Les gilets jaunes veulent retirer leur argent des banques


#21

Je suppose que tu veux dire “les banques commerciales doivent emprunter au total 69 M€”. J’ai patiné à la lecture car je comprenais que chaque banque devait emprunter cette somme.


#22

2tes3n


#23

Dans un cadre de lutte politique ou la capacité a bloquer une partie de l’économie est le point clé du rapport de force, Je me demande si un mouvement “les motivés créent tous un compte dans un banque publique ( la poste ) et virent tous leurs sous dessus” ne réussirai pas a mettre un coup de pression sur certaines banques commerciales qui ont un levier très élevé.


#24

Quel est l’intérêt de bloquer l’économie ?
Les banques n’y parviennent pas déjà avec brio ?
Ce qui est vraiment intéressant c’est de parvenir à la débloquer un jour peut être avec la monnaie libre.

Pourquoi combattre ce qu’on peut démoder ?


#25

Le pouvoir de nuisance est un moyen de modifier le rapport de force, ca permet a un groupe de faire valoir ses intérêts (c’est vieux comme la politique).


#26

Où peut-on constater le résultat de ce moyen utilisé depuis tout ce temps aussi vieux que la politique, afin de juger si oui ou non, ce moyen est bien de la nature de ce qui est souhaité par l’observateur ?

S’agit-il véritablement d’un moyen pouvant réaliser quelque chose, alors que la réalisation dépend de la création, ou bien s’agit-il d’un symptôme de quelque chose qui ne fonctionne pas selon ce qui est souhaité comme résultat ?

S’il s’agit d’un symptôme il convient d’en trouver la cause, et de la cause il convient de la délaisser afin de mettre en place la cause des résultats souhaités.

Ainsi on ne lutte pas contre le poison qu’on a ingéré pour éliminer les symptômes, mais on note que l’ingestion de cet aliment est de la nature de l’ingestion d’un poison, et on délaisse alors l’aliment générateur de nuisances, on teste alors de nouveaux aliments pour juger si oui ou non leurs résultats sont souhaitables ou pas.

Par sélection on aboutit alors à ce qu’il convient de faire, et ce qu’il convient de ne pas faire.


#27

De ce que j’en ai compris, au début le blocage des rond points par les GG visait de bloquer les flux, et dans une économie de flux tendus, ça impacte assez vite la l’économie, ce qui permet d’être en position de force pour négocier (voir les blocages des dépôts de carburant par les routiers et la pénurie d’essence dans les années 2000, ou les gréves générales de mai 68).

Dans l’histoire il n’y a pas eu a ma connaissance de panique bancaire / “bank run” provoquée volontairement par les clients (c’est partit de rumeurs ). Il y a eu des cas de boycott qui ont fonctionné (refus d’acheter des produits de personne ou certains groupes ). On peut imaginer qu’un cas de boycott vers un banque systémique française ou un assureur dont les clients “voteraient avec leur pieds” en la/le quittant.

Très peu probable a mon avis, mais on ne sais jamais. J’ai l’impression que les rumeurs se propagent beaucoup plus facilement avec des médias sociaux, et que de nos jours les banques sont fragiles (tres fort effet de levier par rapport aux dépôts) . Le problème c’est que c’est incontrôlable, si la panique prend, même ceux qu’il l’ont déclenché ne peuvent plus l’arrêter : il n’ont plus rien a négocier.

Après sur le long terme la sélection fera son œuvre les systèmes inadaptés disparaîtrons et seront remplacé par des systèmes plus adaptés, d’où l’intérêt d’expérimenter.