L'internet symétrique, jusqu'a quand ?

internet
reseaux

#1

Cher tous,

comme vous le savez Duniter ainsi que la plupart des projets P2P nous permettent liberté et indépendance grâce a la structure symétrique des réseaux physiques d’internet (opérateurs de transit).

D’abord il y a les projets de double-NAT qui m’inquiètent et qui risquent de mettre fin a la symétrie des réseaux : https://julien.vaubourg.com/files/intranet-ipv4-ou-internet-ipv6.webm
Mais ça a long terme on s’en sortira avec l’ipv6 , ce n’ai pas ce que m’inquiète le plus.

Non ce qui m’inquiète le plus c’est le projets de certaines entreprises privés de déployer un internet mondial par satellite qui offrirait des très haut débit a bas coup, comme le projets de SpaceX de déployer une méga-constellation de12000 Satellites (oui douze milles !!). On risque avec ça de nous diriger vers un internet privé, et peut être qu’a terme les opérateurs de transit disparaitrons !

Il reste juste a espérer que cela prenne suffisamment longtemps pour que d’ici la naisse des data centers financés en monnaie libre, mais même ça voudrais dire qu’un simple particulier ne pourra plus contribuer au réseau Duniter et plus généralement ne pourra plus héberger des services chez lui !

Alors certes grâce au WS2P privé il sera toujours possible de calculer des blocs depuis chez soi, mais le réseau reposera entièrement sur ceux qui pourront se financer un serveur dédié dans un data center !

Je pense que c’est inévitable : les opérateurs de transit aurons de moins en moins de clients, monteront leurs prix, et l’internet symétrique ne sera accessible qu’a une élite riche et informée. Ou alors faut qu’on rachète des opérateurs de transit en Ğ1 et qu’on entretiennent nos propres réseaux physiques ?

C’est une réflexion très sérieuse, la mort de l’internet symétrique vous semble t’elle évitable ??

Un article vraiment simple et clair sur le sujet : https://framablog.org/2017/03/27/le-transit-cest-important-🙂/

Ça concerne la Ğ1 dans le sens ou elle fonctionne actuellement grâce au fait que le réseau internet est symétrique, du coup autre question :
Pensez vous que Duniter puisse fonctionner dans un réseau entièrement asymétrique ?
J’ai l’impression que la réponse est non, d’où mon inquiétude, mais j’espère me tromper !


#2

La Ğ1 a t’elle besoin d’un très haut débit ?


#3

Non :slight_smile:

Oui, un internet asymétrique serait une structure qui ne peut plus évoluer convenablement. A terme il y aurait nécessairement une alternative qui apparaitrait (si tant que est que le net asymétrique puisse exister).

Il suffit d’observer la vitesse à laquelle le minitel a été remplacé par le net.

Je ne vois pas ce qui te fait penser ça. La baisse générale de prix généralisée des interconnexions a plutôt tendance à me faire penser l’inverse.


#4

Et des évolutions de systèmes PirateBox ou autres de ce style ne peuvent pas permettre d’avoir des connexions entres personnes de façon grandissante, décentralisée?

Franciliens du Net et tous les autres dont vous aviez parlé sur Toulouse et autres (@elois et @matiou) qui proposent des accès internet respectant la neutralité du net ne vous paraissent pas candidats à remplacer les FAI actuels?

Ce n’est vraiment pas mon domaine, mais j’ai l’impression que les communautés utilisatrices de tout ça sont quand même extrêmement motivés non?

C’est inquiétant quand même tes questions @elois :disappointed_relieved:


#5

La pirate box seule ne permet pas d’acces à Internet mais peut être pratique pour partager des fichiers et documents lors d’un evenemtiel: Je m’en suis servis pendant mes conférences à nuitDebout et Alternatiba comme support de téléchargement des documents tels la Théorie Relative de la Monnaie. Concernant les FAI fournisseur internet associatif à but non lucratif , nous avons sur Toulouse et le sud Toulousain deux FAI : Tetaneutral (dont l’équipe est encore sous conditionnement idéologique au salaire à vie ) Et Altsysnet https://www.altsysnet.com/node/2, dont le directeur Olivier Fontes est entrain de devenir membre co-producteur de la ğ1. Nous envisageons sur Toulouse et le sud toulousain de développer avec son aide précieuse et très efficace « l’université populaire du libre». Ex:Olivier fabrique même en imprimante 3D une partie du matériel nécessaire pour pouvoir recevoir et émettre de l’internet symétrique. Un gars ğenial qui fait abandonner toute inquiétude en l’avenir. Artiste musicien à ses heures libres , il animera un concert pour l’anniv festiğ1 en occitanie.


#6

Convenablement pour qui ou pour quoi ? Au contraire je ne vois techniquement aucun problème a la mise en place d’un internet asymétrique mondial sur lequel il faudrais etre agréer par un centre pour pouvoir proposer des services,e t c’est bien ce qui me fait peur !

Pourquoi ?

Le minitel c’était différent, il y avait plein de limitations techniques ce n’est pas comparable. Et surtout a cette époque la la masse d’utilisateurs en capacité de choisir entre minitel ou interner était faible et donc renseignée. Comme l’explique B.Bayard si internet a pris le dessus c’est aussi parce que au départ ces questions la touchais des gens informés. Maintenant internet est utilisé par des milliers de personnes moi ce que je vois c’est que 99,999% des utilisateurs d’internet n’hébergent aucun service, ils utilisent internet de manière totalement a symétrique comme un minitel, et ça ne leur pose aucun problème :confused:

Et bien ça : http://www.bortzmeyer.org/death-transit.html

et ça : https://2017.apricot.net/program/schedule/#/day/9/apnic-panel---forces-shaping-the-network

et aussi ça : https://framablog.org/2017/03/27/le-transit-cest-important-🙂/

Tu observe les conséquences avec inertie d’un phénomène passé, dans ce fil c’est l’avenir qui m’intéresse : Le jours ou des réseaux massifs sans opérateurs de transits connecterons des milliards d’individus, les opérateurs de transit vont se retrouver avec de moins en moins de clients c’est certain. je t’invite vraiment à lire les articles que j’ai cité au dessus !

L’ensemble de la FFDN compte a peu près 2000 abonnés ADSL, c’est une misère. Le problème des FAI associatifs aujourd’hui c’est qu’il n’ont pas accès au marché du tr-ès haut débit, alors il ne peuvent souvent proposer que de l’ADSL a 40€, qui est prêt a payer plus cher pour un début plus faible ?

pas suffisamment a mon humble avis, dans ma ville mon FAI local viens d’arreter son offre ADSl par manque de bénévoles pour animer le fai local…

Oui je m’inquiète :disappointed_relieved:

merci @matiou ce témoignage me donne de l’espoir, espérons que ce type d’initiative se répande ailleurs, je ne connais pour l’instant que Toulouse dans ce cas. Mais ça ne vas pas assez loin, Tétaneutral reste dépendant des opérateurs de transit pour relier son réseau au reste du monde :confused:

J’espère me tromper mais ce que je sent venir c’est une mort des transits d’ici 30 ans, et quasiment personne qui se bouge pour faire face a ça, j’ai peur que la monnaie libre ne se développe pas assez vite pour nous permettre d’avoir nos propres réseaux physiques :sweat:


#7

C’est la raison pour laquelle je me bouge depuis 2014, depuis la conf de ğaluel à l’univ d’ete du Rdb. Nb: tant que la licence est respectée il n’y a aucune raison d’y aller doucement. :wink:


#8

En dernier recours, y-aurait t’il des solutions du côté de la radio amateur ou autres?

Ressortons la CB du placard “tu me copies…?” :sunglasses:

https://coin24.fr/2017/11/08/contourner-censure-reseau-bitcoin-frequences-radio-a-faible-signal/


#9

Oui c’est vrai que je me souviens à l’époque ou la Citizen Band connaissait ses heures de gloire de gens que si transmettaient des programmes en basic sous forme de sons. Ca fonctionnait pas mal, Mais facile à brouiller par émission de signaux porteurs suffisamment puissantes pour couvrir les faibles.


#10

Merci de ce message… Et nous qui cherchons un FAI associatif pour notre seconde ligne,(on a deux lignes, l’une est chez Aquilinet) j’espère que Altsynet sera plus accessible que Tetaneutral qui nécessite une antenne pas loin. Hors dans nos montagnes, et bien on se réjouit de ne pas avoir d’antenne pas loin et pas d’accès au tel. Je vais allé voir ce qu’il en est illico. Merci Olivier Fontes :wink:


#11

En fait, ça se présente comme un service rendu à des “clients” qui sont chez eux pour une multitude d’autres raisons… pas pour nous. Du coup obligés de monter jusqu’à Bordeaux pour avoir un FAI associatif. C’est dommage dans notre souhait de local… :frowning: