux consommateurs particuliers des départements 01, 05, 09, 12, 31, 38, 43, 63, 64, 65, 69 et 81. »

Pour les professionnels, il ne semble pas y avoir de restrictions géographiques.


J’invite les curieux à se renseigner également sur la thermoélectricité, peu connue et pourtant très intéressante, ainsi que sur les moteurs Stirling pour tout ce qui est gestion thermique (un peu moins pour la production électrique).


Un autre site riche en informations : https://solutions-alternatives.org/

GreenPeace fait un travail de qualité inquiétante ces derniers temps, par manque de ressources, mauvaise foi, corruption, … ? Très bon exemple le guide que tu viens de proposer ou encore le guide des soit disant fournisseurs « vert » : https://www.guide-electricite-verte.fr/

" la grande majorité des panneaux photovoltaïques ne contiennent pas de « terres rares » " : FAUX ! La grande majorité des panneaux photovoltaïques produits actuellement ne contiennent pas de « terres rares, ça change tout. Ils t’expliquent que c’est remplacer par le silicium cristallin qui est recyclable et donc tout va bien … Sauf que le silicium cristallin est vraiment polluant lors de sa production, bizarre qu’ils l’aient même pas mentionné … Le fameux chiffre de 94.7 % sorti tout seul est une arnaque, puisqu’il est uniquement valable « Pour un module photovoltaïque à base de silicium cristallin avec cadre en aluminium », donc seulement une partie de la production actuelle. Pour la reprise, ils te parlent de l’obligation des entreprises (la théorie), mais pas de la réalité, la pratique : reprise parfois très compliqué, recyclage catastrophe dans certains cas, … Il y a tant à dire, je vous invite à vous renseigner plus en profondeur.

Les panneaux solaires sont réellement plus propres que les énergies fossiles ou que le nucléaire, c’est un fait. Et il serait dommage de se voiler la face pour le rendre « plus vendeur ». Alors qu’en le présentant avec ses défauts, nous laissons une grande porte ouverte pour y trouver des solutions. Solutions tant pour la création de nouveaux, vraiment propres, que le recyclage des premiers « ratés » avec notamment des terres rares.

Pour le guide des énergies vertes, il y a des debunk/ analyses à foison sur le net, en même temps c’est tellement gros …

Effectivement Energie d’ici ne propose que dans certains départements (près de la production), la région Sud Ouest étant la plus desservie. C’est aussi en cela que prend sens « énergie locale ».

Merci pour le lien sur la thermoelec, effectivement c’est très intéressant !

C’est un groupement de producteurs de barrages hydroélectriques.

Petite hydroélectrique ou gros barrages ?.. Non, parce que les gros barrages sont pas vraiment cleans non plus hein…

Sur leur site : " ENERGIE D’ICI a à cœur de promouvoir l’énergie renouvelable produite par de petites installations dans le respect de l’environnement. " " En achetant votre électricité directement aux producteurs D’ENERGIE D’ICI, vous faites des économies tout en soutenant des entreprises françaises à taille humaine. " " ENERGIE D’ICI croit au dynamisme des territoires. Depuis des années, nos producteurs associés sont présents dans les régions de France en maintenant et en développant une activité économique locale. Cet attachement au territoire est lié à la volonté des producteurs d’ENERGIE D’ICI de perpétuer une tradition de valorisation des ressources naturelles des différents territoires de France. En se tournant vers l’avenir, les territoires sont au cœur de la transition énergétique en développant un modèle français de décentralisation énergétique. "

Ce sont des petits et très petits barrages donc. Après bien sur il y a des dégâts sur la faune, souvent minimisés avec des aménagements.

@Zoriko

Les panneaux solaires silicium

  • polycristalins
  • monocristalins
  • silicium amorphe

ne contiennent aucun métaux rares, juste du silicium, justement débarrassé des impuretés (entre autre les métaux/terres rares).

Les panneaux CIS et CIGS contiennent effectivement de l’indium, du sélénium, du gallium et du cuivre … Ces derniers sont peu performants mais peu chers …