Qui dans ce forum sait fabriquer un ordinateur?

Qui dans ce forum sait fabriquer un ordinateur ?

4 J'aimes

Il a fait une vidéo sur l’IA et l’abolition du travail, son idée est que des IA/robots fabriqueront d’autres IA/robots. Je ne sais pas si c’est comme ça que ça va se passer, mais ça me semble une possibilité. D’ailleurs aujourd’hui nos ordinateurs ne sont pas fabriqués par des humains.

(Il aurait fallut qu’il soit particulièrement peu intelligent pour ne pas avoir pensé à cela tu ne penses pas? C’est tout de même plus agréable pour les autres si on évite le sarcasme.)

Et si je trouve que c’est idiot, que X estime qu’un avis ne vaut rien, et que Y affirme que c’est aussi intéressant à écouter que les divagations d’un alcoolique en phase terminale ? Avoir un avis sur une vraisemblance, n’est-ce pas équivalent que de considérer que selon cette même vraisemblance la Terre est plate ?

En quoi le fait d’avoir « fait une vidéo » démontre autre chose que le fait de savoir faire des vidéos ? Celui qui sait « faire une vidéo » saurait de facto « faire un microprocesseur » ou bien « éclater un Alien à la tronçonneuse » sous prétexte que la vidéo en parle ?

Voilà une affirmation qui est une vraie bombe ! C’est un avis ou bien c’est sourcé quelque part ?

Par exemple ici je vois plein d’humains partout, l’affirmation semble se dégonfler comme une belle baudruche… Mince alors…

Mais alors aucun problème! Pas un instant j’ai prétendu ou essayé de prouvé quoi que ce soit, j’ai juste voulu partager une réflexion qui m’avait intéressé. Si elle ne t’intéresse pas et ne te convainc pas, il n’y a aucun problème.

Je ne voulais pas dire que ça ne démontrait quoique ce soit, c’est d’ailleurs exactement pour ça que j’ai dit que je ne savais pas si c’était comme ça que ça allait se passer, c’était pour mettre de coté ce débat. Je voulais juste expliciter son point de vue étant donné que ton commentaire précédent m’a semblé sous-entendre (désolé si j’ai mal interprété) qu’il fallait forcément des humains pour faire les ordinateurs, je voulais expliquer pourquoi il pensait l’inverse.

Non, tu as raison, je me suis trompé, j’ai écrit trop vite. Je le reconnais volontiers, mais une fois de plus les sarcasmes sont désagréables, il n’est aucunement utile de chercher à blesser nos interlocuteurs pour faire avancer un débat.

PS: Je n’irais pas plus loin dans ce débat, à priori

1 J'aime

Moi.
Mais je ne pratique pas (plus), j’ai mieux à faire.
Je connaissais (d’à peu près bien à parfaitement bien) toutes les étapes, depuis le dopage du silicium (TP en salle blanche, etc.) jusqu’à la programmation système (en particulier les noyaux), en passant par la conception de puces (VHDL, etc.), leur assemblage, la programmation de compilateurs-optimiseurs, etc.
Et je ne suis probablement pas le seul, vu les loustics qui traînent par ici ! :slight_smile:
Pourquoi cette question ?

1 J'aime

Es-tu en mesure d’en apporter une preuve expérimentale ou bien s’agit-il d’une affirmation théorique non vérifiable ?

Ni l’un, ni l’autre. :stuck_out_tongue_winking_eye:

Comme l’adverbe « probablement » l’indiquait dans mon précédent message, il s’agit d’une conjecture de ma part, basée sur ma perception/évaluation subjective des compétences des développeurs que j’ai croisé sur les forums Duniter/Ğ1, et leur rencontre lors des RML à Perpignan.

Donc une affirmation théorique potentiellement vérifiable (suffit d’attendre qu’une autre personne formée à l’architecture système se manifeste ; et même si aucune ne se manifeste assez rapidement, cela n’invaliderait pas pour autant ma conjecture…).

Je réitère : pourquoi ces questions ? Que cherches-tu à prouver ?

PS : accessoirement, nous sommes sérieusement hors-sujet / off-topic, me semble-t-il.

Non, la vérification expérimentale du fait d’affirmer savoir fabriquer un ordinateur, n’a aucune chance d’être réalisée par la manifestation d’une personne qui clamerait qu’elle est vraie.

Sinon de témoin en témoin, il n’y aurait aucune sorte de doute à avoir sur le fait qu’il né, mort sur la croix et ressuscité, c’est du même ordre de croyance.

NB: la lecture de ce qui suit ne présente guère d’intérêt pour la vaste majorité d’entre vous !

Bon, comme l’adage dit qu’« il n’y a pire sourd que celui qui ne veut entendre », je vais moi aussi en rester là, et éviter de perdre ma vie inutilement, après avoir récapitulé l’échange :

Il y a 2 jours, Galuel, après avoir cité un msge précédent de Skeptim, pose une question simple :

À laquelle je réponds innocemment après avoir cité la question :

Ensuite Galuel cite les 2 dernières phrases de mon message, évite soigneusement de répondre à ma propre question (ce qui est discourtois, vous en conviendrez), et me demande :

Comme il n’a cité que les deux dernières phrases, à savoir une assertion et une question, j’en ai déduit que sa seconde question portait sur mon assertion, aussi ai-je répondu (après avoir cité sa 2e Q) :

[quote=« Philibre, post:16, topic:11302 »] Ni l’un, ni l’autre. :stuck_out_tongue_winking_eye:

Comme l’adverbe « probablement » l’indiquait dans mon précédent message, il s’agit d’une conjecture de ma part, basée sur ma perception/évaluation subjective des compétences des développeurs que j’ai croisé sur les forums Duniter/Ğ1, et leur rencontre lors des RML à Perpignan.

Donc une affirmation théorique potentiellement vérifiable (suffit d’attendre qu’une autre personne formée à l’architecture système se manifeste ; et même si aucune ne se manifeste assez rapidement, cela n’invaliderait pas pour autant ma conjecture…).[/quote]

Je réitère ensuite ma question (simple curiosité) et mentionne mon doute sur le hors-sujet :

À quoi Galuel répond (après avoir cité ma phrase sur l’affirmation théorique potentiellement vérifiable), faisant un bon gros contre-sens et évitant à nouveau soigneusement d’assouvir ma curiosité :

[quote=« Galuel, post:17, topic:11302 »] Non, la vérification expérimentale du fait d’affirmer savoir fabriquer un ordinateur, n’a aucune chance d’être réalisée par la manifestation d’une personne qui clamerait qu’elle est vraie.[/quote]

Notez bien l’incohérence entre la citation par Galuel de mon assertion initiale (je supposais ne pas être le seul à avoir ce genre de compétences), et sa nouvelle remarque sur une « vérification expérimentale » portant désormais sur la compétence à fabriquer un ordinateur.

Petite remarque : je sais d’expérience (cela remonte à 30 ans) qu’il est relativement aisé pour un pré-ado un peu dégourdi de fabriquer un calculateur 4 bits avec 1ko de mémoire vive en assemblant des portes logiques du commerce courant… Fabriquer un ordi simple ça n’est pas la mer à boire ! :stuck_out_tongue_closed_eyes:

Dernière remarque : je vois mal pourquoi j’aurais à justifier ma réponse initiale !
Je sais ce que je sais, et me fiche pas mal de savoir si autrui me croit ou pas : c’est son problème, pas le mien.
Et puis, quel rapport avec le sujet discuté initialement ?!?

Donc je cesse ici ce « dialogue », non pas de, mais avec un sourd, et retourne vaquer à mes occupations, avec la désagréable sensation que derrière le compte Galuel se cache en fait un projet d’IA programmée pour troller ce forum ! :laughing:

2 J'aimes

N’importe quel ado un peu dégourdi peut parfaitement assembler une carte mère, un processeur, des cartes mémoires, un écran, un clavier, une souris.

Cela signifie-t-il alors qu’il sait « fabriquer un ordinateur » ?

Alors j’assemble une fusée Space X avec sa coiffe, et voilà, je sais fabriquer une fusée.

2 J'aimes

Il me semble que très peu de choses sont possibles à réaliser entièrement par une seule personne, ni même par un groupe restreint de personnes. La conception d’un ordinateur met en œuvre une infinité de compétences autant techniques, intellectuelles, que manuelles. On peut y inclure jusqu’à l’art de cultiver l’hévéa qui permettra d’extraire le caoutchouc qui sera traité chimiquement et thermiquement ( mais qui a produit les machines de traitement et avec quelles ressources et talents mis en œuvre ?) afin d’obtenir une gomme dure qui sera confiée à un industriel dont les ouvriers maîtrisent l’art de fabriquer des joints étanches, servant à empêcher toute fuite de la machine-outil pilotée par ordinateur qui fabrique les pièces d’un des bras robot, qui grave les nano-circuits d’un processeur destiné à être un seul des très très nombreux composants d’un autre ordinateur.

La liste des professions citées, ici qui sont impliquées dans la fabrication de ce processeur partent volontairement de loin. Mais pas encore assez. Car on pourrait aussi parler des gens qui fabriquent les tenues blanches garantes de la propreté absolue indispensable à la fabrication de ces composants, ainsi que la chaîne de fabrication des ventilateurs qui mettent les chambres blanches en dépression, des fabricants de chambres blanches, des fabricants de véhicules et de carburant qui permettent la réunion de tous les composants épars, toute la chaîne logistique d’entretien des locaux, et d’alimentation des salariés … Bref, il y a un nombre incalculable de personnes qui sont impliquées dans la fabrication d’un ordinateur. Rien n’est simple à fabriquer aujourd’hui. Tout objet technologique implique une incroyable collaboration de personnes pas même conscientes de leur implication dans des milliers de choses. On a tendance à considérer les derniers maillons de la chaîne de production comme étant étant essentiels, En réalité, Ils ne sont que le coté visible.
L’essentiel est invisible pour les yeux. (normal, on ne voit bien qu’avec le cœur)

Bref pour revenir au sujet, le concept communiste libertarien, c’est super pour une communauté restreinte à son adoption, pas pour mettre en œuvre les moyens nécessaires à la production d’ordinateurs. J’en conclue une fois de plus que la monnaie devrait être un outil apolitique, indispensable pour faire de la Politique.

(Désolé je suis toujours aussi long pour exposer des concepts simples …)

Pour réfléchir sur le principe de causalité …

5 J'aimes

C’est drole cette discussion.

Je pense pouvoir fabriquer à 100% de la bière moi-meme, c’est à dire faire pousser l’orge, puis faire le malt, puis faire les levures, faire pousser le houblon, sécher le houblon.

Ensuite il faudrait « juste » que j’apprenne la poterie, pour avoir casseroles, et récipients.

Le brassage sans utiliser de thermomètre devrait pas trop etre un problème, ça se surmonte avec un peu de feeling et de méthode.

Surmontable. Le bois pour le mélangeur ok je dois savoir faire, le bois ça me connait un peu j’ai déjà fabriqué des cuillères en chene. La passoire pour filtrer aussi, treillis de fines tiges de bambou entrecroisées, juste de la vannerie un peu spécialisée, fastoche : )

Du coup, des gens vont me répondre: mais tu sais faire les outils pour le bois et la poterie qui vont te servir à faire la bière? Tu sais fabriquer le sécateur qui te sert à faire de la vannerie?

À quoi je répondrai simplement: « cool, quelqu’un peut me l’apprendre? » « en fait je ne veux pas que les machines travaillent à ma place, je suis curieux et aime le travail manuel car il fait travailler la tete et est primordial, et il est tout aussi important que le travail intellectuel auquel malheureusement on l’oppose »

Oui en dehors du problème des récipients qui n’est pas insurmontable en low-tech, les activités concernant l’alimentaire, et d’une manière générale les besoins primaires comme s’abriter, s’alimenter, s’habiller, échappent à cette chaîne de complexité. Heureusement ! Sinon comment toutes les formes animales comme végétales auraient elles put survivre si l’utilisation d’un ordinateur était un besoin primaire ?

La bière est issue de la fermentation, le récipient n’est que le moyen de l’emballer. Même sans récipient la fermentation reste un processus indépendant de l’intervention humaine. Idem pour le levain, qui est la fermentation de la farine. Le feu pour en faire du pain en sera la partie low-tech.

Comme pour faire de la bière, jardiner c’est optimiser mécaniquement le processus naturel de la Graine qui se passe sinon parfaitement de notre aide. C’est à dire germer, pousser, fleurir, produire le fruit qui laissera tomber la graine, etc. L’optimisation peut se passer de la création, qui elle nécessite une véritable addition de compétences, d’art-isana, d’imagination, et une longue évolution par stratification de ces points. Jardiner c’est optimiser donc, mais utiliser une bêche au lieu de ses mains, c’est un processus créatif, et tout de suite on commence à additionner les complexités.
La technologie ce n’est pas sale, pas plus que la main de l’homme.
Tout dépend ce qu’on fait avec.