Organisation autonome décentralisée

Un jour j ai essayé de vous parler de ça .

Est ce que notre monnaie pourrait nous permettre de nous emanciper du politique.

c’est ma question.

Les DAO sont un concept qui est implémenté dans les Blockchain supportant les « smarts contracts » (les contrats intelligents, ça ne veut rien dire, mais ça pète…).

Pour supporter les « smarts contracts », le logiciel qui gère la blockchain doit être capable d’exécuter un code (le code du contrat) contenu dans la blockchain ou référencé par une empreinte dans la blockchain.

Le projet Duniter ayant pour priorité de réaliser une monnaie libre, n’a pas implémenté cette fonctionnalité.

Quand à « s’émanciper du politique », je ne sais pas, je ne comprends pas la question.

2 J'aimes

Non. Pour cela il faut vivre en ermite, loin dans les forêts de Sibérie. Et même ceci est un acte politique.

En revanche, il est certain que les rapports de pouvoir changent si chacun.e crée sa part de monnaie et ne dépend pas d’entités tierces pour cela.

1 J'aime

s’organiser en société = faire de la politique

Tu voulais vraisemblablement dire « politiciens » (personnes dont le métier est la politique et de fait qui tendent à en avoir l’exclusivité).

Si Duniter ne permet pas de faire des smart contracts, il fournit toutefois la TdC, outil indispensable pour une telle organisation. Le système de consensus politique pourra donc être extérieur à la monnaie tout en se servant de la TdC.

1 J'aime

TdC?

Oui je parlais bien du politicien.

Et j’ imaginai un projet comme bitnation, mais Libre, et opensource. Ce projet bitnation me semble trés interessant, mais surtout trés inquietant, parce que bitnation n’est disponible que sur de OS proprietaires, et j’ai l’impression que cela deviendra un futur gafam de la blockchain.

L’idée serai de devancer ce type d’organisation en proposant une alternative Libre.

Mais bon ja i toujours des belles idées, qui ne reste que des idées. Faute de savoir coder.

Salut

Toile de Confiance

Je crois comprendre ce que tu veux dire, il ne s’agit pas de se passer de la politique, mais du politique, à savoir confier la chose politique à des humains faillibles et corruptible. Les DAO sont sur ce point une avancée car les règles établies pour cette organisation sont gérées par un système informatique qui ne se fera pas manipuler par des discours… Le problème est que l’organisation à « programmer » contient en elle des choix politiques à prendre un départ, tu ne programme pas pareil une démocratie ou une anarchie par exemple…

Donc la réponse est non, pour plusieurs raisons :

  • la blockchain DUniter n’est pas prête, comme expliqué par @vit
  • utiliser une autre blockchain avec smart contract est impensable pour le moment
  • la communauté ML est trop disparate pour se mettre d’accord sur une organisation à suivre

c’est fort dommage. avez vu regardez un peu ce que propose bitnation?

J’aime beaucoup l’idée d’une nation libre! Dont on pourrait devenir membre par choix, et non par droit.
Il faudrait commencer par écrire une constitution. Et pour cela il faudrait voir ce que font Etienne Chouard et ses « Gentils virus ».
Après seulement il faut voir si cela peut se coder dans une blockchain ou autre.
Mais tout cela n’a rien à voir avec la monnaie libre! Même si la toile de confiance est une bonne piste de réflexion pour enregistrer les membres de cette nation libre.

1 J'aime

¯_༼<O͡:wavy_dash:o>༽_/¯ La June s’échange sur ScuttleButt ! :spider_web:

rassemblement

Bah c’est surtout l’idée d’une nation sans frontiere terrestre, une nation décentralisé, qui aurai pour ‹ constitution › les valeurs qu’y mettent ses citoyens.

Idée de prospective imaginaire : je me verrai bien créée la nation des 'Muraillers de la pierre sèche" , on pourrait venir de territoire physique différents, mais on aurai tous les mêmes valeurs sur les bâtiment en pierre sèche. Notre constitution pourrai être très simple.

-Les pierres doivent êtres calées sur leurs 6 axes. -le pose en délit est un délit. -Le fruit doit être proportionnelle à la densité de la pierre et à la hauteur du mur. -etc… On pourrai imaginer des contrats qui reposerai sur la confiance qu’on accorderaient aux bâtisseurs, pas seulement selon leurs popularité, mais selon leurs expérience, selon un mode de notation qui engloberais la qualité des œuvres, leur durabilité, la vitesse d’exécution du chantier, le coût final, et autres à déterminer entre nos citoyens bâtisseurs, (pas seulement un ranking management idiot basé sur des étoiles.) on pourrai avoir notre prope monnaie qu’on apellerai , je sais pas moi, le gravier. Pour rebondir sur notre monnaie libre à nous, notre nation pourrai avoir comme constitution notre charte de la monnaie libre.

c’est un exemple, je n’impose rien de ferme et définitif, tout est à imaginaire. cela pourrai autant être la nation du nems traditionnel, ou celle de la bière de brasseur…

L’idée étant que ces différentes nations puissent communiquer et échanger des contrats entre elles, ou non.

Moi citoyen brasseur je commande 15 mètre linéaire de mur de soutènement à la nation des murailler, nos monnaies sont différentes, mais basée sur la même technologie, nos valeurs de nation sont différentes, mais nos contrats basé sur la même technologie.

Un conflit ? pas de problème , la nation des juristes, celle des assureur, celle des organisateurs territoriaux est la pour signer des contrat et rendre viable, l’assurance de mon œuvres, la garantie d’être payé, l’adéquation avec le territoire etc… Se passer du politicien donc, et du systeme tel qu il existe déja.

Mais le fait est qu il existe déjà des ‹ entreprises › qui se positionne sur ce ‹ marché › Hé oui ça fait beaucoup de gros dans une seule phrases.

j’emet l’hypothèse que si on n’en s’en empare pas en même temps qu’eux, on risque de subir le dictatorat de ces futurs gafam du smart contract.

Bon tout c’est encore un peu confus , même dans ma tete ( surtout dans ma tete) mais j’imagine qu il y a du bon la dedans, et je suis venu en discutter.

Moi je rêve carrément d’une nation ayant sa place à l’onu, et au Gxx.
Qui élirai ses représentants au jugement majoritaire.
Qui voterais ses lois de la même manière.

Un nouveau pays en fait! Ouais je rêve!

Commençons par nous décentraliser pour vivre cette nouvelle organisation…

¯_༼<O͡:wavy_dash:o>༽_/¯ La June s’échange sur ScuttleButt ! :spider_web:

Rien ne vaut l’expérience pour ressentir ce que la pensée ne peut imaginer… encore…

1 J'aime

la centralisation est économique avant d’ être politique, la décentralisation ou globalisation idem

Vouloir rassembler tout le monde sur une seule plate-forme, une seule « nation », n’est-ce pas une forme de centralisation ?

Vouloir rassembler tout le monde sur une seule plate-forme, une seule « nation », pour obéir à des lois, et donc à un pouvoir, n’est-ce pas réinventer le principe de l’état ?

Ne confondez pas la technique « décentralisée » permettant la résilience, et l’obéissance à une loi unique (constitution) donc à un pouvoir. Les démocrates ne comprennent toujours pas que la méthode (le vote) est accessoire par rapport à ce qui est voté (toujours un pouvoir).

Vous voulez vous libérer ? Soyez misarchistes, pas démocrates. :wink:

3 J'aimes

J’ai pas trouver la définition de misarchiste! En même temps quand je cherche la définition d’anarchie, je tombe sur une définition fausse de mon point de vue. (Toujours cette confusion entre anachie et désordre ou chaos)

Moi je ne voulais pas une seule nation, je rêvais juste d’une nation que l’on pourrait choisir. Il pourrait y avoir plusieurs nations avec des lois différentes, des constitutions différentes, et même partir d’une constitution identique et avoir des lois différentes.

Je pense que pour faire société, pour vivre en communauté de façon agréable il faut avoir certaines règles ou conventions en commun. ( Par exemple pour interagir avec un inconnu on commence par dire « bonjour » ou « excusez moi » mais pas par un coup de massue sur la tête, cette règle n’est pas écrite, mais est généralement respectée… ) Sans cela je me sentirais dans une insécurité totale et pas du tout libre.

Oui. je n ai pas encore exploré, mais ça rentre bien dans un mode de fonctionnement corrélé aux idées que j ai en tete.

Non je ne souhaite pas recréer un état, mais une nation, ce qui est très différent. Pas non plus un état nation, mais une nation dont les frontières sont les valeurs morales.

Je suis aussi très déçu de la définition de l’anarchie qui selon moi implique que deux concept soi liés, la liberté et l’égalité, la liberté pour toustes et l’égalité pour chacun-une. Des privilèges pour personne.

1 J'aime

https://mixitconf.org/2019/the-internet-in-2030

https://staltz.com/a-plan-to-rescue-the-web-from-the-internet.html

en attendant que la G1 soit déployée et disons autonome , il ne peut y avoir de décentralisation politique car comme je l’ ai dit , les gouvernances centralisées ne sont que la face apparente d’ une économie centralisée. sans décentraliser la monnaie, pas de vraie politique décentralisée, c’ est mécanique. ex; les taxes, la coercition, la justice et toute forme de pouvoir non goupusculaire, tourne autour des créateurs monnétaires.

ps/ ce qui n’ empeche pas d’ y penser tout de même !

1 J'aime

Et du coup qu’est ce que tu ne comprend pas dans ce que j’ennonce ou dans ce qui est ennoncé dans dans la bitnation? Je ne vois pas ou la centralisation, alors explique moi sitlteplait.