La G1 au Congrès International du Revenu de Base (Retour et d'expérience et vidéo)

Non c’est plus simple que ça, le manque d’intérêt de leur part est surtout à mon sens dû à l’approche inverse de la G1 par rapport à celle du Revenu de Base par financement en monnaie dette. Ceux sont des gens qui ont pour la plupart une place académique dans la société et qui ont pour idéal de transformer le système existant avec l’idée du revenu de base mais cela n’a rien à voir avec l’approche de la G1 qui est de faire sortir du néant en innovant un mode de fonctionnement nouveau. Donc pour eux, la G1 est trop petite et hors système pour qu’ils puissent vraiment s’y intéresser. J’ai été assez marqué par une contradiction partagée par pas mal de personnes avec qui j’ai discuté : ils espèrent à travers le RdB une transformation politique du système monétaire mais sont assez peu conscient de la réalité de la création monétaire aujourd’hui (d’autre admettent que le système actuel est trop énorme pour pouvoir être modifié).

5 J'aimes

Oui image

De par mon experience au MFRB il ne s’agit ni de peur ni de risque de quoi que se soit. Lorsque j’etais au conseil d’administration de cette « asso» entre guillemet car sous la houlette politicienne oligarchique , je me suis afféré non sans mal à faire intervenir Mr Laborde à la premiere Universite d’été :

Non seulement l’amphi lui a été refusé alors que tous les autres intervenants pouvaient l’obtenir et qui plus est la plus petite salle du campus lui a été proposée , aussi ma conférence que j’avais fait la veille de la sienne ( le 21 août 2014) m’a valu déjà l’´epoque :wink: un avertissement/blâme parceque ma présentation ne s’etait pas limitée au revenu de base par financement en monnaies dette. C’est pour dire l’œcuménisme et l’honnêteté Intellectuelle remarquable qui règne dans ces « assos d’utilité publique ».

2 J'aimes

Merci pour ta réponse. C’est dommage oui :confused:

A oui, aucune remise en question ? Voir même une connaissance du sujet ?

Des conférences, c’était quoi le pourcentage entre :

  • revenu de base par impôt/taxes/prélèvement/autres
  • revenu de base par création monétaire ?

Et parler de concept tel que « revenu de vie », de « pouvoir d’achat », de « niveau des prix » ?

Après c’est peut être aussi la grande différence entre monnaie et RdB : nous on parle de ne privilégier personne face à la création monétaire, alors que eux sont plutôt pour garantir un certain accès à des besoins de base financé en monnaie, c’est bien ça ?

1 J'aime

Oui c’est plutôt ça mais c’est à mon sens très naïf de parler de revenu de Base pour tous en occultant l’aspect création monétaire. Après moi je parle de mon ressenti global, évidemment certaines des personnes étaient vraiment consciente avec une bonne connaissance économique et/ou technologique mais de manière globale j’ai trouvé ça très naïf au niveau de l’auditoire et des conférences.

Le % de conférence revenu de base par financement : 95% RdB création monétaire très peu de personne en on parlé mais c’est surtout qu’on à l’impression que la création monétaire ce n’est pas du tout un problème pour eux.

2 J'aimes

On peut aussi souligner le boulot de Julio qui offre des images percutantes lors de son exposé qui précède le tien.

Merci de ton retour. C’est utile pour tout le monde de savoir la place qu’à la ML face à l’UBI . Deux animaux qu’on peut confondre dans leurs mouvements, sauf que l’un a des nageoires, l’autre a des ailes. ( BAM: image percutante! Non? :grin: )

6 J'aimes

@scanlegentil Je pense que la différence entre notre projet et celui de Julio c’est que la ğ1 existe et que son projet non. Je dirai qu’on a le corps, les nageoires et des ailes, lui je sais pas ce qu’il y a vraiment de concret :slight_smile:

2 J'aimes

@Martino Bravo pour cette conférence!, un tel pavé dans la mare ne peut qu’ amener de bonnes ondes en retour, c’est juste une question de temps.

Empreinte écolo polluante très élevée de cette conférence et impact quasi nul selon Martino sur les intervenants aux œillères creditocrates.

Début de la prestation de @Martino à 17min47s.

Comme tu l’as sûrement remarqué Julio est membre de la TdC. Son projet, c’est tout autant la June que celui sur lequel il a collaboré (que je n’ai pas évoqué sur mon post, mais puisque tu en parles).

Quant à son projet, le sien, entant que chercheur, il publie, et si on aime son travail, on peut l’encourager en lui faisant un petit tip

1 J'aime

Oui certes, mais le regroupement des femmes entrepreneuses SEWA a fait et fait un bon boulot en Inde, enfin dans leur localité. C’est avec elles qui peut être intéressant de discuter monnaie libre.

2 J'aimes

Juste pour remettre les choses à leur place, le Mouvement Français pour un Revenu de Base (MFRB) :

  • a bien invité Stéphane Laborde lors de la première université d’été, et peu importe la salle, il a fait une conférence qui a été relativement bien suivie et appréciée ;
  • ne spécifie pas comment le revenu de base doit être financé, et n’impose certainement pas une monnaie-dette ;
  • a un nombre non négligeable de membres qui sont également co-créateurs de monnaie libre.

Ceci dit, monnaie libre et revenu de base sont deux concepts différents, qui peuvent être complémentaires, mais peuvent également être traités séparément. Il y a sans doute plus de chance de trouver des personnes sensibles à la TRM parmi les membres du MFRB qu’en dehors, mais cela ne veut pas dire qu’on y trouvera pas également des opposants. Le concept de revenu de base nécessite un cheminement intellectuel auquel on n’est pas habitué, mais celui de monnaie libre est encore pire…

1 J'aime

La monnaie libre EST le revenu de base par création monétaire.

La vidéo est ici :

1 J'aime

Non, la monnaie libre n’est pas un revenu de base. Un revenu de base assure les moyens de subsister à celui qui le touche, la monnaie libre n’assure rien de cela.

1 J'aime

La monnaie libre est précisément le revenu de base par création monétaire.

Le concept flou de « subsistance » , de « suffisant» n’est pas dans la définition du revenu de base et correspond pour ceux qui y font appel à une absence de compréhension de ce qu’est la relativité des valeurs entre les observateurs.

Le DU est le référentiel commun entre les membre du revenu de base par création monétaire , inconditionnellement.

Un montant quel qu’il soit , de quelque monnaie que ce soit peut paraitre suffisant pour un individu et insuffisant pour un autre et cela peut s’inverser avec le temps selon l’evolution des individus et les changements potentiels de perception.

2 J'aimes

Ouuuuuuh la la, je ne peux pas résister de m’autociter

@scanlegentil, quand je clique sur ton lien, j’arrive ici : Calcul du DU Ğ1 - Formule de Cesium et je ne vois pas de message de ta part… :confused:

Serait-ce un espace auquel je n’ai pas accès ?

Ce n’est pas dans la définition officielle du MFRB justement à cause de ce « flou » et non à cause d’une quelconque incompréhension. C’est toutefois presque systématiquement cité dans les présentations du revenu de base.

C’est en mélangeant les concepts de revenu de base et de création monétaire que l’on dresse l’un contre l’autre dans la tête de ceux qui n’ont pas (encore) fait la démarche intellectuelle nécessaire à la compréhension de la TRM. En séparant ces concepts, on permet au contraire à chacun de s’adapter à son rythme en comprenant l’un sans l’autre avant de réaliser que les deux vont dans la même direction et sont complémentaires.

corrigé

Je constate par l’expérience (les miennes , celles de Martino et de Galuel ) l’inverse de ce que vous croyez ici .

Les individus qui croient que la monnaie libre n’est pas le revenu de base par création monétaire n’ont pas assimilé la relativité des valeurs, comme votre post l’indique clairement.

À chacun son rythme de compréhension, certains ont besoin de très longues étapes et de validation d’une institution pour changer de point de vu.

1 J'aime