Monnaie libre et monnaie non-libre, monnaie et non-monnaie

Bonjour à tous :slight_smile:

Sur ce forum, on parle souvent de la monnaie libre ML et des monnaies non libres MNL (ou unités « monétaires » non libres UNL).

Quand on lit le mot « monnaie » sur ce forum, on peut soit s’attendre à la définition majoritaire des dictionnaires (définition d’Aristote qui comprends les 3 fonctions de la monnaie reconnu par le courant de pensée des économistes dominant aujourd’hui), soit s’attendre à la définition de la théorie relative de la monnaie (TRM) :

La monnaie est un outil de compte et d’échange commun à tous les citoyens de la même zone économique (par extension on pourra dire « universel », en ayant conscience qu’il s’agit d’un « universel » au sein de la zone monétaire considérée).

Suivant ces définitions, qu’est-ce qui n’est pas une monnaie, une non-monnaie ? Quelque chose qui ne peut pas être un intermédiaire des échanges, qui ne peut pas être compté, et qui ne peut pas être une réserve de valeur différente pour différents observateurs ?

Et pour les autres choses, celle qui peuvent s’échanger, être comptées, et prétendre être une réserve de valeur, même différente pour différent observateur ? Des monnaies ?

Je peux échanger des bouteilles de bières, les compter, et prétendre que ça puisse intéresser d’autres individus plus tard. Je suis donc en face d’une monnaie ?

Les bières, patates, pizzas, vaches… et autres actifs sont donc aussi des MNL ?

Parler de bières, patates, pizzas, vaches… sur ce forum, c’est faire la promotion de la concurrence ? :thinking: :smiley:

Vous en pensez quoi de cette barrière monnaie / non-monnaie ? :slight_smile:

1 J'aime

Je suis vendeur chez Toyota. Mon boulot, c’est de vendre ces véhicules.

A votre avis, est-ce Toyota me fournit une Renault comme voiture de fonction ?

La Renault, c’est de la concurrence. Contrairement à un vendeur de pizzas par exemple.

1 J'aime

Donc la concurrence ou la monnaie, c’est pas le bien en lui même, c’est ce que certains veulent en faire :slight_smile: ?

On peut parler de caisses de vin, mais inciter à s’échanger des caisses de vin, c’est faire la promotion d’une autre monnaie ?

C’est l’usage prévu, « ce que certains veulent en faire », l’objectif, oui.

La monnaie libre part d’une volonté, non pas celle de créer un monde bien défini, mais un espace où 4 libertés seraient respectées. L’auteur de la TRM ne l’a pas écrite juste « parce qu’il pouvait le faire », en effet il y avait une infinité d’autres choses possibles à réaliser, mais parce qu’il a voulu résoudre un problème : c’est ça l’objectif.

Tous ceux donc qui promeuvent des objets dont le but irait à l’encontre de cet objectif sont sujets à la qualification de « concurrence ».

3 J'aimes

Et s’agissant de la promotion, si l’on considère qu’il s’agit de faire adhérer un individu à une chose (objet/idée), alors avoir un discours cohérent est nécessaire sous peine que la représentation que s’est faite l’individu sollicité ne s’écroule, menant inévitablement à l’abandon de l’objet promu.

Finalement, citer d’autres objets (vin, pizzas, …) peut aussi être considéré comme un problème dans la mesure où ces citations conduisent à détourner l’attention sur un objet autre que celui promu.

Mais le phénomène est largement aggravé quand cet autre objet peut carrément se substituer à l’usage de celui promu ici, la ML. Et qu’il n’est pas compatible avec l’objectif.

3 J'aimes

Donc par exemple, un crowdfunding de bières pour certains développeurs de la ML, si c’est pour qu’ils les consomment c’est pas un problème, mais si c’est pour qu’ils échangent ces bières contre des biens/services, c’est bien traiter ces bières comme de la MNL et donc de la concurrence ?

1 J'aime

Ici le sujet est que tu n’utilises nulle part la monnaie libre.

Et aussi tu promeux un autre moyen de faire des échanges à base d’une autre unité de mesure.

Promouvoir des échanges sans utiliser la monnaie libre n’a pas d’intérêt concernant le développement de la Ğ1, et donc doit être considéré comme exprimé très justement :

Et donc simplement et logiquement, tout sujet qui intègre l’utilisation de la Ğ1 dans son application participe directement de l’adoption d’une monnaie libre.

Imaginons donc qu’une initiative se lance qui se propose :

  • D’échanger des bières en Ğ1
  • D’échanger des cours de mathématiques en Ğ1
  • D’échanger des Vaches en Ğ1
  • D’échanger des X en Ğ1
  • D’échanger des UNL en Ğ1

Toutes ces propositions participent directement de l’utilisation de la Ğ1, et donc du développement de la monnaie libre.

A contrario tout discours qui exclut toute monnaie libre des échanges participe directement de la promotion de monnaie non-libre.

Ainsi de la même façon et de manière très générale, si une initiative se lance et propose :

  • D’échanger des X en Y

Cette initiative promeut X ainsi que Y, mais ne promeut pas Z.

De sorte que, par exemple, si une initiative se lance et propose :

  • D’échanger des cours de mathématiques en Ğ1

Cette initiative promeut la Ğ1, les cours de mathématiques, mais ne fait pas la promotion des UNL en situation d’abus de position dominante, pas plus que des tabourets ou des vélocipèdes.

On peut lire sur ce thème : https://www.creationmonetaire.info/2013/11/bitcoin-valeur-libre-monnaie-non-libre.html

2 J'aimes