Lier la qualité d'un membre au nombre d'opérations/échanges effectués?

tout à fait d’accord, mais la disparité des « valeurs » rend difficile, voir impossible ces échanges si ce n’est entre « gros portefeuilles » et c’est ça le problème que j’essaye de soulever.
Pour moi, on est reparti sur des valeurs comme au passage du Fr à l’€, mais à l’envers.
Mais OK, désolé, ce n’était peut être pas le sujet de CETTE discussion, mais qui, comme j’ai pu le voir dans une vidéo de la rencontre à Toulouse, a tout son sens puisqu’il y était fait référence à la disparité des prix qui explosaient sur le G-Marché, particulièrement entre les propositions espagnoles et françaises (exemple: le pot de miel à 20 G1 finalement payé à 150 G1 pour faire plaisir et dont le prix est donc passé de 20 à 150 G1).

Je ne comprends pas.

Cette conversion d’unités n’a eu en elle-même absolument aucune incidence sur le pouvoir d’achat, c’est toute la politique liée à ce changement d’unités qui en a eu, j’ai bien l’impression que vous confondez les deux : changement d’unités de mesure et usage de la monnaie. C’est comme mesurer des distances en mètres ou en miles, la distance mesurée reste intrinsèquement la même qu’elle que soit le système d’unités dans lequel on l’exprime (mètres, miles, pouces, coudées etc.)

La disparité des prix peut avoir des raisons totalement valables (le marché), mais aussi des éléments plus subjectifs comme la bonne compréhension de nos systèmes monétaires mais aussi nos échelles de valeurs (notre morale). J’ai aussi l’impression que tout ça n’est pas intégrablep our vous et que vous cherchez à tout prix une forme d’uniformisation.

Par expérience, je me rends compte que plus les débats portent sur les prix, moins la personne a compris la création monétaire, à vérifier…

J’ajouterai que la qualité est une métrique calculée par les outils d’analyse externes à Duniter, mais que le concept n’existe pas dans la blockchain.
Elle reflète uniquement le calcul de la règle de distance pour un membre, qui fait, elle, bien partie du protocole.

Il peut aussi être souhaitable, dans le futur, d’avoir une toile de confiance qui ne dépend pas directement de la monnaie.

Ensuite, on sait déjà que les règles de la toile de confiance sont imparfaites et pas suffisamment justifiées, mais qu’elles marchent suffisamment bien, ne sont pas trop coûteuses à calculer, et que chaque règle a sa raison d’être (elle répond à un problème). Essayons de ne pas y ajouter de la complexité inutile.

Enfin, se baser sur l’historique des transactions d’un compte risque d’être très coûteux en espace et en temps pour la blockchain.

2 « J'aime »