Rapport de "Le gouv" sur la monnaie

Je suis tombé il y a quelque jours sur la préparation de ce rapport, je leur ai demandé si ils comptaient aborder la monnaie-libre, demande resté sans réponse.

Ce soir je trouve le rapport et la June est abordé (si si cherchez bien en bas de la page 18).
Je me demande si quelqu’un qui aurait un peu plus d’écoute que moi auprès d’eux, pourrait faire le lien entre eux et nous.

Est-ce que ça en vaut la chandelle?

1 J'aime

Ya une feuille de route d’une trentaine de dossier dont la monnaie libre. Je suis déjà spectateur-intervenant quand ça m’intéresse, mais le responsable impose son agenda chartaliste et raille quand ça lui déplaît. Je tente de démystifier les croyances sur le modèle actuel et le modèle chartaliste.

Mon résumé est que c’est ridicule.

2 J'aime

Aurais-tu oublié de mettre un lien pour la lecture dudit rapport en pdf ou autre ? Moi je ne trouve même pas la page 1 :face_with_hand_over_mouth: :wink: :rofl:

@+ :vulcan_salute: :g1:

2 J'aime

Oups… LE GOUV — Premier rapport du comité citoyen Monnaie, avril 2021

1 J'aime

oui en effet:
Capture d’écran du 2021-05-16 13-51-36

et pire encore :
Capture d’écran du 2021-05-16 13-54-12

Ce papier est une preuve par l’experience que le tirage au sort citoyen n’est pas pertinent. :wink:
Capture d’écran du 2021-05-16 13-58-28

Comment est fait ce tirage au sort, sur quel échantillon, uniquement des « adhérents » au projet ou toute la population?
Dire que c’est pas pertinent, c’est un raccourci facile.

C’est peut-être juste que Le Gouv, qui n’est pas pertinent.

2 J'aime

ce n’est pas « le gouv » qui a écrit ce papier mais un échantillon de volontaires tirés au sort.
Le résultat est la, objectivement , sans raccourci et sans doute influencé par des tenants et aboutissants des monnaies locales.

tu as la réponse dans ce papier. :wink:

Ben si justement la question est : Est-ce que le gouv est pertinent?
Faire un rapport sans que les gens qui y participent, aient le temps, les intervenants, les infos pour rendre un truc propre, ça ne vient pas d’eux, mais de l’organisateur du rapport.
Et critiquer à la va-vite comme tu le fais, sans avoir ces infos, ça c’est pas pertinent.

Non justement au vue du papier, je me dit qu’il leur faut plus d’infos, par contre je me pose la question est ce que le gouv est un truc qui va durer, se répandre…etc et si oui alors, je pense qu’il faut les informer sur la ML. Par contre si c’est 15 personnes qui restent entre elles sans aucun aboutissement, alors non, ne perdons pas notre temps, d’où mon questionnement à la communauté, vu que je connais très mal leur organisation (juste entendu parlé comme ça).

je connais Leo Girot qui est derrière tout ça.

bein les tirés au sort ont eu de novembre à mai pour pondre ce papier et ont été influencé par les « amis de Léo ». :wink:
il n’y a aucune critique à la va vite de ma part, il y a juste un constat objectif de ce papier proprement orienté que tu refuses peut être d’operer pour tes raisons personnelles.

s’agissant de tes questionnements sur l’association « le gouv’ », c’est ici:

Non là tu es constructif, donc c’est pas le système de tirage au sort qui est en cause, mais l’environnement donc le gouv.

il n’y a rien qui est en cause ici, il y a juste à constater le résultat du travail de tirés au sort par une association.

J’ai pas mal participé au début du Gouv (bien avant les tirages au sort), puis j’ai lâché prise pour 2 raisons :

  • d’autres projets qui me prenaient tout mon temps (la raison majeure),
  • ils ne sont pas mûrs pour la monnaie libre, avec beaucoup trop de résistance et de partis pris dans tous les sens - normal, la plupart des gros intervenants sont baignés dans le système économique actuel ou dans leurs propres modèles et il faudrait arriver à tout reprendre à 0 pour arriver à quelque chose - je n’en ai pas eu la patience, et c’est parfois peine perdue tellement les idées reçues sont indélogeables, même lorsqu’elles sont pourtant totalement absurdes. Associé au premier point, j’ai assez vite compris que ça allait me prendre tout mon temps et mon énergie, et qu’il ne m’en resterait plus pour mes autres projets.

Pourtant, au moins deux des principaux initiateurs du Gouv sont très intéressés par la monnaie libre et je pense qu’ils en ont bien compris le principe, mais il n’en reste qu’un, et il n’est pas seul et doit composer avec tout cet ensemble hétéroclite qui s’est rassemblé autour de lui. Typiquement, j’ai discuté il n’y a pas si longtemps avec Anice Lajnef qui trouve l’idée de la monnaie libre très intéressante mais il reste comme avec Étienne Chouard des points d’achoppement assez irréconciliables sans faire des remises en question profondes de leur côté, ce qui n’est pas toujours évident.

Pour Étienne, c’est tous ses a priori de prof d’économie qui s’effondrent, difficile pour lui de lâcher prise avec ça : impossibilité de créer de la monnaie et donc de « réguler » la monnaie (mais il n’a pas encore compris que toute « régulation » est forcément biaisée). Et il ne voit pas non plus que, même dans une démocratie « parfaite », les décisions sont prises à la majorité et délaissent mécaniquement les minorités. Il ne voit qu’une seule issue : le chartalisme.

Du côté d’Anice, c’est très différent. Au fond, l’idée qu’il propose au Gouv est assez proche de la monnaie libre. Son obsession (justifiée !), après avoir vu les grands magnats de la finance s’approprier l’essentiel de la monnaie, est de faire tourner la monnaie et pénaliser quiconque se l’approprie. Du coup, son modèle fait de la fonte et de la redistribution « aux plus pauvres » par des taxes systématiques sur toute la monnaie - qui serait numérique et donc totalement contrôlable par une autorité - et ça ne lui pose visiblement pas de problème : il ne semble pas réaliser que la centralisation amène toujours des abus. J’ai eu beau lui rappeler que les riches se font toujours passer pour plus pauvres et récupèrent le pactole, il soutient qu’ils ne pourraient pas dans son modèle. Ce serait, de mon point de vue, du jamais vu dans l’histoire de l’humanité : des riches qui n’arrivent pas à tricher sur des taxes. :slight_smile: Sinon, il a aussi un problème avec la « monnaie attachée à l’humain ». L’un de ses arguments : ça pousserait les gens à faire plus d’enfants pour avoir plus de monnaie dans la famille (dans la lignée de la logique « faisons plus enfants pour qu’ils s’occupent de moi quand je serai vieux »). Je n’ai pas réussi à lui faire comprendre qu’en réalité c’est équivalent à de la fonte redistribuée - mais mathématiquement à égalité sans aucune possibilité de tricher.

Bref, de mon côté, je n’ai de toute façon plus de temps pour m’en occuper actuellement.

6 J'aime

C’est déjà pas mal d’en avoir convaincu quelques-uns. On touche à la base politique du problème : la ML est profondément anarchiste dans son fonctionnement et les étatistes ne le supportent pas. L’idée d’un système qui pourrait fonctionner sans autorité centrale les terrifie. Chouard, que j’apprécie au demeurant, a été incapable d’appliquer à l’économie et à la création monétaire ce qu’il préconise au niveau politique, je ne sais pas pourquoi…

3 J'aime

Aha h ! Tu m’as devancé ! Lol ! :rofl:

Merci @Tchois pour le lien ! :white_check_mark:


Je crois que @Gabriel_Lejaille est bien au fait de ce projet « Gouv », s’il veut bien nous éclairer ?..

1 J'aime

Ce sont deux sujets très différents à aborder de façon différente.

Il me semble que non : ils sont tous deux intimement liés au pouvoir et entre très peu de mains.

1 J'aime

L’économie est l’étude de la production et de la distribution des biens/services, et la politique la gestion de la vie commune il me semble. La gestion/organisation de la production/distribution me semble donc éminemment politique.

Après, effectivement, c’est un vaste champ d’étude, descriptif. Mais si on regarde la seule idéologie, prescriptive, elle peut se résumer : veut-on donner tous les pouvoirs au peuple, à chacun, ou pas ?

1 J'aime

« Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation,et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. »

1 J'aime

Tu crois que c’est pour cette raison que tous les candidats aux élections présidentielles présentent séparément d’une part le programme politique et d’autre part le programme économique.

Et chaque électeur doit alors faire la synthèse des 2 programmes ( :grimacing: ) pour voir ce qui est cohérent et trouver ce qui relève de belles promesses.

@Attilax sauve l’honneur ( :hugs: ). Synthèse Anarchiste oblige :joy: :wink:

Oui mais la clé de l’actuel système réside belle et bien dans le fameux pacte social républicain. Pacte lui-même issu du Contrat social de Rousseau. Si le pacte républicain est rompu, il n’y a plus de contrat social, et la société civile collectivisée tombe dans l’individualisme pure.

Personne n’a l’impression d’une répétition d’un scénario historique… Une sorte de « déjà vu » comme le chat noir dans Matrix 1 (un bug de la matrice) :wink:

La messe est dite :face_with_hand_over_mouth: Bon ben du coup, tu payes la prochaine tournée :joy: :wink:

@+ :vulcan_salute: :g1:

Pour Etienne Chouard (si j’ai bien compris), la constitution est le texte fondamental qui régit notre vie en société. De là découle tout un tas de conséquences sur la façon d’organiser de nombreux domaines (de la petite enfance aux décès des habitants par exemple) ; et parmi tous ces domaines, il y a celui de la création et de l’organisation monétaire. Suivant la façon dont est conçu la constitution, la façon dont peut être envisagée la monnaie peut alors être très différente. Etienne Chouard s’intéresse plutôt à mettre les citoyens dans un certain contexte qui leur permettra de concevoir la société différemment et plutôt de manière plus respectueuse de l’humain. Il ne va pas jusqu’à analyser séparément comment chaque domaine devrait être organisé. Son travail est de créer les conditions pour que les Français le fassent.
A contrario, les militants de la monnaie libre ne s’intéressent pas trop à la façon dont devrait être organisée une société où circulerait uniquement la monnaie libre. Les structures juridiques sont bien maigres du côté de la june.
On peut penser (et je le pense) que les deux démarches pourront se rejoindre le jour où les Français pourront adopter une constitution définie démocratiquement, et dans la foulée adopter la monnaie libre pour leurs échanges.