La dette publique et privée


#1

Bonsoir Je souhaite m’informer Supposons que votre monnaie libre,g1 se concrétise,au niveau mondial,avec un élargissement du nombre d’utilisateurs Comment allez vous éviter la dette publique et privée qui menacent l’économie,à l’échelle universelle? Merci Meilleurs voeux pour 2019


#2

Je pense que le meilleurs moyen d’éviter la dette publique et privée sera de ne pas être stupide. Il est toutefois toujours possible de l’être…
Si les banques en ML ne sont autorisées à prêter que ce qui leur est confié, alors il n’y aura pas de dette, seulement des prêts remboursables.
C’est toute la différence entre un prêt de confiance, et un pari de casino.


#3

Techniquement, il faudrait que la communauté s’accorde pour un changement fondamental dans le code de la Ǧ1 pour autoriser des banques Ǧ1 à prêter des Ǧ1 qu’elles n’ont pas, et ce changement irais à l’encontre des principes de symétrie spatiale comme temporelle… Bref, je ne pense pas que ça arrive.

Ce qui peu arriver en revanche, c’est que des banque émette des similiǦ1, et que suffisamment de gens face confiance aux similiǦ1 pour les utiliser comme monnaie indifféremment de la Ǧ1 (ou quasiment indifféremment, parce qu’à ce moment là, la blockchain Ǧ1 elle n’acceptera pas les similiǦ1 mais uniquement les vrai Ǧ1 co-créer par les citoyen membre de la toile de confiance).

Si une banque abuse de l’émission de similiǦ1, la valeur des similiǦ1 pourra s’effondrer sans impacter les Ǧ1 (ou marginalement). Si une banque émet des similiǦ1 en masse et collecte, autant que possible, des vrai Ǧ1 en échange, au point d’en concentrer une part colossale, cela pourrais être un problème sur le moment, mais un problème bien moins important qu’en monnaie habituelle puisque ça nous ramènerais quasiement à la situation actuelle en Ǧ1, mais avec plus de membre : Les membres aurai en moyenne non pas environ 10 années de DU mais bien moins, ce qui donnerais une circulation monétaire basé sur une rareté plus importante et une “fonte” plus rapide, mais sans pour autant que l’économie ne soit à sec.

Et l’impact de cette accumulation banquaire à partir du moment ou elle est dénoncé et qu’elle n’est plus alimentée diminuerais de 10% par ans, donc de 50% en 7 ans et de 99% en 80 ans.

Si la population a la bonne idée de ne pas accepter de similiǦ1 comme devise pour ses échanges, alors il n’y aura pas de dette privé ou publique (sachant que donner valeur à une reconnaissance de dette de la part de l’état par exemple, c’est de la similiǦ1). Si les similiǦ1 ne sont accepté nulpart, sous aucune forme, alors seul des flux d’impôt, de dons de mescenat ou de crowdfunding permettrons de financer des réalisation de grande envergure. En gros, les dépôt ferons le potentiel d’investissement et non les crédits. Pourquoi ça marcherais alors que ça ne marche pas avec les monnaies dettes actuelles ? Parceque se baser sur les dépôts pour investir quand la monnais n’existe que grace à des crédits montre très très vite ses limites, au contraire, quand la population augmente la masse monnétaire de 10% par an, il y a de quoi faire des dépot (dons, impots, financement participatif…)