Monnaie Libre sur la chaîne YouTube ThinkerView


#22

Non, moi je dis qu’on “aide” Stéphane à vider un magnum de sky, et on l’envoie à thinkerview…


Petits conflits inutiles, non-productifs, et rébarbatifs
#23

Tu fais référence à quelque chose qui s’apparente plus à de l’humour qu’a une forme d’aplomb de soldat bien trempé… Je voulais profiter de cette occasion pour faire référence directement aux retours plus interrogatifs qu’accusatoires que j’ai eu au sujet de la TRM et son monde. Maintenant, j’étais aussi là pour découvrir tout cela et depuis je pense avoir mieux compris l’enjeu. Je comprend aussi bien les postures d’égo de chacun.

Simplement, quand j’attends à répétition “On est pas là pour débattre, on est là pour parler TRM et point barre”, bah ça ne me va ni à moi, ni à personne en faite ça … On peut défendre et militer pour quelque chose tout en restant ouvert au débat général, je sais pas …


#24

Tu peux parfaitement avoir un cursus où 30 matières différentes sont enseignées, vouloir tout étudier, poser et répondre à des questionnement sur les 30 pendant le seul cours de mathématiques, au seul professeur de mathématiques est parfaitement idiot et vain, comme il est idiot et vain de vouloir faire porter ses problèmes à comprendre l’art de la caligraphie enseignée dans les 30 aux problématiques soulevées et expliquées pendant le cours de chant, au professeur de chant.

Ce qui ne signifie pas que celui qui enseigne les mathématiques ou le chant n’ait pas les capacités d’enseigner par ailleurs le Kung Fu ou les greffes de pommier dans un contexte montagneux.

Quant à celui qui ne sait rien mais prétend vouloir tout apprendre de tout au même lieu et avec les mêmes interlocuteurs, que penser de ses capacités à ne comprendre bien ne serait-ce qu’une seule chose ?

Aussi l’homme avisé ne se rend pas dans un enseignement de mathématiques, à l’heure où l’enseignant donne un cours de géométrie, pour lui demander si les licornes n’ont pas la possibilité de faire le tour de la Lune en moins de temps qu’un mamouth.

L’homme avisé qui respecte la liberté d’autrui se rend au lieu et à l’heure d’un événement pour participer de cet événement, et ne se perd pas dans l’infini du tout et du sans but.


#25

La chose est là: Tu considères que parler de SME et parler de TRM et parler de SEL c’est comparer un cours de géométrie et la capacité d’une licorne à faire le tour de la Lune en moins de temps qu’un mamouth et l’affection que peut ressentir une mante religieuse pour pour un poney.

Hors on parle la bien de systèmes de comptabilités mutuelles différents, qui peuvent être comparés. De plus, nous n’étions pas pendant “le cours de math”, mais bien à la pause déjeuné à ce moment là… Je ne vais pas alimenter plus de rhétorique qu’il n’y en a déjà …

Ne penses-tu pas que la Ğ1 pourrait être considéré par tous les acteurs de l’économie social et solidaire ? Que tout ça ne s’inscrit pas dans un intérêt collectif ? Pour cela il faudrait pouvoir communiquer avec eux, c’est la base.


#26

Non. Il ne s’agit absolument pas de “système de comptabilité” il y a ici une profonde incompréhension sur 1°) la nature d’une théorie (qui n’est pas un système de comptabilité) ainsi que sur 2°) la nature d’une monnaie (qui n’est pas non plus un système de comptabilité).

J’insiste sur le fait, que lorsqu’un vient à un événement c’est pour participer de la nature de cet événement, et à minima concernant les RML, il s’agit du développement d’une monnaie libre, devenue Ğ1 depuis les RML9. Et en effet j’insiste sur le fait que si on ne comprend pas déjà 1 seul sujet et qu’on veut discuter de 2, 3 ou 10 sujets, c’est une démarche qui ne débouche sur rien à part agiter la langue et brasser du vent.

Quand à celui qui maîtriserait la compréhension minimale de 2, 3 ou 10 sujets et voudrait approfondir la comparaison que l’on pourrait réaliser entre eux, il reste parfaitement libre de monter un événement où ce thème sera abordé, oui, c’est tout à fait possible, et cela sans nuire une seule seconde à ceux qui se concentrent sur 1 seul en un lieu et un temps donné.

Par exemple des développeurs de Duniter/Ğ1 n’hésitent pas à aller aux RMLL (Logiciels Libres) pour présenter leurs propres travaux, mais aussi échanger et discuter autour des autres logiciels libres, car les RMLL se présentent très exactement sous cette forme.

Il y a eu ainsi plus de 5 conférence données sur la TRM/OpenUDC/Duniter par plusieurs intervenants, dont plusieurs ont été filmées et mises à disposition, ainsi qu’à des Ubuntu Party, et cela sans imposer à ces événéments de ne pas être ce qu’ils sont et en respectant à la fois le fond et la forme de ce qu’ils sont, évitant ainsi de nuire en réalisant ce qui n’aurait pas été en adéquation avec eux.

Non.


#27

Ok j’ai un peu de lecture et compréhension de cette article avant d’en faire un retour :grinning:

Ok tout est dit.


#28

Exercice: Qui peut me synthétiser en maximum 3 phrases simples “Pourquoi une monnaie libre n’est pas un système de comptabilité mutuelle à un instant t ?” En se basant sur cet article: http://www.creationmonetaire.info/2015/10/unite-de-mesure-01-et-comptabilite.html ?

Étant un connard ne comprenant pas la compréhension minimale de ce sujet, je n’ai pas compris la conclusion de l’article:

"La TRM démontre alors rigoureusement, qu’étant donné que seul l’homme est juge de toute valeur économique, une valeur économique fondée sur l’homme, munie ainsi d’une propriété d’invariance dans l’espace-temps humain pour tout « t », est non seulement possible mais que sa forme est unique. Elle est nommée « monnaie libre » parce qu’aucun homme qui choisit de coproduire cette valeur de référence n’a de privilège sur les autres hommes, ni dans l’espace (symétrie spatiale) ni dans le temps (symétrie temporelle), tous vivant une même durée de vie moyenne, les nouveaux entrants remplaçant les sortants.

La contraposée est que toute autre valeur économique utilisée comme fondement d’une unité de mesure qui se voudrait « commune » et n’ayant pas cette forme unique, produit des nuisances dont la mesure est égale à la somme différentielle (ou intégrale) sur l’espérance de vie humaine, des écarts de production de cette unité de mesure dans l’espace. Laquelle nuisance est une cause qui a pour conséquence des effets visibles et mesurables sous la forme d’insurrections, révolutions et guerres, et dont une période fondamentale est l’espérance de vie humaine ev (ou sa fréquence 1/ev)." Galuel

Merci de votre aide ^^


#29

Un système comptable consiste par exemple en une machine qui réalise des mesures, les notes, et les traite, pour fournir en sortie une comptabilité.

Cela ne dit rien quant à l’unité de mesure que la machine va utiliser.

Par exemple une même machine va réaliser la comptabilité de l’eau qui coule d’une cascade. Elle peut peut compter en molécules H2O, ou bien elle peut compter en pression / cm² / unité de temps.

Si cette même machine utilise la même méthode sur Terre ou sur Mars, avec une même mesure en molécules H2O, elle n’aura pourtant pas la même mesure en pression / cm² / unité de temps, et obtiendra des comptabilités tout à fait différentes pour une même unité de mesure en pression / cm² / unité de temps.

Ce qui suffit à comprendre que compter et unité de compte ne sont absolument pas la même chose.


Petits conflits inutiles, non-productifs, et rébarbatifs
#30

Mouais, je comprends là très bien la notion de relativité basé sur des référentiels différents, mais je ne comprends pas pk “Comptez une équivalence de nos échanges grace à un substitut de valeur” et “Comptabiliser nos échanges grace via un référentiel commun” n’est pas la même chose.


Petits conflits inutiles, non-productifs, et rébarbatifs
#31

Le référentiel n’est pas non plus l’unité de mesure.

Si on reprend l’exemple précédent, la machine exerce une comptabilité (elle sort un bilan, un log de mesures traités, un tableur sous une forme “X” ou bien “Y”, X et Y sont alors 2 systèmes comptables).

Elle le fait soit sur Mars, soit sur Terre (référentiel).

Elle le fait soit en H2O, soit en Pression / unité de temps (unité de mesure de référence).

De la même façon on peut :

  • tenir une comptabilité en partie double, ou en bilan linéaire (2 formes de comptabilité), ou encore une autre forme de comptabilité
  • Compter en bananes (unité de mesure)
  • Compter à la Guadeloupe ou au sommet de l’Everest (référentiel) où le prix relatif de la banane n’est pas du tout le même, et n’évolue pas de la même façon.

On peut donc changer l’un des trois indépendamment des 2 autres.


#32

Ok je pense avoir compris. C’est donc simplement le terme de “comptabilité” qui ne fonctionne pas, car là où dans un SEL, il y un suivi des échanges, des bilans comptables ect, ici on ne parle que de l’unité de mesure ğ1 et le référentiel DU ?

L’outil monétaire n’est donc un système comptable en soit. Mais disons alors que chacun de ces systèmes on pour fonction commune d’être subtitu de valeur. Il peuvent donc être comparés, simplement.


#33

Il vaut mieux parler précisément de “valeur économique de référence” ou “unité de compte” ou “unité de mesure de référence” concernant Ğ1 ou DUĞ1 (qui sont deux unités différentes).

La monnaie au sein d’une économie est la valeur économique de référence, l’unité de mesure commune. Quant à la mesure elle s’effectue lors d’un échange, tout échange est en fait une mesure, et d’une mesure répétée une bonne quantité de fois, on sort un prix moyen, lequel peut avoir une certaine stabilité ou pas, selon cette unité de mesure précise, et si l’on change d’unité de mesure ce qui est stable dans l’une pourra apparaître instable dans l’autre et inversement.

Ces points sont décris dans la TRM, abordés plus pratiquement dans le module Galilée et le module Yoland Bresson, et explicités aussi dans cette conférence à L’Ubuntyu Party de 2014.

Toute valeur économique peut être choisie comme substitut de valeur, et sa fonction de substitut de valeur peut être en effet comparée aux autres.

Par contre toute valeur économique n’a pas a-priori de propriété d’invariance. La TRM démontre qu’il n’y a qu’une seule forme invariante, pas 2, pas 3, pas 10, une seule.

Ce qui est toute l’essence de la TRM c’est d’avoir établi la démonstration de ce résultat.

Le projet Duniter/Ğ1 et les RML Duniter/Ğ1 ont pour objet unique le développement, l’adoption et l’utilisation de Duniter/Ğ1 et donc l’étude de la forme d’une monnaie libre, le développement d’une valeur économique Ğ1 qui prend cette forme, ainsi que les outils qui en permettent l’utilisation.

Pour faire autre chose, comme comparer ceci avec cela, parler du développement d’un marché de cornes de Licornes en Ğ1 ou en autre chose, ainsi qu’une infinité d’autres sujets qui sont autre chose que cet objet unique, il convient de développer d’autres événements, en d’autres lieux ou d’autres temps.

Simplement.


#34

Non car les systèmes ne sont pas l’unité de valeur elle-même, par exemple Duniter n’est pas la Ğ1, ou encore le SME ne s’échange pas mais permet la productions d’unités qui elles s’échangent.

Ce ne sont donc pas les systèmes qui s’échangent, mais l’unité produite par eux.


#35

Merci galuel c’est très bien dit, j’ai bien compris :slight_smile:

Tout à fait, mais là où on ne semble pas encore tout à fait d’accords ou du moins bien au claire (pour moi), c’est la place de ce forum et plus largement de la communauté monnaie-libre.fr

Détacher cette communauté de Duniter directement est l’occasion d’ouvrir les débats, les échanges et les sujets abordés à des notions justement plus larges que l’aspect technique Duniter/TRM, en mettant au centre LES monnaies libres (dont la ğ1 est la seul en production actuellement mais cela changera certainement avec le temps), leurs utilisation, la compréhension fondamentale que les gens s’en font, mais aussi les moyens mis en place par chaque groupe, de manière anarchique et acentré, le contexte dans lequel cela ce place, de manière à ce que chacun puisse s’entraider sur le développement du réseau ğ1 et autre ML :slight_smile:

Donc parler de Tout et en débattre ici est pour moi le lieu et le moment parfait et on invite chacun à faire cela. Simplement. On pourrait notamment parler de systèmes comptables pour la ğ1, d’outils extérieurs, ect ect

Bref je tourne en rond là j’en arrête ici je pense qu’on se comprends et c’est bien. Merci de t’es éclaircissements @Galuel ça peut te paraître basique et répété des milliers de fois, mais c’est rare que ce genre de chose soit dit aussi simplement habituellement, je trouve (suis un peu con et long à la détente moi, il me faut des mots simples que je comprends ^^)


#36

C’est bien ainsi.


#37

On pourrais rajouter cette video, mais encore une fois, l’allusion est très courte


#38

Aidez le quidam qui n’a que 24 heures par jour : à quelle minute, parlent-ils de la Monnaie Libre ?


#39

De mémoire c’est juste l’intervieweur qui l’évoque.

Ils ne doivent pas la connaître à mon avis.

A l’époque en tout cas.


#40

Ça y est, j’ai trouvé : c’est à 49:38 c’est l’interviewer qui dit “Duniter, Gé-Un, ça vous parle ?” et l’autre gars qui dit “ah oui comme le Léman” et qui cite ce qu’est le Léman. Qui n’a rien n’a voir avec la Monnaie Libre (C’est une MLC) Donc le gars n’a rien compris sur ce que l’interviewer a dit et ce dernier n’en dit rien d’autre.

Peut-on considérer que si on fait allusion à la Monnaie Libre de façon si indirect et courte que la vidéo n’est pas une bonne référence de vidéo parlant de la Monnaie Libre ?

Et effectivement, Ils ne doivent pas connaître de quoi nous parlons ici sur ce forum :wink: