Organisation des évènements sur Rennes

rennes

#21

On se refait un autre Ğeco mi mars en essayant de rameuter des amateurs de jeux de société ?

Limite sans leur parler du tout de la monnaie libre avant la journée ; ça pourrait être marrant de voir leurs réactions à la fin du jeu :rofl:


#22

Techniquement, le prochain apéro est dans 3 semaines. Il faudrait commencer à organiser ça.

J’ouvre un pad pour organiser les volontaires de l’orga :
https://bimestriel.framapad.org/p/apero-ml-rennes-mars-2019

Pour l’instant je ne coche pas de case, je regarde où vous vous inscrivez :slight_smile:


#23

@sayhmour > Ça te dirait qu’on la fasse réellement l’affiche Platon vs. Aristote pour mettre à la fac de philo ? Je sais pas si ce sera efficace mais au moins ce sera fendard à faire :rofl:

GRAND DÉBAT

Platon vs Aristote

sur la nature de la monnaie

La monnaie est-elle une simple convention sociale, ou doit-elle posséder une valeur intrinsèque ?

RDV mardi 12 janvier -340 sur les trottoirs d’Athènes

Vous avez raté le débat ?

Refaites le match mercredi 6 mars 2019, à 19h à la Mie Mobile, et venez rencontrer la June challenger qui va démonter aussi bien Platon qu’Aristote.


#24

Pour l’apéro Lyonnais, l’asso ARA organise ça ainsi :

Nous aurons trois tables

  • L’apéro de présentation habituel, où nous présenterons la monnaie libre, et où vous pourrez poser toutes vos questions.
  • Un atelier d’installation de clients (Césium) et de création de compte membre. Apportez votre ordinateur ou ordiphone pour créer un compte membre sécurisé
  • Une table de Ğmarché, ou plus apportez ce que vous souhaitez proposer à la vente, biens ou services, faits main ou non. Il est temps d’utiliser notre monnaie

Il faudrait demander à la Mie mobile si c’est possible de s’organiser comme ça dans la salle un Mercredi soir :slight_smile:


#25

ça peut être sympa mais on ne déplacera jamais les philosophes intéressés (potentiellement) le mercredi soir. Pour la simple et bonne raison qu’il y a l’atelier de philosophie politique le mercredi ^^ Mais organiser une conférence / questions-réponses à l’UFR de philo est jouable un mercredi où il n’y a pas apéro (3/4 des mercredi quoi). J’en avais causé avec @inso hier. Faut que j’en parle aux organisateurs de l’atelier du mercredi et que je vois s’ils sont chauds.


#26

Cool.

Il faudrait trouver un angle d’attaque.

Je sais qu’en philo vous faites de la logique donc ça pourrait être pas mal de se farcir la lecture de tout le site glibre.org afin d’organiser une conf/débat sur les Ğvaleurs. On pourrait peut-être aussi faire un autre track (A3 ou flyer), avec des contenus créatifs différents et qu’on afficherait près des salles de math (je ne sais pas comment est foutu le camping de Rennes1).

Après avoir bien disserté sur les Ğvaleurs, on pourrait parler un peu du débat Platon/Aristote.

Faut “juste” trouver des gens qui se sentent les épaules d’assumer l’animation de la conf.

.

.

.

Quelqu’un ?

.

Quelqu’un ?

.

.

.

Quelqu’un ?

.

.

:joy:


#27

C’est pas tellement des logiciens à l’atelier de philosophie politique mais y aussi un atelier de philo des sciences / logique mais là il faudrait axer uniquement là-dessus ou presque. Et c’est un atelier plus professionnel, moins axé sur la compréhension par tous et sur le public étudiant.


#28

Je me demande si @Galuel se plairait a aller défendre ses Ğvaleurs dans un tel atelier :slight_smile:

Sinon quel sujet pourrait etre abordé a un atelier étudiant ? La monnaie-libre est riche de potentiel philo je pense, mais il ne me semble pas qu’on les ai jamais formalisé nulle part.

De tête je pense à :

La symétrie des droits inter-générationnels : les droits qu’ont les morts sur les vivants, comment les libertés doivent être conçues pour être cohérentes avec le droit des vivants de faire des choix et de remettre en question ce qui a été choisi et réalisé par ceux qui sont partis. Angle d’explication concentré sur la monnaie pour garder un échange cadré. Quelques références du site creationmonetaire.info :

Le constructivisme : La politique constructiviste estime qu’il existe des choses qui sont vraies de manière absolue, qui ne peuvent pas dépendre du point de vue de chacun. Le cas le plus évident étant la valeur-travail : puisque la valeur est créée par le travail, toute valeur qui ne seraient pas générée par un travail “visible” ne serait pas observée ni mesurable. La conséquence est une société qui oblige ses membres à produire en fonction de ceux qui décident de ce qui est et ce qui n’est pas du travail (problème du chômage, de l’emploi, des personnes au foyer, etc). La démonstration de l’existence des Ğvaleurs permet de sortir de ce constructivisme et d’accepter que certaines valeurs seront à jamais non décidables, hors de notre portée individuelle.

Le public peut avoir du mal a entendre cette problématique du constructivisme, ça remet en question beaucoup de chose dans la politique française, sur tous le panel politique, des marxistes aux conservateurs. C’est un débat sensible, la valeur…

Bon ceci dit, j’aurais pas les épaules pour porter ce débat philo, mais ya surement quelquechose à en tirer :slight_smile:


#29

C’est clair que c’est lourd à porter. Tellement subversif.


#30

Quel sujet ? Je pense qu’une présentation générale et claire de la monnaie libre ça prend un peu de temps et ça fait déjà un bel exposé. Après, on peut développer sur quelques points de philosophie en particulier avec des questions traitées plus spécifiquement comme : “Monnaie et liberté” ou “Monnaie libre et temporalité”, des choses comme ça.

Ce ne sont que des idées lancées comme ça hein :stuck_out_tongue: Vu que je n’ai pas encore causé aux organisateurs de l’atelier (que je verra demain soir).


#31

Pour le mois de Mars, l’apéro devrait de toute façon se concentrer sur les 2 ans de la Ğ1 comme thème. :slight_smile:


#32

Les Ğvaleurs.

C’est tout ce qui tourne autour du fait qu’on ne peut pas connaître les valeurs en train d’être créées dans l’économie. Stéphane Laborde explique que, par définition, on ne peut pas financer l’innovation, car une invention, au moment où elle est en train d’être inventée, n’est connue que de son seul créateur. Il en parle dans la conférence suivante, à 30m03s :

https://youtu.be/PdSEpQ8ZtY4?t=1800

Il semble donc absurde qu’une banque crée de l’argent pour une entreprise qui voudrait “financer l’innovation”.

Ces questions semblent être dans l’air du temps, car il y a une étude qui est sortie récemment à ce sujet :