La monnaie étalon universelle, divisible et calculable existe déjà et est appelée «énergie»

Ce message a été signalé par la communauté et temporairement masqué.

Pas du tout :slight_smile: L’énergie est la grandeur physique qui mesure le changement d’un système.

Tu peux utiliser cette unité pour mesurer des échanges de valeur, comme tu peux utiliser le mètre, le degré celsius, la seconde… Mais les adeptes de la monnaie libre pense que choisir un tel étalon de mesure n’est pas du tout une bonne idée :slight_smile:

Tout comme choisir une valeur économique déjà existante comme étalon de mesure, pas une bonne idée :slight_smile:

Si tu n’es pas d’accord avec la TRM, je t’invite à plutôt ouvrir un débat que de répondre à ceux qui souhaitent en savoir plus sur la monnaie libre et la position de ses adeptes :wink: C’est pour cela que j’ai déplacé ta réponse dans ce sujet :slight_smile:

Par contre ne compte pas sur moi pour lire 167 pages afin de t’expliquer ou l’on est pas d’accord :stuck_out_tongue:

2 J'aimes

Une assertion rigolote. Pouvez-vous l’etayer Svp?

Les matières premières contenues dans une marchandise ou un service, peuvent être mesurées par le temps et l’énergie nécessaires à leur collecte. Une matière première est rare lorsqu’il faut beaucoup de temps et d’énergie pour la trouver. Mais ce «temps» et cette «énergie» sont mesurables.

Les produits industriels qui en dérivent peuvent également être calculés en partie par l’énergie qu’ils consomment dans leur fabrication. La partie non calculable, c’est-à-dire relative, est l’intelligence humaine cristallisée en eux.

La seule chose qui n’est pas spécifiquement mesurable est l’intelligence contenue dans la technologie et les services. Mais la limite de cette intelligence est mesurable avec cette formule: E = MC²

L’intelligence économique d’une société est mesurée, en gros, par la quantité d’énergie (propre) qu’elle est capable de puiser dans la matière. La marge de relativité, entre individus d’une même société, est ici, à son «niveau de conscience».

La relativité est la différence entre celui qui sait fabriquer des « diamants artificiels » et celui qui ne le fait pas, entre celui qui sait produire de l’énergie et celui qui ne le fait pas, et entre celui qui sait inverser les processus et celui qui ne le fait pas. J’inclus également ici les phénomènes de mode et la partie irrationnelle de l’être humain.

La « valeur » est relative à « l’énergie » et l’énergie est relative à la « conscience thermodynamique » (relative) d’une société.

signé: la vache espagnole

Je donne juste les idées, je ne revendique pas la paternité. « Je pense savoir » comment établir une relation commerciale symétrique et décentralisée sans monnaie, où la blockchain fonctionne comme un « notaire de l’immobilier », mais décentralisé. Faire une application (open source) d’un système « non monétaire » est didactique. La monnaie est un langage social, le plus clair est le mieux. Je comprends la méfiance que suscitent mes paroles. Mais, si je suis ici avec vous, c’est parce que je crois que quelque chose d’exceptionnel se construit ici, qui nous transcende.

Vaca española

qui varient dans l’espace et dans le temps oui , d’où l’interet d’utiliser un referentiel de mesure qui ne vari pas dans l’espace ni dans le temps (invariant spatio-temporel qu’est le DU)

encore une assertion rigolote à étayer.

mesurer en gros hum hum

les modules d’approfondissement de la TRM nommés kurt Gödell et Ğ(x) dit G libre de X permettent parait il de découvrir que « le DU n’existe pas ». :slight_smile:

Une partie relative et une partie moins relative. Bien sûr, tout est relatif, cependant, par rapport à quelque chose et ce «quelque chose» est l’énergie d’une société.

est elle relative ou pas à quelque chose , dans l’espace et dans le temps?

La manière la plus simple de comprendre l’économie et la «valeur d’échange» est de placer «l’énergie domestique» au centre de celle-ci. C’est le facteur déterminant et donc le meilleur moyen de tout mesurer. Il existe de nombreuses études à ce sujet. En français, les meilleurs sont les œuvres de Jean Mark Jacovinci, qui possède une chaîne youtube.

Ceci est une conversation où personne ne cherche à se comprendre. Chacun pose des arguments qui ne sont pas des réponses, mais des affirmations. Ou alors pose des questions que l’interlocuteur n’est pas en mesure de comprendre, car il n’a pas la culture de l’autre. Je demande à ce que cette conversation soit fermée par les modérateurs.

2 J'aimes

Gesell, tu peux tenter de mesurer la grandeur de ton choix, quelque soit le nom que tu lui donne, mais je ne comprends pas le rapport avec la monnaie :face_with_raised_eyebrow:

La monnaie est l’intermédiaire des échanges. Sans intermédiaire des échanges, il est difficile d’échanger librement. La monnaie est solution de ce problème.

Es tu d’accord pour dire que :

  • Tout individu est libre d’échanger ?
  • Tout individu est libre d’estimer librement ?

Dans ce cas, il y a peut être des gens qui vont vouloir échanger des choses qui ont le même poids, la même taille, ou une autre grandeur, mais en général les gens échangent des choses qu’ils estiment moins contre des choses qu’ils estiment plus, sans considération pour une quelconque grandeur autre que leur estimation propre :slight_smile:

2 J'aimes

Tellement de choses peuvent servir d’intermédiaire des échanges, et ce même si elles ne sont pas les intermédiaires que chacun souhaite mettre en avant :wink:

C’est certes mesurable, mais ça n’a absolument rien à voir avec la « valeur » économique que les individus vont prêter à cet objet.

Exemple :

  • d’un côté, un ballon de foot simple, valeur 20 €,
  • de l’autre côté, le même ballon dédicacé par une équipe prestigieuse, valeur 1000 €.

Ça fait beaucoup de joules par dédicace.

Autre exemple :

  • une voiture de luxe en parfait état, valeur 200.000 €,
  • la même voiture écrasée sous forme de cube, opération ayant nécessité beaucoup d’énergie, valeur maximum 5.000 €.

Les joules dépensées n’ont pas exactement fait prendre de la valeur à l’objet final. Bizarre, non ?

3 J'aimes

Et ça se discute !

On peut aussi réfléchir à la simple écriture d’un manuscrit particulier (pas n’importe lequel), même quantité de joules, mais quelle valeur d’échange ! Palsembleu !

5 J'aimes

200 000 pour une voiture, c’est de la valeur spéculative, qui utilise l’irrationalité de l’option, expliquée par Edmund Phelps, prix Nobel d’économie. Les valeurs s’échappent aussi vers l’irrationnel par la centralisation monétaire. La valeur d’une balle signée est fétichiste, comme la monnaie. Ce n’est que la preuve que la monnaie est fausse. que le chiffre de fortune de Bill Gates n’est pas réel. Il est important d’éliminer ce fétichisme. Pensez combien Gandhi paierait pour cette voiture.

Dans un marché frelaté, comme le nôtre, il est possible de changer une balle signée par une maison. Sinon, les biens sont échangés entre eux contre l’énergie qu’ils représentent, oui. Tout le reste est du fétichisme, c’est-à-dire de la confusion ou de la stupidité humaine. L’homme d’aujourd’hui est irrationnel et vous devez y compter. Mais, cette confusion ne durera pas éternellement. C’est en partie la mission du G1, du moins c’est ce que j’attends de lui.

Oui, l’énergie est relative. Celui produit hier est plus cher que celui produit demain. Par conséquent, l’étalon energia est automatiquement oxydable - dirait Silvio Gesell. Le dollar est aujourd’hui « oxydable » mais centralisé et frelaté. La richesse d’une nation correspond à sa «domestication de l’énergie» et l’intelligence de cette nation s’y reflète également.

Je connais un pays qui s’appelle la Théorie. J’aimerais bien vivre en Théorie. Parce qu’en Théorie, tout se passe comme prévu. :wink:

les êtres humains ont toujours eu une part d’irrationnel, qui a pu porter sur des valeurs différents :

  • des peintures sur les murs d’une grotte,
  • des chants invoquant les esprits,
  • des dessins sur un objet,
  • un matériau ou une personne à toucher (bois, roi, star)
  • etc… Je vous laisse compléter la liste.

Ce n’est pas propre à notre époque, et je ne vois aucune raison pour que ça change. C’est aussi ce qui permet la créativité et l’innovation. Les êtres humains purement rationnels, s’il en a jamais existé, sont extrêmement rares. Vivre sans sentiment, est-ce vraiment vivre ?

D’autre part :

« plus cher » mesuré en quelle unité ? Comme vous défendez l’énergie comme étalon universel, il est logique de mesurer une unité d’énergie avec une unité d’énergie. Comment une unité d’énergie (t) peut-elle exister à (t+1) pour mesurer la même unité d’énergie à (t+1) ?

Si je compare le temps de travail humain pour me fournir 1 joule par feu de bois ou 1 joule par radiateur électrique alimenté au nucléaire, je ne suis pas certain que le premier soit « plus cher » que le dernier, en temps d’activité humaine (laquelle valeur est relative à l’observateur)


edit (pour rester dans le sujet du forum) :

la monnaie libre est une découverte mathématique qui montre que, si l’on veut créer un invariant (pas un étalon) pour la mesure des valeurs économiques, il faut le créer à part égales entre êtres humains. Ceci concerne la mesure de toutes les Ğvaleurs : énergie, signature, chant, théorie, sommeil, actes miraculeux,etc.

3 J'aimes

De quoi l’énergie est elle le nom ?

1 J'aime