Ralentissement du nombre de co-créateurs - vos avis m'intéressent

La June demande des efforts de compréhension, des déplacements (surtout quand tu vis en milieu rural loin des pôles dans lesquels il existe plus de densité de membres actifs), l’effort de faire vivre sa communauté locale (quand il y en a une !), des efforts de lectures (voir à la télévision ses émissions ou divertissements préférés ne demande pas d’effort et cela détend), etc, etc

Oui je suis entièrement d’accord. Ma question portait plus sur le ralentissement de nouvelles entrées de membres, comme si on avait fait le tour d’un premier cercle de personnes naturellement intéressées…

3 « J'aime »

1/10 : à la louche, une personne MEMBRE de mon entourage sur 10 : s’implique et développe (fait connaitre la june à ses proches et contribue à l’ouverture de nouveaux comptes)
à 2 pas, j’ai l’impression que c’est le même ratio

1 « J'aime »

Effectivement @LaurentM et tu mets le doigt où ça fait mal. L’ami @hypericum m’en parlait récemment lui-aussi. On se comporte comme si notre monnaie était clandestine, cachée, comme si c’était une cryptomonnaie :wink: alors que c’est une monnaie libre et fière de l’être qui doit se montrer. Elle a vocation d’être utilisée pour de multiples usages, tous les jours, par tous…

Nous « recrutons » trop parmi ceux qui sont « à-part », pourquoi? Il ne faut plus se cantonner à nos cercles de gens qui quièrent un « autre-monde », il faut informer les gens normaux et diffuser la monnaie libre sans barrière. Le « premier cercle de personnes naturellement intéressées », c’est fini, il faut passer à autre chose, à une autre échelle.

2 « J'aime »

Parce que ce sont ceux qui s’y intéressent. Et même ceux-là ne finissent pas tous junistes alors les gens « normaux »…

Les gens normaux sont par définition et à cet instant non intéressés…

C’est toute la question : comment ? J’avais déjà évoqué quelques pistes notamment sur le monde associatif. Ou alors aborder le sujet de manière beaucoup plus pragmatique : par le pouvoir d’achat plus que par l’idéologie.

A suivre

2 « J'aime »

Perso, j’en parle à toute sorte de personne, car j’ai déjà été étonné, dans les deux sens.
Des antisystèmes qui refusent et trouvent ça utopique, débile et des pro-système qui trouvent ça génial :grin:.

11 « J'aime »

Ici à Montpellier il y en a qui tente de vendre un kilo de légumes pour 1000 G1. A Toulouse c’est plutôt 900 G1 un massage, 600 G1 à Montpellier, et 60 en Espagne. Avec un pareil flou dans la notion du pouvoir d’achat beaucoup de personnes sont refroidies. Manque de clarté.

Puis la dividende universel m’a été présenté comme quelque chose qui empêcherait les plus démunis de ne pas s’en sortir. Alors qu’avec la dévaluation de la G1 qui se pratique à Toulouse ou à Montpellier, ce n’est plus vrai.

Ensuite il y a des gens qui sont certifiés alors qu’ils ne proposent rien en G1.

Pour moi une monnaie qui n’a pas de valeur est une monnaie de Mickey, et ça démotive.

On vous a menti sur ce point, je pense que c’est aussi une des raisons pour lesquelles beaucoup de gens de renouvelle pas leur adhésion (parce qu’on leur a menti)

Ce qui donne de la valeur à la monnaie, c’est ce qu’on peut acheter avec, donc ceux qui ne vendent rien font perdre de la valeur à cette monnaie.

Et apprenez à compter en DUğ1 c’est l’invariant temporel introduit par la monnaie libre, continuer à compter en ğ1 c’est contre-productif.

2 « J'aime »

On vous a menti sur ce point
[/quote]

OK, intéressant. C’était lors d’un atelier jeu sur la monnaie à la Juniversité d’été au Hameau de l’Etoile.

100% d’accord.

Donc monnaie dévalué à Toulouse par rapport à Montpellier, ou encore l’Espagne. Car on achète bcp plus avec ses DU en Espagne qu’en France. Pourquoi les français ont-ils dévalué la DU? Par avarice? Par peur que l’on profite d’eux? Ou bien pourquoi?

Je pensais plutôt de manière beaucoup plus prosaïque, à savoir que ce qu’on achète par la création monétaire en junes, on l’économise en €…
De plus seul le marché donne une notion de pouvoir d’achat, il n’y a personne en monnaie libre qui oblige à dire ce que l’on peut acheter avec telle ou telle quantité de monnaie, c’est même une des libertés fondamentales de la T.R.M. .

" de s’en sortir" je suppose. Mais oui je rejoins @Maaltir c’est au mieux une mauvaise interprétation, au pire un mensonge, désolé qu’on vous l’ait présenté ainsi.
Cela étant dit quand on imagine un monde fonctionnant en monnaie libre, on est en droit d’envisager que la plupart des inégalités sociales générées par une création monétaire asymétrique disparaissant, la notion de pauvreté disparaisse avec elle. Cette vision des choses n’engage que moi et n’est en aucun cas une promesse de la monnaie libre.

Dans mes présentations j’indique toujours que le chemin sera long et semé d’embûches pour le développement d’un tel projet, qu’il nécessitera un investissement important de la part des pionniers, vous, moi etc.
Cette mise en garde je la donne par souci d’honnêteté et pour éviter les déceptions comme la vôtre. Il serait bien que vos formateurs nous lisent pour correction.

Ce ne sont pas les français (sous-entendu l’état ou je ne sais quelle collectivité) qui « dévaluent » la monnaie, ce sont des personnes isolées (ou éventuellement un groupe de personnes) qui estiment librement et avec leur conception des choses que dans leurs zones économiques respectives les biens et services valent tant ou tant. Encore une des libertés fondamentales de la T.R.M. qu’on ne peut pas remettre en question en monnaie libre.

On peut juger les prix hauts ou bas mais in fine ce ne sont que le vendeur et l’acheteur qui décident.

On dit dans la vie que tout est relatif mais en monnaie libre cela prend tout son sens. Un massage à 900 junes pour quelqu’un qui, comme vous le dîtes, est certifié depuis des années (donc crée la monnaie) sans ne jamais rien acheter, je considère de mon simple point de vue et à cet instant que ce n’est pas cher.

Je prends beaucoup de pincettes dans mes explications car il faut ici plus que jamais comprendre la notion de relativité, encore une notion sur laquelle il faut vivement insister en présentation.

3 « J'aime »

est ce qui compte c’est le nombre de membres ou le nombre de membres qui :

  • sont actifs
  • y croient

je pense que si on compte uniquement les membres qui sont actifs, qui y croient, alors on est moins et ce nombre est en quelque sorte, biaisé, ou non représentatif…ou alors c’est nous qui sommes biaisés car on regarde le nombre at non ce à quoi il correspond…

je pense qu’il y a aussi quelques facteurs qui font qu’on aurait pu avoir d’une part

  • de membres
    d’autre part,
    certains membres qui n’auraient pas du l’être…

il y a des membres qui sont, à mon gout, bien trop exigeants, et d’autres, vraiment pas assez, concernant la création de membres…

je fais partie clairement de ceux qui ont certifié trop facilement certaines personnes, mais cela a constitué un apprentissage que la théorie ne m’aurait jamais enseigné, de ce fait, j’en conclu que c’était nécessaire…
mais bon, à priori, il y avait tellement pire que moi, du coup cela me fait relativiser…
j’ai appris ces derniers mois à devenir sélectif et à organiser afin d’avoir la certitude que ce soit fait dans les règles.
j’ai aussi appris à expliquer en quoi ces règles, chiantes et ennuyeuses pour beaucoup, sont nécessaire.
aujourd’hui, en qqes minutes, et quelques métaphores, les gens comprennent mieux, non pas les règles mais leur intérêt, et sont + patients.

je pense que ce nombre va encore baisser ces prochains mois car le nombre de membres qui ont été faits à l’arrache et / ou n’importa comment ne vont pas renouveler leur adhésion, ne vont pas renouveler leurs certifications.

je considère que cela est une bonne chose…car on y verra + clair…

je pense aussi qu’il serait raisonnable de se donner jusqu’à fin 2025 voir mi 2026 car souvenez vous du temps long…

4 « J'aime »

+1 @Tchois : Les gens sont riches…
… riches de différences et aussi curieux ou bien fermés. C’est aussi cela la culture, permettre l’étonnement, l’inattendu.

2 « J'aime »

@yannt Je suis comme toi, mais je n’arrive pas à la même conclusion.
Moi aussi j’ai certifié trop facilement (que la TDC dans sa grande miséricorde me pardonne)
Moi aussi je vois ces comptes de membres désespérément inactifs…

Mais maintenant, je me contente de coller à la licence, la licence et rien que la licence… et les 4 libertés fondamentales.
Et si on veut être plus exigeant que ces textes fondateurs, le risque est de glisser vers un octroi de pouvoir ou de jugement et donc une perte de liberté.

Rien ne dit quand comment pourquoi dépenser ses junes.
On dit juste que sans économie, la monnaie n’a aucune valeur.
Alors, oui, celui qui reste inactif ne mobilise pas de flux de monnaie… mais c’est à lui de prendre conscience de cela.
Comme c’est à lui de renouveler son adhésion et de retrouver des certifications.

En ça, je suis d’accord avec toi, on y verra plus clair mais celà ne me réjouis pas car les abandons sont parfois le fait d’une mauvaise présentation, d’un excès d’optimisme… et un juniste perdu reviendra difficilement.

1 « J'aime »

oui en fait, je suis assez d’accord…

au passage merci pour ma certif assez rapide…en fait, je me suis senti intégré et j’ai eu la preuve que c’était pas réservé à un petit groupe.
on ne se connaissait pas à l’époque, et regardes ce que ça a donné…
et christian de son côté agit plutôt dans l’ombre, ça ne se voit pas mais il agit…
idem pour un certain raphael que personne ne connait mais moi et christian on sait ainsi que d’autres à lyon, que sans lui, beaucoup de choses n’auraient pas été faites…

le week end du 26 nov, il y a eu un échange avec un membre, et de cet échange j’ai compris à quel point les gens pour un certain nombre n’avaient vraiment rien compris.
j’en ai parlé avec nico de lyon, un autre membre, et on s’est mis d’accord pour faire 15 mins d’explications durant le prochain marché, qui était avant hier, dimanche 10…
et on a été dépassé par tout ce qui se passait, car il s’est passé beaucoup de choses en terme de connexions avec d’autres personnes, de discussions de projets et autre, et du coup on a pas du tout eu ce temps qu’on voulait consacrer.
et j’ai remarqué aussi un truc hyper important : les règles, ça les saoule…ils veulent juste que ça fonctionne, mais le simple fait de leur parler dividende pour acheter, ils sont largués et ne veulent pas donner d’énergie pour comprendre…
donc, face à cela, je me suis demander comment s’adapter.

ces personnes là sont digne de confiance, c’est à dire que je leur fais confiance sur la base de qui elles sont moralement et mentalement.

elles sont disposées à être guidées par nous, ceux qui savent comment faire selon chacun nos connaissances.

du moment que ce sont des humains vivants et qu’ils n’ont qu’un seul compte, pour le reste, je pense que ceux qui veulent apprendre moi et les qqes autres sommes dispos pour, et les autres qui veulent juste être guidés ben on est aussi là pour les guider, tant qu’il y aura la confiance entre nous ce sera possible…

2 « J'aime »

le souci c’est que tu guides des gens qui eux ne pourront guider personne comme un humain vivant d’ un an qui se mettrait à certifier . la licence en deux partie : creation monétaire , tdc/wot

1 « J'aime »

Voilà à mon avis des raisons de l’essoufflement :

  • Le MLO est mort
  • Matiou a lâché l’affaire
  • Les structures qui suivent à Toulouse ne sont pas aussi efficaces
  • Les personnalités et autres lanceurs d’alertes des réseaux résistants n’ont pas accroché et relayé
  • Il n’y a pas de mouvement démocratique d’ampleur qui permette de servir de tribune.
  • Peu de relais dans les médias
  • La passion n’y est plus

Sauf que ça tiens pas la route.
Les Belges, Espagnols, Portugais… et le reste de la France, ne s’appuient pas sur le MLO.
L’absence de Matiou idem, avec son ton condescendant, malgré ses connaissances, fait venir autant qu’il fait fuir (témoignage reçu).

Les médias relayent plus qu’avant, même si c’est encore trop insuffisant, il y a même eu un petit article dans Nice-matin, c’est pour dire…

Les chiffres sur mon site remonte, sur les 13 premiers jours de décembre, plus 77 membres, meilleur progression mensuel depuis août 2023 alors que le mois est loin d’être fini, surement dû aux différents événements organisé ce mois ci ici et là.

Même si ce n’est pas encore la panacée, restons confiant.

Par exemple, le gmarché qui s’est déroulé par chez moi le week-end dernier, une quarantaine d’exposant, une centaine de visiteurs, et en extérieur avec le déluge qui tombait la veille, c’était pas gagné.

Il ne faut pas voir le tableau général par un petit bout de la lorgnette :wink:

Idem l’activité de ce forum semble en baisse, alors que d’autres mode d’informations sont plus actifs (Telegram en autre).

6 « J'aime »

Pour ce qui est de Toulouse, Mathiou,…bien dommage mais constatons que la june se développe aussi ailleurs et souvent mieux qu’en France.
Il est normal que certains laissent la place et/ou soient un peu découragés

Les lanceurs d’alertes et résistants font le job et ont eu leur comptant d’emmerdes ces 3dernieres années, ne les blâmons pas.

C’est sûr qu’on l’a joué facile jusqu’à présent avec le premier cercle.
Maintenant c’est, et ça deviendra de plus en plus difficile. On s’adresse à des consommateurs. Comme dit @yannt , les règles et la TDC, ça les fait chier. Seul compte de créer des junes et acheter.

Il faut accepter de sortir du confort,
Accepter que des comptes morts se ferment même si ça fait chuter le nb de membres. C’est comme ça qu’on eduquait à mon époque.
Je fais aussi mon mea culpa car j’avais trop tendance à présenter la « june gratuite et sans efforts ».
Mais ceux qui se bougent, savent combien il faut faire d’efforts souvent dans l’ombre quand on n’est pas un dev.

4 « J'aime »

Je rebondis au propos de @Gildas concernant la capitale qu’est toulouse.

Je constate une perte de communication pour relater l’état de l’art de chaque communauté. Un bilan périodique permettrait à la fois d’éclairer les endormis de la même communauté et à la fois de dire aux autres communautés ce qui se passe. Ce type de bilan périodique manque grandement sur le forum monnaie-libre. Ce n’est pas spécifique à Toulouse, c’est pour partout.

Alors on ne sait pas ce qui se passe à Toulouse et on fabule, un peu comme pour les migrants, La France est un pays exemplaire pour les libertés, ce qui est malheureusement devenu faux. Pour ceux de loin, dont je fait partie, Toulouse est la capitale de la monnaie-libre, il y a des milliers de membres et on trouve la monnaie libre partout.

Que se passe-t-il sur TOULOUSE? Et surtout que ne se passe-t-il pas? Y a-t-il vraiment beaucoup d’utilisateurs de la monnaie-libre? Y a-t-il beaucoup de gmarchés, de production? Y a-t-il des boutiques G1? @Gildas parle de structures. Kézako? Des lieus ou bien des groupements? Si certains sont de là-bas et peuvent en toucher un mot, nous les écoutons.

Peut-être que le fait d’annoncer qu’une version 2 de la blockchain est en cours a mis en stand-by une partie d’entre nous ?
Pour moi en tout cas, cela a eu cet effet. J’ai arrêté de certifier des nouvelles personnes, car pas envie de faire du SAV sur des applis qui vont changer dans quelques mois…
Vivement la V2 et les nouveaux outils qui vont aller avec ! (Pour info, ça avance bien !)

4 « J'aime »