Proposition: 30 DU=salaire médian ?


#169

Mais pour qu’il y ait plus de choses en Junes; cela dépend de l’offre des personnes utilisant la June et c’est ce point que l’on souligne ici, en Occitanie; le point crucial dans le développement de la June est : “qu’est-ce que je propose en June ?”

Ce qui induit la compréhension que je ne dois pas attendre si je veux voir plus de choses en Junes mais Je dois proposer (donner, vendre, échanger) Je vois souvent que beaucoup de gens regardent vers les autres pour le futur de la June, alors que c’est l’inverse, il faut regarder vers soi…

Quel créateur (producteur, …) vais-je être maintenant avec la June ?

Vous n’avez pas à être et vous ne devez plus être “spectateur” et “consommateur”, “un tutorisé” avec la June, c’est vous le créateur et le producteur !

La question du prix ne venant qu’après cela (avec l’offre et la concurrence) et celui-ci étant tributaire du nombre croissant d’offre de production.

Alors moins de blabla, plus de production :wink:

Alors qu’allez-vous faire ? et bien sur, c’est libre !!!

P.S. devant l’engouement, un retraité boulanger, viens de construire un four chez lui, pour cuire du pain qu’il vend en Junes — et voilà… Même l’Occitanie exporte ses Junes, nous finançons des monnaies libristes d’autres régions, en répondant à leur offre de services


#170

Ça peut effectivement jouer mais ce n’est pas et de loin, le facteur qui développe le réseau économique de la June;

Le facteur est la “production” et donc l’utilisation de la June pour échanger cette production. plus, il y a d’offres Et cela ne peut être déterminé dans la Monnaie Libre que par soi-même (qu’est-ce que j’offre ou pas) Plus le sentiment de “peur” (“risque”, “manque”, etc…) disparaît et la confiance s’établit.

Le conditionnement de la Monnaie-Dette ne peut s’effacer qu’à la mesure du “risque” que le “bétail” prend en sortant de l’enclos de la Monnaie-Dette (car quand on le sort de l’enclos dans le régime de la Monnaie-Dette, c’est pour l’envoyer à l’abattoir) et ensuite gambade librement dans le pré libre de la Monnaie Libre Et cela prend un certain temps (différent suivant les individus) et celui-ci disparaîtra pour adopter un nouveau comportement lié au nouvel environnement.


#171

mentalité de compétition combinée à la peur du manque, issues du monde de la monnaie-dette, et appliquées à la monnaie libre. Ce sont donc bien des “impressions”,

En Occitanie, nous réussissons à dépasser les “impressions”; peut-être par l’exemple des “anciens” qui prennent des “risques” en faisant confiance à la monnaie libre et aux monnaies libristes. La confiance, c’est contagieux; Essayez, ça fait du bien…

et donc le réseau économique (les produits et services offerts) , le nombre d’individus dans la Toile de Confiance augmente à la vitesse de la confiance que nous avons les uns envers les autres et dans notre monnaie libre.

Et rien, n’est parfait - certains ici, ont décidés d’attendre - souvent par “poches” - ils accumulent leurs junes; bien que nous ayons fait l’effort d’aller vers leur “zone” (c’est du boulot) et plouf, rien, ils restent passifs et entre eux sans rien faire… (pour toutes sortes de raisons ou de combinaisons)

  • les zones où les gens “jouent” le jeu - ont explosé; et le nombre de produits et services va exponentiellement; on arrive à des niveaux ou à chaque apéro, il y a de plus en plus de trucs qui s’échangent sans n’avoir à organiser quoi que ce soit.

C’est devenu une habitude, on est heureux de proposer et d’y venir car on va avoir du bon temps et trouver plein de choses dont on a besoin.

Et là, ou ils n’ont pas “joué le jeu” - c’est vide… Ici, ça se voit à l’œil nu, le contraste…


#172

Oui ça rejoint ce post concernant le risque de la sortie de l’enclos qui en réalité est réciproque.
Autant pour l’exploitant que pour le bétail…


#173

effectivement aussi pour l’exploitant du bétail qui perdra sa position de dominant…


#174

Entièrement d’accord avec cela, ce n’est pas contraire à ce que je dis.

J’espère que beaucoup de personnes vendent en junes et je ne m’exclue pas de cette phrase. Pour ma part, peu dispo pour les apéros je vends plutôt par annonces. Et sur mes annonces de ventes, je suis plutôt en mode vide grenier et glanage urbain (falingfruit.org). J’ai toujours vu un lien parfait entre la monnaie libre et le glanage, et je souhaite encourager la création de gvaleurs par ce biais. C’est un début qui permet de limiter la prise de risques tout en échangeant des biens comestibles qui sont plutôt rares en monnaie libre par chez moi.


#175

Ce qui veut dire que la concurrence est aussi bénéfique

Citation

A Laval, Philippe Derruder nous a appris sur 2 jours comment gagner : Gagner ‘‘contre’’ les autres est très destructeur. Il faut donc gagner ‘‘avec’’ les autres. La concurrence est donc bonne si elle ressemble plus à une émulation qu’à une guerre. Ici, les mots clés deviennent ‘‘participation’’, ‘‘intelligence collective’’.


#176

La concurrence peut aussi être vu comme des gens qui surenchérissent entre eux à celui qui demande le moins de contrepartie pour venir t’aider :smiley:


#177

Qui dit gagnant dit perdant en face. Gagner avec les autres engendre de facto que d’autres encore perdent.

Les échanges économiques sont perçus comme un jeu (gagner sa vie etc ) chez ceux qui n’ont pas encore changé de paradigme monétaire.

(Le jeu ğéconomicus est un jeu de simulation de sociétés monétisées , c’est un jeu parce que simulation).


#178

Bonjour :slight_smile: Je suis assez d’accord avec ça, dans le monde de la monnaie dette nous avons l’habitude de dépenser la monnaie. Personnellement ce que je “vend” pour gagner de la monnaie c’est mon travail. Et aujourd’hui je ne connais pas d’employeur qui rémunère en June.

Ça serait intéressant que cette étape se mette en place ! Et non, je ne peux pas le faire étant mou même salarié. Tout au plus je peux demander à mon employeur de me verser une partie de mon salaire en june… Ça peut être une bonne idée d’ailleurs ! Je lui en parlerai :slight_smile:

Voilà, sinon j’ai déjà vendu du thym de mon jardin et j’ai proposé des cours de guitare. Mais soyons honnête, ça ne correspond pas aux besoins de bases !


#179

Toute économie a un début et un début commence toujours par petit pour grandir ensuite.