La situation financière,au sein de votre association


#1

Ce message a été signalé par la communauté et temporairement masqué.


#2

J’ai vaguement l’impression que nous répondons à un bot…


#3

Ça dépend, c’est qui “vous"? :stuck_out_tongue:

Et attention tu poses ta question dans la rubrique “Code monétaire” : La monnaie libre et le logiciel libre ne sont pas des personnes, ni des associations.

Si je ne me trompe pas, les développeurs ne se sont jamais organisé suivant une association de loi 1901. Par contre certaines personnes promoteurs de la monnaie libre ont mis en place DES associations reconnus et encadré par l’Etat français.


#4

Bonjour Je suis un citoyen qui souhaite obtenir des réponses simples à comprendre,dans l’objectif de m’informer,dans votre modèle monétaire,la G1 Merci Bonne journée


#5

Bonjour, vous avez la réponse : la monnaie libre n’a pas de gestion financière, car elle n’est portée par aucune institution ni association, ni fondation, etc. Il n’y a donc pas non plus de budget associé.

Certaines associations existent autour de la Ğ1 (si je ne me trompe pas), mais leur situation financière na pas d’impact sur le fonctionnement de la monnaie elle-même.

Les Rencontres de la Monnaie Libre sont organisés par les collectifs locaux, et ne dépendent pas d’une association unique.


#6

Bonjour, pour s’informer il suffit de lire ce forum, voir rechercher des mots clé à l’aide du bouton “loupe”…

Votre question montre bien que vous n’avez rien lu du tout ! La monnaie libre n’est pas fondée sur de la dette, ne porte pas d’idéologie politique, et de vigoureux échanges d’avis pro ou opposés à la création d’une instance légale montre qu’il n’y a pas d’association, donc encore moins de budget en monnaie-dette …


#7

Bonjour, tout comme pour le Bitcoin et bien d’autre crypto-monnaies décentralisé, il n’existe pas d’entité juridique responsable de la monnaie Ğ1. Il n’y a donc pas de faillite financière possible :slight_smile:

Tant qu’il y aura des développeurs pour maintenir les logiciels faisant fonctionner la Ğ1 et des utilisateurs pour l’utilisée, alors elle perdurera. Il existe donc bien deux types de “faillites” possibles :

  1. La mort de la communauté (si plus personne n’utilise la Ğ1).
  2. La mort technique (si plus aucun développeur ne maintien les logiciels qui font fonctionner la Ğ1).