Question du debutant sur le rapport entre G et les SEL

Merci pour l’info :slight_smile:

Ceci dit, rien ne dit qu’une monnaie libre ne puisse pas être centralisée il me semble. Nous autres libristes n’apprérierions pas forcément, mais ce n’est pas une condition sine qua none il me semble ?

Tout à fait, on peut mettre en place une monnaie libre avec un simple tableur ou une simple feuille :slight_smile:

Mais je pense que la décentralisation joue une part importante dans l’adoption de la june, car c’est une monnaie qui peut monter en charge, tout en restant sécurisée :wink: Ce que la plupart des SEL ne permettent pas.

Salut Gaudy ! Je suis contente que , á la suite de la présentation du 2 juin, tu te sentes si motivé ! :slight_smile: Donc á part Barcelone vers le 5 septembre, on a une invitation á présenter la monnaie libre á la Techparty de Madrid le 14 septembre, ( plus de 500 px attendues) Je compte bien que des membres developpeurs ou autres viennent de France ! et puis le 19 octobre toujours á Madrid , on prévoir une journée complete avec Geconomicus et probablmen ce sera Scan qui viendra ! On reste en contact :yum:

2 J'aimes

Salut Omereya! merci par ta presence a Los Portales!!!

Genial! je note les deux presentations, le 5 sept et le 14 sept a Madrid, et aussi le 19 octobre! Tu sais si on peut jouer le geconomicus avec l’hypotese d’es SEL ou des ML? Pour mieux comprendre ses difficultés par rapport au G1? j’aimerais bien pouvoir presenter le G1 un jour…

J’aime bien cette definition " monter en charge, securisée"

Si on arrive a avoir des développeurs à temps plein sur le développement et la maintenance de la june, il parait qu’on peut monter à 1 million de membres, et 10 000 transactions par jour :slight_smile:

C’est tout à dait possible techniquement de joueur au Geconomicus avec le mode troc ou le mode “SEL”. Il faut juste du temps (3h par partie). Si je comprends bien, tu voudrais lors d’une rencontre remplacer la partie monnaie dette par une partie “SEL”, afin de permettre aux gens déjà familiers du système monétaire généralement adopté par les SEL de comprendre l’avantage de la monnaie libre par rapport au système monétaire de crédit mutuel fixe utilisé dans la majorité des SEL, c’est bien ça ?

Voila! C’est ça!. Je voudrais pouvoir parler du G1 avec des membres d’autres Ecovillages en Espagne, ou des gens qui cherchent depuis longtemps dans les alternatives au systeme. ils connaissent les SEL et les ML. D’un autre côté, j’ai cette intuition de que les ML n’arrivent pas a demarrer vraiement à cause de sa propre construction et estructure, et je sens que dans le jeu on pourrait le visualiser ! Et on pourrait comprendre l’avantage de la monnaie libre para rapport aux SEL et ML!

2 J'aimes

Uauuu! J’aime ta vision en grand!!!

La revolution des la base, un a un, comme c’est passé avec les paysans et le feudalisme, et l’arrivée de la bourgoisie… : sans se rendre compte, en 200 ans, tout est bousculé et tout a changé!!

…mais maintenant on devrait le faire en 20 ans!!!

Oui en effet le Geconomicus permet de visualiser la différence entre les différents systèmes monétaires. Par contre, je ne suis pas sûr que les participants voient un avantage concret ici et maintenant à la ML en tant que telle. Par contre, la G1 a l’avantage d’être une sorte de SEL basé sur une Blockchain, donc :

  • dans lequel on peut avoir plus facilement confiance que dans un SEL classique géré avec papiers et crayons (donc facilement falsifiable)
  • décentralisé (par opposition à un logiciel comme Cyclos)
  • qui passe à l’échelle (du moins quand les développeurs n’auront eu suffisamment de temps disponible pour faire sauter les limitations techniques actuelles)

Bonjour, je suis nouvelle dans cette monnaie, alors je ne comprend pas encore tout, loin de là. Mes interrogations vous paraitront peut être saugrenues, mais j’ai besoin de comprendre. J’ai un petit poney-club en Ardèche, et j’ai pris la décision d’accepter d’être réglé en parti en June. Mais je ne sais pas comment déclarer ces recettes en monnaie libre. Si je comprend bien ce que tu veux dire, je peux déclarer mes prestations vendues en June comme je déclare des bons vacances par exemple ?

1 J'aime

Cedric, un membre qui a un commerce à Toulouse, a déclaré ses gains en junes cette années au fisc, qui lui a rétorqué ne pas être intéressé… Pour l’instant, ils s’en contrefoutent.

2 J'aimes

Bonjour, je suis bien d’accord avec vous ayant evolué dans plusieurs sels auparavant: je viens de m’inscrire à la monnaie libre (suite à un contact sur la Bretagne et de passer trois annonces d’échange. Hors, je n’ai pas encore de certification et pas de junes. Aussi, j’observe qu’on me propose (mes annonces) des junes pour les fraîs d’envoi donc c’est à moi de régler l’envoi en euros. Dans l’esprit à priori de la monnaie libre, je m’attendais au moins à une négociation pour l’envoi: il ne faudrait pas retomber dans la cupidité et on voit bien là un dysfonctionnement au détriment du débutant, non equitable, cordialement

1 J'aime

Bonjour et bienvenue !

En effet c’est un problème pour la livraison de biens : la Poste n’accepte malheureusement pas la Ğ1. :confused:

Ce n’est probablement pas de la cupidité, mais une envie d’utiliser la Ğ1 en se débarrassant du besoin d’euros. Et puis c’est généralement peu pratique de faire un virement bancaire par Internet vers un particulier.

Être payé en Ğ1 pour des timbres que vous achetez en € revient à échanger des € contre des Ğ1. L’échange est équilibré si vous accordez la même valeur aux deux sommes entrée et sortie (c-à-d que vous pouvez acheter les mêmes valeurs avec). Pour le moment un tel échange est souvent non équitable, sauf si on achète beaucoup en Ğ1 par Internet ou qu’on habite vers Toulouse (où le commerce en ML est plus répandu).

Rien ne vous empêche de négocier, le mieux est toujours de spécifier dans l’annonce qu’il y a des frais ou une partie du prix en €. :slight_smile:

Ça peut aussi être à la charge de l’acheteur : il est possible de pré-payer en ligne (en euros) et d’envoyer le coupon avec adresse à l’envoyeur qu’il doit coller sur le colis :slight_smile:

1 J'aime

Effectivement, à partir d’un SEL on peut facilement arriver à une monnaie libre :slight_smile:

Imaginons que des individus décident d’implémenter un SEL de façon sécurisé, pas forcement local, etc… . La règle d’un SEL c’est qu’un nouveau commence à 0, mais on peut passer en négatif. En général on se donne quand même une limite, genre -100 points.

Du coup le premier constat, c’est qu’à l’ouverture d’un nouveau compte membre, une personne peut dépenser d’un coup 100 points. Il ne commence pas vraiment à 0, mais à la moyenne, car vu qu’on crée 100 points par membre, la moyenne est bien de 100 points.

Le premier problème est : comment savoir si c’est le premier compte d’un individu ? Et oui, savoir si c’est juste un individu qui existe et non un faux compte ne suffit pas, il faut en plus vérifier qu’il n’a pas déjà eu un compte sur lequel il aurait reçu 100 points. Comment savoir ? Comment vérifier ?

Deuxième problème : créer un faux compte, c’est tout de suite gagner 100 points et pouvoir les dépenser. C’est impactant !

Troisième problème : que se passe t-il quand un individu part ? Il y a maintenant 100 points de trop !

Quatrième problème : est ce que des points peuvent se retrouver bloqué sur un compte ? Que doit on faire si des points sont sur un compte dont on a oublié le mot de passe, mais surtout, que peut on faire si quelqu’un monopolise les points, réduisant le nombre de points pour les échanges ?

Les SELs sont surtout apparu dans des endroits où la monnaie manque. Quand on ne peut plus échanger, ça vaut le coup de créer une monnaie. Mais si a l’usage d’un SEL je me retrouve encore à manquer de points, je recrée une nouvelle monnaie, un nouveau SEL ?

La monnaie libre répond à tout ces problèmes :

  • Vérifier qu’un individu vit, plutôt que si il s’est déjà fait un compte, est beaucoup plus simple et réalisable.
  • Personne ne commence avec une grosse somme de monnaie. Un nouveau est à la même enseigne qu’un membre depuis 1 semaine, 1 mois, 1 an, ou 10 ans… Ils gagneront tout les deux la même somme, chaque jour. L’économie n’est pas perturbé par les entrants.
  • les points disparaissent avec le temps, il n’y a donc de problème concernant les points de ceux qui nous quittent, de ceux qui on perdu leur mot de passe…
  • Personne ne manquera jamais de points : un co-créateur de DU n’a aucun incitatif à recrée une autre monnaie :slight_smile:

Tu peux réaliser mon “Atelier de création monétaire” disponible sur mon site. C’est un peu l’équivalent de La TRM pour les enfants mais sur l’aspect technique.

Le principe est d’essayer de créer une monnaie, et de se tromper. De résoudre les problèmes rencontrés et d’arriver au final à la création d’une monnaie libre. Si tu le fais, tu verras que l’on va créer un SEL en crédit mutuel instinctivement, puis corriger les problèmes pour avoir une ML.

Bon atelier !

Au niveau local, on peut toujours créer un SEL libre (SELL ?) :

Basé sur des billets fiduciaires émis par une association, ou avec un système de chèques signés (comme un document de transaction en blockchain, qui est signé)… On peut aussi faire juste un support matériel pour la cryptomonnaie.

Par exemple, pour diminuer la fréquence d’émission des billets, on pourrait émettre des billets DU post-datés : tous les Δj jours, on donne à chacun Δj billets “DU”, chaque billet étant daté d’un jour futur. On refuse d’échanger un billet post-daté, qui n’aura une valeur qu’à partir de la date inscrite dessus. On sait grâce à la date quelle est la valeur absolue du billet (ou on peut l’inscrire dessus si elle est connue lors de l’émission).