Monnaie libre Ğ1 secte?

Tout d’un coup, je trouve que « membre », ça fait secte … :thinking: :roll_eyes:

Être membre = être sectaire :face_with_raised_eyebrow: ? Quand même pas…

Rappel :

@+ :vulcan_salute: :g1:

1 « J'aime »

Quand on est membre d’un club ou d’un collectif, on est dans une secte?

Je trouve que ce mot est de plus en plus mal employé et surtout à la légère, avez vous ne serait-ce qu’approché une secte pour comparer la ML à ça.

1 « J'aime »

Appel aux membres présents de la secte phonétik:wink:

Cela me rappel celles et ceux qui confondent un réseau développé par affinité et un réseau développant les discriminations : Deux choses bien différentes et pourtant certains font encore l’amalgame.

@+ :vulcan_salute: :g1:

1 « J'aime »

Sans parler de ceux qui entretiennent la confusion entre Libre et OpenSource. :scream:

1 « J'aime »

Dans un autre sujet, j’avais justement rédigé un message relativement bien documenté à ce propos :

Pour résumer :

Selon Richard Stallman, la différence fondamentale entre les deux concepts réside dans leur philosophie : « l’open source est une méthodologie de développement; le logiciel libre est un mouvement social. »

Il y aurait donc :

  • La :g1: qui est une monnaie libre car elle respecte les 4 libertés fondamentales de la TRM, dérivées du logiciel libre. Sur ce point : La :g1: est une cryptomonnaie P2P basée sur le logiciel Duniter. ( Ğ1 — Wikipédia )

  • La monnaie libre, car à la base, elle est aussi libre de dettes dans sa co-création monétaire originelle (DUğ1).

Je commence à comprendre ( :raised_hands: ). Après un an, c’est pas trop tôt ( :yum: :partying_face: ) : Je comprends vite, mais il faut m’expliquer lentement…

Donc dans 6 mois, j’ouvre ma propre banque Open-Source en ligne, pour distribuer de la monnaie libre de dettes. Le business modèle reste viable. :partying_face: :rofl: :wink:

@+ :vulcan_salute: :g1:

J’ai frôlé une secte … sans l’avoir vu venir.
Cela a été difficile de sortir de l’emprise qui commençait à peser sur moi.

Pour la Monnaie Libre, les concepts et paradygme sont tellement différents de ce qui est inculqué à toute notre société par l’éducation nationale et le pouvoir en place que nous devons nous méfier des apparences.

Un autre exemple que je connais depuis 30 ans : Richard Matthew Stallman qui se dit le « Pape du Logiciel Libre » et dont la licence GNU dans toutes ses exigences est à mon avis la grande force de ce mouvement d’idée et de réalisations libératrices.
Ce personnage est très controversé, y compris dans le milieu libriste.
Certains se demandent s’il n’est pas contre-productif.
Vu par le manant, Madame Michu, c’est encore plus compliqué.

Donc, attention à ne pas nous caricaturer, par exemple par des G à gogo.

2 « J'aime »

bonjour philsfree, la secte à laquelle vous participez sans vous en rendre compte est la secte de la monnaie dette ( dont les membres utilisateurs suivent la doctrine instituée de facto par ses créateurs).

A contrario la monnaie libre ne peut pas être une secte puisqu’elle n’est associée à aucune doctrine ni à une pyramide monopolistique de type ponzi.
La monnaie libre respectent 3 éléments fondamentaux :
-un cadre axiomatique de 4 libertés économiques
-une equation DU(t+1)=DU(t)+c²(M/N)
-et une licence Duniter Ğ1 de sa toile de confiance (autrement dit toile de reconnaissance pour ceux qui l’ont lu et dont c’est le sujet de discussion ici)

2 « J'aime »

Éléments qui tendraient à rapprocher la ML d’une secte :

  • fondée sur une théorie qui n’est pas ou très peu reconnue ailleurs
  • promet d’améliorer des choses
  • fondateur restant leader symbolique et énigmatique
  • rejette le cadre de pensée contre lequel elle s’est créée
  • présence dans quelques médias douteux
  • quasi-absence d’études scientifiques rigoureuses sur ce thème

Éléments qui tendraient à éloigner la ML d’une secte :

  • critique abondante de la ML et de ses « représentants » par ses membres
  • veille d’information et de documentation sur des solutions « concurrentes »
  • organisation plus ou moins anarchique, et activement maintenue pour le rester

Gardons à l’esprit que la dérive sectaire est protéiforme, et qu’alimenter la première liste ci-dessus devrait aider à l’identifier afin de s’en protéger au plus vite, et d’éviter que la ML tombe dedans. Autorisons-nous en permanence à la remettre en question. Douter plus de cinq fois et légumes par jour est bon pour la santé.référence nécessaire

5 « J'aime »

La TRM est une découverte récente qui a la singularité de mettre nouvellement sur la table le sujet tabou de la création monétaire, il est logique qu’elle ne soit pas ou très peu reconnue ailleurs.

La ML ne promeut rien puisque son Dividende Universel est une valeur d’échange qui sert d’etalon, d’unité de compte et possiblement d’une certaine reserve de valeur relative.
La toile de confiance de la ML repose sur la responsabilité partagée vis à vis du respect de la licence (le sujet du post).

Les fondateurs de la ML sont tous les membres à part egale , co-leaders à égalité.
Ni les anciens ni les informaticiens, ni l’auteur de la TRM ni personne n’est privilégié face à elle.

La ML ne rejette aucun cadre puiqu’elle et neutre et n’influence pas ses utilisateurs dans leurs choix et comportements socio-économiques culturel et politique. (cf jeu Ğeconomicus).
Le cadre axiomatique qui défini la ML est constitué du respect des 4 libertés économiques.

Les medias douteux sont ceux susceptibles de manquer de déontologie , de neutralité , de transparence vis à vis des conflits d’intérêt économiques dans l’information (mise en forme de la réalité) qu’ils délivrent.
A l’heure d’aujourd’hui il semble que deux seuls medias de plusieurs centaines de milliers de vues ont abordé l’existence de la ML: d’abord une chaine youtube revendiquée « d’extrême gauche » lemedia, puis deux interviews complètes sur la chaine youtube ,revendiquée « en dehors du politiquement correct », de tvlibertés.

Des etudes scientifiques rigoureuses sur le thème de la ML existent: la TRM 2.718 , son appendice 2 et la TRM en détail du docteur en mathématiques Emmanuel Bultot.
Le document « la TRM en couleur » aussi est une étude scientifique rigoureuse.

Il n’existe pas de « représentants » particuliers de la ML puisqu’elle est représentée par tous ses membres co-créateurs à égalité de légitimité qui la choisissent individuellement en pratique simplement pour leurs échanges économiques.

en Bref, si le choix d’utiliser la ML comme etalon de mesure economique est assimilable à participer à une secte aux membres-gourous à part égale, alors ses adeptes se protègent mécaniquement de la participation à la secte des adeptes de la monnaie NON libre (d’emission asymétrique). :slight_smile:

6 « J'aime »

Le même Dividende Universel (DU) qui est pour toi un Revenu de Base (RdB) = le revenu de vie = le revenu d’existence = l’allocation universelle inconditionnelle ?!…

Le Revenu de Base étant défini…

Ce qui me rappel une question classique pour les étudiants de 1ière année en économie : L’Économie est-elle une science ou un art ?

Selon son auteur, la TRM est la théorie sur laquelle s’appuie le modèle économique de la Monnaie Libre (qui est un art). Selon, les membres et utilisateurs, la :g1: est est une cryptomonnaie P2P basée sur le logiciel Duniter. ( Ğ1 — Wikipédia )

N’exagère pas non plus, la TRM a été auto-publiée et éditée « au format papier » sur Lulu :+1:

On est quand même un peu éloigné de la publication scientifique, telle qu’elle est « académiquement » défini :

Outre le fait que les membres et utilisateurs de la Monnaie Libre ont la possibilité d’être en désaccord publiquement et de confronter leur point de vu (CQFD :blush:)…

Voici un autre élément qui démontre que la monnaie libre n’est pas sectaire : les réunions, conférences, universités d’été, Festi-June, gApéros, et autres gMarchés locaux, sont bien ouverts au grand public.

@+ :vulcan_salute: :g1:

2 « J'aime »

Mais çà on voit tout de suite que c’est pour recruter de nouveaux adeptes … :rofl: :money_mouth_face:

1 « J'aime »

Rappel
il est pourtant bien indiqué sur le site de Duniter :
" /!\ L’utilisation de la la monnaie Ğ1 suppose l’acceptation de sa licence, dont vous trouverez une copie ci-dessous" On parle bien ici de l’utilisation et pas encore de la co-creation…

2 « J'aime »

La monnaie libre ne promeut rien.
Son DU est un revenu d’existence oui calculé par rapport à la vitesse de renouvellement de la vie humaine.

La ML n’est pas une économie mais une monnaie.

Le fait que la TRM soit libre de droit et imprimable par soi même ne retire aucunement la rigueur scientifique de sa démonstration.

Il n’y a pas à exprimer de désaccord vis à vis de la ML quand il suffit de choisir de continuer d’utiliser une monnaie non libre.

Edit : @Bab Plutôt que utilisation , le texte de la licence devrait logiquement stipuler co création. Oui.

Ah ça y est : ce n’est donc plus simplement un revenu de base mais aussi un revenu d’existence…

Déjà tu confonds revenu et dividende, mais si en plus tu mélanges aussi les définitions d’existence et de subsistance… ( :partying_face: ). En fait, sans jeu de mots, c’est surtout un problème de substance :rofl:

:rofl:

Non techniquement la monnaie d’échange c’est le DU ou la :g1: . Mais bon… :thinking:

:rofl: Comme à ton habitude, ton argumentation et totalement biaisée :rofl:

Relis donc ce qui défini une publication scientifique de ce qui l’en disqualifie :

Essayons de ne pas tourner en rond…

Si je comprends, pour toi et certains autres : la ML c’est sectaire car cela repose sur l’acceptation de la Licence Ğ1 (par 5 cooptations).

Et dans les faits, cette ğLicence a été rédigé exclusivement par celui qui a aussi rédigé la TRM ? Est-ce bien l’argument sous-jacent ?

@+ :vulcan_salute: :g1:

C’est pourtant ce que tu fais précisément.
Une licence n’a rien de sectaire.
La licence Duniter ğ1 a été écrite suite à plusieurs années de travail en collaboration sur le forum technique Duniter.

Nb: étant donné que le DU est inconditionnel et crée sur la base de la vitesse de renouvellement de la vie humaine , il est pertinent de le nommer comme un revenu d’existence , un revenu de base concret qui sera (et peut être déjà ) suffisant pour vivre sans travailler pour des membres et pas pour d’autres , les valeurs étant relatives à l’observateur.

https://www.derives-sectes.gouv.fr/existe-t-il-une-définition-de-la-secte-0

1 « J'aime »

Tu as compris que cette partie de mon message était déjà en réponse à @Bab, ou toujours pas ? ( :shushing_face: ).

Apparemment toujours pas, mais de ta part et à mon égard, je n’en suis pas surpris…

Ais-je dit le contraire ? Ce qui n’empêche pas que certains groupes locaux peuvent éventuellement devenir sectaires.

Et là, il ne s’agit pas d’une licence en général mais de la licence Ğ1 / ğLicence spécifiquement : sa gouvernance par exemple.

Désolé, je n’ai pas exactement la même version concernant la rédaction de la Licence Ğ1.

Et en ce qui me concerne @elois me semble plus crédible que @Mateo :

@Mateo je veux bien croire que tu connais beaucoup de choses sur la monnaie libre, mais si tu pouvais arrêter d’affirmer que ta réalité est la règle pour tous les autres, la monnaie libre s’en portera probablement mieux, à n’en pas douter.

Je sais, il est donc inutile de faire un dessin, j’ai déjà une image en tête…

@+ :vulcan_salute: :g1:

La « gouvernance » de la licence est une responsabilité partagée , décentralisée sur chaque membre à égalité.
Comme le souligne Bab , la licence Duniter ğ1 concerne spécifiquement la co-creation de la ğ1 et non pas son utilisation.

Ce que tu décris c’est son acceptation, pas sa gouvernance.

Alors que je parle de gouvernance de la Licence Ğ1, c’est à dire : le pouvoir et les conditions de modifications par les membres-adhérents eux-mêmes.

Et je ne parle pas des modifications purement esthétiques et simplement sémantiques de la gLicence / Licence Ğ1 :

La véritable gouvernance de la Licence suppose qu’il soit aussi possible de modifier la Licence Ğ1 / gLicence sur le fonds, et pas seulement dans sa forme.

Pour le moment, cette Licence Ğ1 est exclusivement contrôlé dans le fonds et la forme par 1 seul membre : son auteur, qui est lui-même l’auteur de la TRM.

Permettre les modifications au moins dans la forme (sinon dans le fonds) serait déjà une première avancé et une libération démocratique au sein de la Monnaie Libre.

Après, il faut savoir quelle forme démocratique prendra cette gouvernance : Je sais qu’il y en a certains ici qui, indirectement, se sont déjà penchés sur cette problématique de gouvernance :

L’idée est donc éventuellement à creuser ( :thinking: ).

Décidément c’est une véritable habitude chez toi :Tu fais dire à @Bab l’inverse de ce qu’il à écrit :

Ce à quoi il a déjà été répondu :

En ce sens, @pini a raison : La ğLicence / Licence Ğ1 s’applique que pour les membres certifiés et co-créateurs du Dividende Universel (DU). Les autres utilisateurs (non-certifiés) n’ont pas besoin de respecter la Licence Ğ1 pour faire des échanges en :g1: .

Du coup, j’aurais même tendance à affirmer que la Ğ1 est moins sectaire dans sa co-création que ne l’est socialement l’€ dans sa création : chacun n’étant pas égaux face à sa propre capacité d’emprunt auprès d’un établissement bancaire.

Et ainsi vu sous cette angle, effectivement, la monnaie libre Ğ1 n’est certainement pas plus sectaire que la monnaie dette non-libre (€ = UNL).

@+ :vulcan_salute: :g1:

2 « J'aime »