La June chez Enercoop

Pour la petite communauté citoyenne, je parlais de production d’énergie pas de monnaie :). La production individuelle d’énergie à grande échelle n’est pas si simple avec les technologies disponibles actuellement… Et encore une fois même si c’était faisable « techniquement », je ne sais pas si en terme de ressource ce serait une bonne idée. Donc je me permets de reformuler pour éviter tout malentendu dans mes propos : si nous voulons tenter de promouvoir la June dans le domaine énergétique et je crois que c’est l’objet de ce fil de discussion, peut-être aurait-on plus de chance en commençant à discuter avec une petite communauté citoyenne productrice d’electricité renouvelable et de leur présenter la June plutôt que discuter avec Enercoop qui, je pense, ne saurait pas trop quoi faire de cette proposition.

Faut en parler autant au président d’EDF qu’à une réunion Enercoop qu’a son voisin de palier . :slight_smile:
Chacun est une partie de l’ensemble et la monnaie libre n’etablie aucune hiérarchie entre eux.

La monnaie libre se développe telle l’histoire du colibri face à la foret en feu : c’est en faisant chacun sa part que mises bout à bout les initiatives individuelles (et idéalement concertées en groupe d’entre aide ) arriverons à éteindre l’incendie et y faire germer un nouveau monde durable et résilient (sans crise sans injustice etc )

1 J'aime

Oui, j’imagine que si je connaissais le président d’EDF, je lui en aurais parlé… Je parle de la monnaie libre à qui veut bien m’entendre. Dans l’idéal, je voudrai la faire découvrir au monde entier, mais c’est juste qu’en terme d’energie et de temps, parfois, il m’arrive de faire des choix sur les personnes à qui en parler pour tenter d’être un minimum efficace sans m’épuiser. Et je ne faisait que dire ce serait peut-être mieux en terme d’efficacité et d’énergie à y consacrer de commencer par un bout plutôt qu’un autre… Encore une fois, ce n’est qu’une proposition parmi d’autres et je n’y tiens pas plus que ça…

Je ne comprend pas quelle est ta position, quels sont des arguments.
Une initiative est lancée, et manifestement beaucoup y croient
(Personnellement, je suis chez Enercoop sans être sociétaire et cette idée me plait beaucoup)

Là, à part demander à ceux qui réfléchissent d’arrêter de faire ce qu’ils font, je ne vois pas ce que tu apportes.

Je pense que ça serait le moment de rester spectateur même si toi tu n’y crois pas.
Ne poster de messages que quand ils apportent concrètement une information qui manquait.
Et si c’est un avis ou une remarque de type émotionnelle, la garder pour soi.

1 J'aime

Position par rapport à quoi?
Argument par rapport à quelle problématique ?

Une initiative est concrète , l’inverse d’ une croyance.
(J’ai déjà développé l’initiative à plusieurs reprises d’expliquer à des coopérants de enercoop et autres coopératives du style biocoop, terre de lien etc )

où lisez vous pareille chose ?!?

Je vous parle d’initiative à opérer vous même qu’il est nécessaire de répéter étant donné les difficultés à écouter ce qui est nouveau et qui ne vient pas d’un centre décideur ni d’une idéologie ni de croyance.
:wink:
Êtes vous sur @tingletangleb d’avoir pris le temps de lire ?

La mise en place d’une comptabilité dans deux monnaies n’est peu être pas compliquée, mais c’est du travail en plus pour ceux qui gèrent une société. Il nous faut trouver un bon argument pour justifier ce surplus de travail.

Comment on fait pour mettre un prélèvement automatique en Ğ1 ?

Quels sont ces services que l’on peut leur proposer ? Tu veux envoyer une candidature spontanée à Enrcoop pour un poste payé en Ğ1 ?

il ne s’agit pas d’une comptabilité dans deux monnaies puisque la comptabilité du point de vu du fisc ne considère comme monnaie qu’une seule, celle à pouvoir liberatoire de credit bancaire.
La Ğ1 n’est pas de la monnaie, ni une deuxième monnaie, pour l’Etat qui la considère comme actif numérique, un stock de biens immatériels qui peut être échangé.
L’échange de Ğ1 avec d’autres valeurs matérielles et immatérielles ne constituant pas de valeur monétaire ajoutée , il n’y a pas de taxe sur la valeur ajoutée TVA à soulever, puisque il n’y a pas de transfert de monnaie.

Silkaj semble le permettre (à verifier) ou pouvoir assez facilement le permettre . Silkaj : Installation, virements automatiques et multi-destinataires - Silkaj - Duniter Forum
Ces progrès techniques et pratiques du systeme blockchain Duniter sont à voir logiquement en collaborations avec les concepteurs de Duniter, Silkaj, Gecko, du protocole GVA, Dunitrust , de Cesium etc pour les aider à y consacrer du temps de travail efficient.
Le forum Duniter historique semble être utile pour ça.
Aussi les RML (rencontres monnaie libre) bi-annuelles qui ont jadis eu lieu ont permis d’avancer à chaque foi de façon notoire dans l’optimisation du systeme.
Depuis les dernières RML14 sur Toulouse de novembre 2019 il a manqué, à cause du « confinement public », trois cycles de ces rendez-vous informatiques majeurs avec notemment l’annulation des RML15 parisiennes.
Aujourd’hui (dès ce mi juin pour une nouvelle session )c’est sur la piniche du canal du midi de Ramonville que ça se passe, avec je crois des formations possibles aux outils necessaires pour pouvoir contribuer directement à l’élaboration de progrès concrets à experimenter dans la monnaie.
@Cristol , toi qui est informaticien toulousain habitant au bord du canal aussi à un coup de pedale à velo de la piniche , peut être pourrais tu profiter de cette rencontre qui fait sens pour voir comment y consacrer de ton temps?

le premier service à leur proposer est de conferencer sur la création monétaire et organiser des rencontres gmarchés avec eux.

Un prélèvement, c’est pas possible, à moins qu’Enercoop possède les codes d’accès au compte à prélever. Par contre, il est déjà possible de réaliser des virements automatiques, il me semble avec Silkaj, ou encore avec Ğ1Cotis (Ğ1Cotis).
Après, c’est comme en UNL, si le client ne paie pas, on engage des poursuites…

1 J'aime

Je suis Juniste et sociétaire. Je trouve l’idée excellente. Il faut à mon avis commencer par une petite partie de la facture. Je suis certain qu’une telle initiative amènera d’autres consommateurs à choisir Enercoop.

2 J'aime

La production énergetique la plus locale qui soit est celle autoconsommée, d’origine vernaculaire solaire, eolienne , hydrolique , huile et gaz .
L’autoconsommation necessite de nous former dans le panneau solaire, l’eolien , l’hydrolique (pompage-turbinage), le moteur à huile recupérée et le moteur à biométhane.

Pour la prochaine université d’été peut être que le biogaz sera dans la place…

Picojoule, l’asso toulousaine qui veut vous rendre autonomes en gaz .

Alimenter une gazinière ou un chauffage à gaz à partir de nos restes de repas et de la tonte de nos jardins, c’est le projet que développe l’association toulousaine Picojoule.
le développement d’un prototype pour la production de biogaz domestique qui puisse fournir de l’énergie pour cuisiner, principalement, mais pourquoi pas également alimenter un réfrigérateur à gaz, chauffer de l’eau et même alimenter des moteurs thermiques ou des groupes électrogènes.

L’idée est de collecter tous les déchets organiques : les restes des repas, les tontes du jardin, les toilettes sèches à paille broyée… explique Pierre Delrez, un des quatre membres de l’association Picojoule.

« Une famille, sans jardin, pourra produire de quoi alimenter une gazinière par exemple. Mais, avec un jardin, un potager et des animaux… On peut déjà voir plus grand. » Picojoule cible donc les habitats groupés, mais aussi les fermes paysannes et les campings écologiques.

Les installations de production de biogaz domestique, à l’échelle de quelques familles ou d’une petite ferme, sont peu développées en France et en Europe, alors que dans d’autres régions du monde, notamment en Chine, en Inde et de plus en plus en Afrique, elles se comptent par millions, indique l’association.

La méthanisation au coeur du processus

Le prototype se présente sous la forme d’un container. Contrairement au compostage, celui-ci est entièrement fermé. Exit, donc, les inconvénients du compost tels que l’odeur ou les moucherons.

Cela évite également l’évaporation de l’azote ammoniacal et de protoxyde d’azote qui sont des gaz à effet de serre. L’azote reste sous forme de nitrate, donnant un engrais 40% plus riche que son équivalent issu du compostage. Au coeur du processus, la méthanisation.

Pour simplifier, une installation de production de biogaz est comparable au système digestif d’un animal, explique Picojoule. Cela consiste à introduire de la matière organique dans un réceptacle avec des bactéries, contenus dans les déjections animales, en particulier celles des vaches. Les bactéries transforment la plupart de la matière organique en méthane et gaz carbonique. C’est ce mélange qu’on appelle biogaz. »
Le méthane contenu dans le biogaz est la même molécule que le gaz naturel distribué dans le réseau de gaz de ville.

video biogaz

1 J'aime

Je suis sociétaire d’Enercoop et je trouve l’idée bonne.

1 J'aime

Je vais contacter cette association pour m’installer un système qui créer du biogaz.
:smiley:
Pour en revenir à Enrcoop, ils envisagent de fournir aussi du gaz. Je suppose qu’ils sont en contact avec des petits fournisseurs de biogaz.
Petits fournisseurs qu’il faut sensibiliser à la monnaie libre.

1 J'aime

Il ne me semble pas nécessaire que ce soit tout de suite des « fournisseurs d’Enercoop » qui acceptent la June, Enercoope peuvent simplement éviter de dépenser des UNL pour faire des réparations de plomberie dan leur locaux par exemple, ou financer un repas de fin d’année, payer un DJ pour une animation etc… pas obligé de faire tout le circuit économique de la boite tout de suite.

4 J'aime

Convaincre : Amener quelqu’un par le raisonnement ou par des preuves à demeurer d’accord d’une vérité, d’un fait.

Ainsi , La monnaie libre se comprend et se choisie individuellement oui ,
Et cela à partir de la compréhension de l’explication éclairée issue du raisonnement comparé des 4 moyens d’échanges existants:

  • monnaie non libre d’etat (monnaies locales comprises)

  • Troc/sel

  • bitcoins/ altcoins

  • la monnaie libre

EDIT:
une video et un livre très intéressants concernant la recherche d’autoconsommation vernaculaire autonome:

Quand j’en avait parlé à Simon Cossus à Terre de convergence, il m’avait déjà dit que la priorité d’Enercoop c’était d’abord d’accepter les monnaies locales…
Oui, les discussions sont bien avancées avec des monnaies locales (désolé pour les allergiques). Il est clair qu’il y a une ouverture à Enercoop. Il faut savoir commencer petit.

Le côté positif est que Enercoop est ouvert à l’utilisation de monnaies alternatives. Ils ont commencé par les « monnaies locales » qui en fait sont liées aux monnaies non libres.
Mais cela discute dans le milieu des sociétaires d’Enercoop au sujet de la Ğ1. A force de discuter nous allons trouver des nouveaux membres.

EnercoopCnous

Plus il y aura de sociétaires dans la Ğ1 plus Enecoop utilisera la Ğ1.

5 J'aime