Monnaie alternatives ou quasi-monnaie


#1

Je viens de trouver ce texte sur Wikipedia, et j’aimerais bien savoir ce que vous en pensez :

Dans lequel on peut lire :

Les établissements de crédit ne sont pas les seuls à émettre de la monnaie fiduciaire. De la monnaie ou quasi-monnaie, en quantité proportionnellement infime et quasiment négligeable, est également émise par d’autres agents économiques.

Cette monnaie peut prendre un grand nombre de formes, scripturale ou matérialisée par un objet représentatif : bons d’achat, chèques-cadeaux, titres restaurant, « points » comme les Nintendo Points ou les miles, la monnaie Canadian Tire[30], tickets de kermesse ou jetons de casinos, crédit d’heures, crédit mutuel…

Les émetteurs sont tout aussi divers : entreprises, associations, Système d’Echange Locaux, etc .

En période de crise ou de troubles (ce fut par exemple le cas dans de nombreux pays, dont la France, après la première guerre mondiale), des collectivités ou des privés émettent des pièces et des billets appelés monnaie de nécessité.

L’émetteur contrôle sa monnaie et lui applique les règles qui lui semblent adaptées ; il peut en contrôler le taux de change et la convertibilité, lui donner les caractères d’une monnaie fondante, donner des droits de tirage fixe ou progressifs aux participants (capital initial « offert » aux participants de jeux en ligne…).

Lorsque la quantité de monnaie ainsi émise devient significative, les autorités exigent que l’émetteur se soumette aux régulations ordinaires des établissements de crédits, alors qu’elles peuvent être assez tolérantes pour la même activité exercée plus modestement (ce qui par exemple conduisit PayPal à s’adapter).


#2

c’est bien ce qui pose problème aux etats et banques avec les monnaies sur bolckchain : on ne peut pas modifier les règles ni trouver une personne ou institution capable de reguler l’emission ou l’usage de la monnaie.


#3

Bonjour , le « Code monétaire » concerne la monnaie libre et non pas la non libre dont il s’agit ici. Est il possible de le ranger dans « expression libre »? Merci.

La quantité de bitcoin n’est donc pas significative. :wink:


#4

Cela ne me dérangerait pas plus que ça, mais la question que je pose porte sur la pertinence de ce texte vis à vis de la G1 ; les autres monnaies, dans ce contexte, ne m’intéressent pas, ce sont juste des exemples.


#5

Fait


#6

Quelle question ? Je n’ai pas vu de question.


#7

Question implicite : qu’en pensez-vous ?

De toutes façons, je pense que ça ne sert à rien de se faire peur à l’avance, que les idées ne peuvent être interdites et que le jour où les gens voudront une monnaie libre, rien ne pourra les arrêter.