L'avenir de la zone euro(hypothèse d'une faillite),en cas de multiplication du nombre d'utilisateurs de votre monnaie libre G1


#1

Bonsoir Je voudrais juste m’informer Ce serait pour savoir,si il y aurai une faillite de la zone euro et l’union européenne,en cas de multiplication du nombre d’utilisateurs de votre monnaie libre,la G1 Quelle est votre opinion? Donnez moi un argument simple à comprendre Merci Bonne soirée


#2

Les entreprises qui utilisent la ğ1 et qui vendent des biens et services que les membres achètent ne peuvent pas être en faillite. :wink:


#3

Je suis d’accord avec Matiou, du fait que de plus en plus de gens utiliseraient la Ğ1, il pourrait y avoir tout au plus une “faillite” de la monnaie €, mais pas de la zone Euro elle-même, les entreprises et les particuliers feraient leurs échanges en Ğ1 et voila. A terme, il faudrait aussi que les pays étrangers acceptent cette monnaie, voire qu’ils l’adoptent. En fait c’est justement le seul moyen qu’on a: augmenter le périmètre de la Ğ1, pour diminuer celui de l’euro et des autres monnaies dettes. Et contre cela, les banques ne peuvent rien.


#4

Est-ce que je suis le seul à croire que ce compte est un troll?


#5

C’est possible, mais tant qu’il pose des questions pertinentes, il reste intéressant d’y répondre afin d’éclairer les nouveaux arrivants. Pour les quelques questions hors sujet déjà posées la modération modère.


#6

Bonjour Je voudrais juste m’informer Vous affirmez"que de plus en plus de gens utiliseraient la G1,il pourrait y avoir tout au plus une (faillite) de la monnaie,mais pas de la zone euro Que cela signifie concrètement? Donnez moi un exemple simple à comprendre Merci


#7

Cela signifie que si de plus en plus de gens de la zone euro utilisent la Ğ1, ils ne seront en faillite ni en Ğ1, ni en euros, car ils restent en capacité d’échanger en Ğ1, Pour qu’il y ait faillite de la zone d’utilisateurs €uro (devenue zone des utilisateurs de Ğ1) il faudrait que les gens et les organisations de la dite zone aient perdu leur capacité d’échanger, ce qui ne serait pas le cas.

Rien de très différent d’ailleurs de ce que nous connaissons déjà. On peut payer une voiture en euros ou en dollars, pourvu qu’il y ait une monnaie suffisante quelque quelle soit.


#8

Eh bien en fait justement, il ne faudrait pas parler de “faillite de la monnaie”, c’est pourquoi j’ai mis cette expression entre guillemets. Il faudrait simplement parler de baisse d’utilisation de l’euro, de facto , si de plus en plus de gens font des échanges en Ğ1 , ces échanges-là ne se font pas en euros. Cela n’entraîne pas forcément une faillite du système, puisque cette monnaie qui “disparaît” est remplacée par une autre (et c’est même à cause de cela qu’elle disparaît).


#9

Un cas concret: La Banque WIR. C’est une banque alternative avec une monnaie alternative, le WIR, qui rassemble des dizaines de milliers de PME en Suisse. Il existe depuis 70 ans et serait la raison de la stabilité de l’économie Suisse : En effet, quand le franc suisse est en crise, les gens utilisent plutôt le WIR pour les activités locales. La Suisse n’est donc pas en crise, alors même que le franc suisse est moins utilisé :slight_smile:


#10

non le wir n’est pas alternatif mais comme une MLC corrélé au franc suisse. L’économie bancaire suisse fonctionne particulierement sur la speculation des “matières premieres” mondiales.

C’est souvent la ou le “mal” s’initie que le "bien " ou du moins ce qui s’y apparente se developpe. exemples :

-La BRI, la banque des banques du monde , la première institution mondiale de l’histoire s’est construite à Bâle à partir de 1929, en pleine crise monétaire mondiale.

-la ville d’Austin au Texas, chantre du petro-dollar est la ville qui consomme le moins de pétrole aux US. etc etc


#11

La G1 étant déconnectée du marché des devises, en cas d’effondrement de la monnaie dette, elle ne serait par nature pas concernée.